Remoters

#Startup #B2C #immobilier #Tourisme Voyage Dernière mise à jour : 19/07/2021
Logo de la startup Remoters
  • Fondateurs : Damien Corchia et Luc Dayen
  • Nombre d'employés : 4

La startup Remoters est une plateforme de locations destinée aux digital nomads et autres travailleurs à distance.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Remoters propose une solution différente, à mi-chemin entre le voyage et l’immobilier, pour des séjours de moyenne ou longue durée pour lesquels on ne veut ni signer un bail, ni être dans un hébergement touristique. Pour ce faire, Remoters s’appuie sur des correspondants Français qui habitent le pays et qui peuvent alors trouver LE logement parfait dans 200 destinations à travers le monde, au prix du marché local et sans les paperasses qui vont avec.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Remoters entend permettre aux télétravailleurs de s’installer à travers le monde. L‘idée étant de permettre de concilier voyage et travail, tout en s’appuyant sur un réseau de correspondants français, qui habitent Ie pays et qui peuvent alors trouver le logement parfait dans 200 destinations à travers Ie monde.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Pour notre site, du no-code :

• Webflow

• Bubble

Solutions de paiement :

• Stripe

Pour notre gestion d’équipe et de relation client :

• Airtable

• Typeform

Pour notre productivité :

• Slack

• Trello

• Notion

• Loom

Pour notre design :

• Figma

• Canva

• Illustrator


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


L’idée de Remoters, c’est Damien Corchia qui l’a eue. Automne 2020, deuxième confinement, Damien travaille sur un projet de création d’entreprise. Pourquoi ne pas le faire au soleil ? Départ pour Tulum, et là : la belle vie, entre la découverte des merveilles du Mexique, et les cocktails à base de Mezcal. Le hic : il vit dans un appartement pas super adapté pour travailler, pas super bien placé, et comme il n’est là que pour deux mois : pas le temps de chercher beaucoup mieux. De toute façon les autres digital-nomads de la ville ne sont pas mieux lotis : ils utilisent les mêmes plateformes que les touristes, et payent donc des prix de touristes. Retour à Paris. Il faut peu de temps pour que le Mexique lui manque. Il décide d’y retourner mais pas dans n’importe quelle condition : il prend quelques heures pour trouver un hébergement adapté, et eurêka ! Il le trouve ! Mieux placé, négocié en amont, donc moins cher et avec une pièce agréable pour travailler. Pourquoi ne pas faire ça pour les autres ? L’idée de Remoters était née.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer cette startup ?


Le slow-travel est la seule manière pérenne de voyager. Les entreprises doivent apprendre à composer avec les nouveaux modes de vie de leurs employés qui ont appris à partager leur vie entre vi pro et vie privée durant les confinements successifs. Le télétravail est un élément d’attractivité forte pour les entreprises. Il a par ailleurs été prouvé qu’il améliorait la productivité et le bien-être des employés au travail.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Mûri depuis le début de l’année, la première version de Remoters a été lancée en avril 2021.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Notre cible se sont les semi-nomades. Contrairement aux digital nomads « purs et durs », les semi-nomades ne voyagent pas toute l’année. Ce sont des gens normaux. Ils sont très nombreux : les télétravailleurs, les expatriés ou digital nomads. Ensuite, il y a aussi les étudiants qui partent en semestres d’études à l’étranger.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


• SMO : présence accrue sur les groupes Facebook et Linkedin dédiés aux expatriés et digital nomads, par destination

• SMA : acquisition de leads + recrutement de correspondants + campagnes de notoriété

• SEA : acquisition de leads

• Growth Hacking

• RP, grâce à un travail conjoint sur du BtoB et du BtoC


Remoters la plateforme incontournable qui permet de dénicher le logement idéal pour télé-travailler dans le monde entier.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


80% du montant total est reversé à l’hébergeur. Le reste est divisé entre Remoters (10%) et le correspondant local (10%).

Ce modèle de rémunération est classique dans l’industrie touristique.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Airbnb, évidemment, le monstre incontournable du marché (mais plus cher que nous, sur de la longue durée…).


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


La personnalisation et la flexibilité du service. Nous n’utilisons pas d’algorithmes. Nous mettons en relation des internautes qui cherchent un logement pour une moyenne durée avec des correspondants francophones installés à l’étranger. Cela leur permet notamment de dénicher des logements introuvables sur les plateformes habituelles (des petits secrets qui se partagent uniquement entre les habitants d’une commune, par exemple) et à des prix défiant toute concurrence.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


A la différence des services déjà existants, Remoters se base sur le service, personnalisé au maximum, et l’échange. Sur Remoters, l’utilisateur remplit un formulaire pour exprimer ses besoins et un expert local, le correspondant français, se charge alors de trouver le bon « deal » sur place. Il prend contact en visioconférence, pour présenter des logements qu’il a trouvés et les prix qu’il a pu négocier. Il peut aussi donner des conseils adaptés à une clientèle professionnelle : services proches ou, au contraire, éventuelles sources de nuisances, comme des travaux, des informations qu’on ne trouve pas sur internet. Sur la V2 du site, cet aspect relationnel sera renforcé, avec une visibilité accrue pour le client des logements proposés et des profils des correspondants locaux


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Nous allons pour le moment rechercher des soutiens financiers pour nous accompagner dans nos démarches et pouvoir développer le site comme nous l’entendons.

Nous sommes actuellement en train de travailler sur une V2 qui devrait sortir en T4, aux vrais airs de marketplace


Quels sont vos besoins ?


Nous avons besoin de nous développer rapidement sur notre catalogue d’hébergements et le recrutement de nos correspondants à destination. Aujourd’hui, nous arrivons à être efficaces sur les rares destinations encore ouvertes au tourisme. Mais pour pouvoir nous déployer aussi vite et aussi loin que nous le souhaitons, nous allons devoir redoubler d’efforts et augmenter nos budgets dédiés à l’acquisition et au recrutement.


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


La start-up entend recruter des remoters dans Ie monde entier pour développer son catalogue de logements. Nous souhaitons rassembler 200 remoters dans 200 destinations à la fin de l’année 2021.