DIPONGO

#Startup #B2B #B2C #Education & Culture Dernière mise à jour : 15/03/2021
Logo de la startup DIPONGO
  • Fondateurs : Gras Emmanuelle, Peret Marion
  • Nombre d'employés : 8
  • Levée de fonds : 500000
  • Toutes les startups de Bordeaux

La startup DIPONGO crées des histoires sur tablet qui éveillent la créativité de nos enfants.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Dipongo est la première application d’histoires interactives intégrant des activités manuelles.

Les enfants vont suivre les aventures de Edgar le renard. Chaque histoire débute dans notre application, disponible sur smartphones et tablettes. Dans chaque histoire, ils vont devoir répondre à des défis en créant des solutions de leurs mains dans le monde réel : dessin, pâte à modeler, construction… tout est permis ! Ces créations vont ensuite être intégrées à l’application grâce à une simple photo et un système de reconnaissance vocale. Chaque création va ainsi changer le cours de l’histoire.
On s’amuse avec Dipongo mais c’est sérieux quand même ! Oui, toutes nos histoires sont co-écrites avec des professionnels de l’enfance et de la créativité. Ce cercle d’experts s’assure que toutes nos histoires fantastiques éveillent la créativité des enfants tout en nourrissant leur imagination et en soutenant leur processus d’apprentissage.
L’objectif de Dipongo est de faire en sorte que l’enfant :

1) Augmente son niveau de connaissance et de développement personnel dès son plus jeune âge pour se préparer à l’avenir.

2) Développe sa créativité afin de devenir rapidement autonome.

3) Développe de bons comportements devant les écrans pour rester en contact avec son environnement.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Nous proposons une alternative aux écrans.

Les écrans ont tendance à faire perdre aux enfants leur créativité. Cependant le numérique est omniprésent aujourd’hui et nous devons apprendre à nos enfants à grandir intelligemment avec ce nouveau média.
70% des enfants de 4 à 7 ans passent en moyenne 2 à 3 heures par jour devant des écrans de manière passive (jeux vidéo, dessins animés) et perdent ainsi leur créativité, qualité considérée comme essentielle pour grandir et affronter le monde de demain. La créativité ne sera jamais remplacée par les machines, nous voulons la transmettre dès le plus jeune âge aux enfants pour les préparer au monde de demain.

Un enfant créatif deviendra un adulte affirmé, engagé et épanoui.
C’est pour cela que nous avons décidé de créer Dipongo pour proposer un usage différent du numérique pour montrer qu’il est possible d’éveiller sa créativité à travers les écrans, le problème ce n’est pas les écrans mais ce qu’on y met dedans.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Notre application est codée sur Unity


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Marion et moi avons plusieurs frères et sœurs. Nous avons été scouts et guides de France ou encore animatrice de colos. Nous avons toujours inventé des jeux ou des chasses au trésor. En grandissant nous avons remarqué le comportement des enfants changer devant les écrans. Ils perdaient de leur débrouillardise, de leur naïveté et de leur imagination.

Les écrans ont tendance à faire perdre aux enfants leur créativité. Cependant le numérique est omniprésent aujourd’hui et nous devons apprendre à nos enfants à grandir intelligemment avec ce nouveau média.
70% des enfants de 4 à 7 ans passent en moyenne 2 à 3 heures par jour devant des écrans de manière passive (jeux vidéo, dessins animés) et perdent ainsi leur créativité, qualité considérée comme essentielle pour grandir et affronter le monde de demain. La créativité ne sera jamais remplacée par les machines, nous voulons la transmettre dès le plus jeune âge aux enfants pour les préparer au monde de demain.

Un enfant créatif deviendra un adulte affirmé, engagé et épanoui.
C’est pour cela que nous avons décidé de créer Dipongo pour proposer un usage différent du numérique pour montrer qu’il est possible d’éveiller sa créativité à travers les écrans, le problème ce n’est pas les écrans mais ce qu’on y met dedans.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer cette startup ?


L’idée a muri quand Emmanuelle était étudiante. Elle est venue la confronter lors d’un start up weekend en 2017où équipe a gagné

Notre entreprise existe depuis Janvier 2018.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


depuis mi 2017


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Il s’agit des parents d’enfants âgés de 4 à 7/8 ans. C’est une cible assez large.

Il peut s’agir aussi bien de parents CSP+ qui cherchent des activités différentes pour leurs enfants et qui sont soucieux de l’usage de l’écran, que de parents au revenu plus modeste prêtant moins attention aux écrans, étant davantage séduit par le concept d’histoires phygitales ou ils vont s’apercevoir que les créations des enfants vont changer le cours de l’histoire.

Notre produit est également acheté par des professeurs voulant proposer une activité différente autour du numérique.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


nous avons plusieurs leviers d’acquisition comme la distribution pour déployer notre marque plus rapidement.

Nous proposons aussi notre abonnement à des médiathèques, centres culturels, écoles, musées;


Dipongo est la première application d'histoires fantastiques qui mêle le monde réel et le monde virtuel et qui va faire appel à l'imagination des enfants

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Notre produit est commercialisé sur notre site e-commerce au tarif de 9,90€/mois sans engagement. Nous proposons aussi l’offre d’abonnement de 1 an à 99 euros

Nous proposons également des cartes cadeaux pour une durée de 3 ou 6 mois.

Notre application est également disponible au téléchargement sur l’App Store et le Play Store avec 1 univers digital gratuit pour pouvoir tester le concept avant de s’abonner.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Aujourd’hui, notre concept d’histoires phygitales est unique en France et à l’étranger.

Nous baignons dans un écosystème concurrentiel :
Nous retrouvons différents types de concurrents indirects, notamment :

• des jeux uniquement proposés sur support digital, sans contenu pédagogique et à usage ludique et interaction physique

• des activités ludiques uniquement proposées par système de box (physiques) au mois sur un thème dédié, à faire chez soi => Pandacraft

• des produits sur des histoires proposées par courrier postal (canal physique) : Epopia

• des jouets racontant des histoires audio : Lunii ou Boukinou. L’enfant n’a pas d’interaction avec l’histoire, il s’agit plus d’une écoute passive après avoir choisi son histoire

• des magazines papier : papier uniquement que les enfants reçoivent par la poste => Les mini Mondes qui s’apparente plus à une marque de jouets


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Nous sommes les seuls à faire des histoires interactives phygitales qui poussent l’enfant à quitter l’écran et faire appel à leur imagination.

Notre concept est unique.

Toutes nos histoires sont rédigées par des spécialistes de l’éducation


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Nous sommes les seuls à faire des histoires interactives phygitales qui poussent l’enfant à quitter l’écran et faire appel à leur imagination.

Notre concept est unique.

Toutes nos histoires sont rédigées par des spécialistes de l’éducation


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Proposer nos histoires aux ecoles à l’étranger et aux familles à l’étranger. Pour cela déployer une application multi-langues d’ici 1 an.

Arriver dans des distributeurs


Quels sont vos besoins ?


une levée d’ici 18 mois de 1Million d’euros pour continuer notre croissance BtoC


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Nous comptons acquérir 10 000 nouveaux abonnés d’ici décembre 2021 et arriver dans les distributeurs : Fnac, Auchan, Carrefour, Monoprix, Nature et Découverte, Pic Wic, Cultura, Joue Club