Startup

Prêt à Pousser

 

Logo de la startup Prêt à Pousser

Vous le savez, c’est la mode des petites jardinières où l’on fait pousser ses petites plantes aromatiques sur son balcon. Jerôme et Romain ont décidé de surfer sur cette vague et commercialisent un kit pour faire pousser des champignons (pleurottes) dans sa cuisines. 10 jours plus tard, c’est la récolte !

Que proposez vous ?

Prêt à Pousser commercialise les kits à champignons, pour cultiver de délicieux pleurotes chez soi, en quelques jours. Il suffit d’ouvrir son kit, d’arroser une fois par jour et de récolter ses champignons après seulement 10 jours, dans sa cuisine !
Nous proposons des pleurotes gris, roses et jaunes, trois champignons avec des couleurs naturelles, certifiés biologiques.

Comment avez vous eu l’idée ?

C’est en découvrant des champignons pousser à l’intérieur de l’ESSEC que Romain – mon associé – et moi-même avons voulu reproduire ce drôle de phénomène et faire pousser des aliments et des champignons de qualité dans des endroits incongrus ! Quoi de mieux que la cuisine ?

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Simplement l’émerveillement que l’on a ressenti lorsque l’on a fait pousser nos premiers pleurotes dans notre propre cuisine ! C’était évident pour nous que cet effet “wahou” (les champignons doublent de taille chaque jour) allait être un succès.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Le projet est lancé depuis mars 2013.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Nos clients recherchent des produits étonnants et sains qui leur permettent de bien manger tout en (re)découvrant la nature. C’est aussi un cadeau particulièrement original !

Quel est votre cœur de cible ?

Nous avons beaucoup de clients différents, mais avec un coeur urbain, jeune et plutôt féminin.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous sommes concentrés sur les relations presse et la communication web et cherchons à lancer des actions de street-marketing.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous vendons nos produits directement sur le web (B2C e-commerce) ou à des distributeurs. Classique mais efficace.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

La nature (du moins pour notre premier produit) !

Quels sont vos besoins ?

Nous recherchons de l’espace et du temps : de l’espace pour grandir car nous faisons la production des kits dans notre atelier et du temps pour mener à bien toutes les idées que nous avons !
Nous cherchons un financement pour l’industrialisation de notre deuxième produit : un kit à aromates.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous voulons développer une belle société avec une marque forte. Le reste est l’affaire d’opportunités.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Un concurrent américain sur la marché asiatique : Back To The Roots. Pour le moment, il n’y a que des petites structures en Europe.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous sommes les seuls à proposer des kits à pleurotes roses et jaunes et notre produit permet des récoltes plus importantes car il est plus gros et plus efficient.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

En France, nous avons un avantage notable en terme de notoriété, de référencement et de présence médiatique.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous aurons lancé notre deuxième produit – le kit à aromates – et les kits à champignons seront en Asie, où nous avons beaucoup de contacts qualifiés.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 20 November 2014 par Jérôme Devouge

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Jérôme Devouge et Romain Behaghel
Employés : 7

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: