Happyculteur

#Startup #B2B #B2C #Economie Collaborative #environnement Dernière mise à jour : 24/11/2017
Logo de la startup Happyculteur
  • Fondateurs : Rémi Santiago
  • Nombre d'employés : 2
  • Toutes les startups de Paris

Einstein ou un autre type intelligent a dit : Si les abeilles disparaissent, alors il ne reste à l’Humanité que 30 ans à vivre. Dans le doute, on s’interesse à la cette startup. En plus elle est vraiment chouette :

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Nous proposons de faire revenir l’apiculture en ville. Nous sommes convaincus du fait que pour sauver l’abeille, nous devons la sortir de la campagne là où les pesticides sont omniprésents. Pour cela nous proposons plusieurs services pour permettre aux citoyens, collectivités, entreprises de s’engager pour la protection et la sauvegarde de l’abeille.
Chez Happyculteur, nos missions sont de :
Permettre aux citoyens de s’engager pour la protection de l’abeille et la biodiversité en ville,

Sensibiliser à l’importance du rôle des abeilles dans notre environnement,

Soutenir et développer une apiculture urbaine responsable,

Revaloriser le savoir-faire de l’apiculture souvent méconnu ou oublié,

Recréer des liens sociaux autour de l’apiculture,

Faire de l’apiculture une pratique ludique et accessible à tous !
Nos actions se résument à :
Sensibiliser à l’importance de l’abeille dans notre environnement en offrant des solutions pour que chacun puisse à son échelle participer à sa protection,

Développer l’apiculture urbaine en identifiant les espaces propices à l’installation de ruches,

Structurer la formation et l’apprentissage de l’apiculture en créant une plateforme collaborative facilitant le mentorat et dans un second temps la création de la première école d’apiculture urbaine.


A quel besoin répondez-vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Nous répondons à la crise que connait l’apiculture aujourd’hui avec la disparition des abeilles. Nous relocalisons l’apiculture et la production en ville. D’un autre côté nous répondons aussi à la demande de la part des citoyens, des collectivités et des entreprises d’agir pour la protection de l’abeille.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Plateforme web collaborative (en cours de développement)


HISTOIRE DE LA STARTUP

Qu’est-ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


L’histoire a commencé au Startup Weekend Food 2016. Après 48h de travail, 78 cafés, ​297 personnes contactées, et quelques cuillerées de miel, ​nous remportons la première place !

​C’est le coup de boost qu’il nous fallait ! Nous avons décidé de nous lancer en mars 2017


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Notre cœur de cible est une personne soucieuse de l’environnement ou de la cause des abeilles qui a envie de s’impliquer ou de connaitre des moyens de s’engager pour leur sauvegarde.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nos principaux canaux de communication sont les réseaux sociaux.


Permettre aux citoyens de s'engager pour la protection de l’abeille et la biodiversité en ville !

Quel est le business model ? Comment gagnez-vous de l’argent ?


Nous réalisons des ateliers de sensibilisation à l’apiculture pour faire découvrir l’importance de l’abeille dans notre environnement et à la biodiversité en ville.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Nous sommes en concurrence avec les acteurs traditionnels de l’apiculture en France : les associations, les syndicats, les fondations, etc.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Nous sommes une jeune entreprise, avec un discours et une façon de penser qui bouscule les codes établis dans l’apiculture. Nous avons une connaissance et une maitrise des outils digitaux que nos concurrents n’ont pas.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Présente dans les grandes villes de France.
 


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?


La faire vivre et s’implanter dans les grandes villes de France et de l’europe.


Quels sont vos besoins ?


Nous avons besoin de renforcer notre équipe dans les secteurs de la communication et du développement information.