Startup

Serious Talk

 

Logo de la startup Serious Talk

Dans la lignée de la relance de la compétitivité, les PME sont aussi à l’honneur sur les réseaux!

En créant Serious Talk, Clément et Mathieu s’ancre dans le local, le 7-7, pour diffuser le Community Management et la maîtrise du Web auprès de leur écosystème.

Nouveaux usages, nouvelles problématiques et nouvelles opportunités : de quoi réjouir tous les entrepreneurs !

Que proposez-vous ?

Serious Talk est une agence de communication sur Internet, plus précisément sur les réseaux sociaux. Nous proposons nos services à tous types de structures (entreprises, associations, collectivités…). Nos métiers sont avant tout la veille Internet (réputation, avis…), le conseil sur la stratégie web sociale la plus adaptée et la création de contenu original pour, enfin, animer au mieux la présence en ligne de nos clients.

Comment avez-vous eu l’idée ?

L’un de nous avait déjà fait le métier de Community Manager pour un fournisseur d’accès à Internet pendant un certain temps. A l’issue de quoi l’idée de créer sa propre entreprise lui est venue. Le projet a intéressé le second, qui avait lui même travaillé dans la communication. Nous nous sommes ainsi retrouvés à deux.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Plusieurs choses. Tout d’abord un grand intérêt pour Internet et les médias sociaux, une expérience dans la communication, notamment en ligne, la volonté d’être son propre patron, et donc (plus ou moins) libres de travailler comme on le souhaite. De plus nous nous lançons dans un créneau porteur, en évolution permanente, ce qui le rend d’autant plus intéressant. Enfin, ce métier est encore peu développé en interne, nombre d’entreprises préférant travailler avec des agences ou encore des stagiaires.

Depuis combien de temps avez-vous commencé ce projet ?

Cela fait environ un an que nous sommes dans ce projet, mais avec toutes les démarches que nous avons du entreprendre, nous commençons vraiment à travailler depuis cet été.

A quels besoins répondez vous ?

Principalement à deux besoins. Nous proposons tout d’abord une expertise et une bonne connaissance du web social, ce qui n’est souvent pas le cas des personnes pour lesquelles nous sommes amenés à travailler. Ce qui les amène souvent à se lancer seul dans l’animation de leurs différents comptes et pages sans savoir comment s’y prendre.
Ce que nous vendons également à nos clients, c’est du temps. En effet, animer une communauté est assez chronophage, c’est pourquoi nous proposons d’animer nous même la présence web des structures avec qui nous travaillons.

Quel est votre cœur de cible ?

Notre cible est avant tout composée d’entreprises et organismes dont les clients ont entre 18 et 45 ans environ, c’est à dire les plus enclins à utiliser les réseaux sociaux. Par la force des choses, les débuts de notre entreprise nous ont amenés à travailler avec des PME en banlieue parisienne, que nous sensibilisons à l’intérêt d’avoir une réelle présence sur les réseaux sociaux, gérée de manière sérieuse et régulière.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous avons notre site web, qui nous permet d’avoir une vitrine, mais ce n’est pas suffisant. Nous nous rendons donc régulièrement à des rendez-vous d’entrepreneurs afin de nous faire connaître et de prospecter. Enfin, nous ciblons les entreprises de notre région qui gagneraient à être présentes sur les médias sociaux.

Quel est le business-model ?

Idéalement, nous travaillons avec un système d’abonnement : nous faisons un audit préalable pour réaliser un devis adapté aux besoins de nos clients. Ils peuvent alors choisir de faire appel à nous pour une animation régulière de leur présence, simplement pour des missions ponctuelles (création, conseil…), ou pourquoi pas les deux.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous mettons clairement en avant nos compétences en communication plutôt que nos connaissances techniques. Les technologies que nous utilisons sont de ce fait assez simples : les réseaux sociaux sont un support en soi, bien que des tableaux de bord nous permettent de les piloter plus aisément. Pour la veille, différents sites et outils nous permettent de scruter le web de manière assez efficace. Enfin, côté création, nous utilisons sans surprise les suites courantes (Photoshop, Office…)

Quels sont vos besoins ?

Nous sommes dans une phase de développement de notre réseau. Nous sommes encore peu connus et le bouche à oreille compte beaucoup, notamment dans le secteur de la communication. Beaucoup de structures sous-estimant encore l’importance des réseaux sociaux, la recommandation est un plus.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Encore une fois, développer notre réseau de partenaires et prescripteurs. Nous avons besoin de nous faire connaître et agissons beaucoup dans ce sens.

Qui sont vos principaux concurrents ?

Il existe d’autres agences web sociales, essentiellement à Paris et dans certaines villes de province. Un certain nombres d’agences de communication traditionnelle, ou encore de webmasters, proposent aussi parfois de gérer la présence de leurs clients sur les réseaux sociaux en annexes de leurs prestations.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous nous adressons à des petites structures locales (entreprises, associations…) et organisons des formations pour sensibiliser les TPE et PME à l’intérêt qu’elles auraient à investir les médias sociaux, alors que bien souvent, les agences s’adressent en priorité à de gros clients.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents ?

Nous nous sommes rendu compte lors de notre étude de marché que certaines agences mettaient peu l’accent sur la cohérence de l’univers de leurs clients, et notamment « l’écosystème web ». Il nous tient en effet à cœur de préserver l’identité des structures pour lesquelles nous travaillons en respectant sur tous nos supports leur charte graphique, et en créant de nombreux liens entre les différents médias sur lesquelles elles sont présentes.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous espérons nous développer comme on l’a prévu, c’est à dire avec des clients réguliers avec qui nous travaillons sur le long terme plutôt que pour des missions ponctuelles.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 18 December 2012 par j'aime les startups

Startup fondée par :
Clément et Matthieu

3 thoughts on “Serious Talk

Sandy75 le December 19, 2012 à 12:12 am dit :

Bonjour Clément et Matthieu,

Joli projet !

Pour info, est ce que vous pouvez me dire quels outils vous utilisez pour gérer la présence de vos clients sur les différents réseaux sociaux ?

Merci

Matthieu le December 19, 2012 à 5:36 pm dit :

Bonjour,

Merci pour le compliment.
Nous utilisons principalement Hootsuite comme tableau de bord, qui permet de gérer plusieurs comptes à la fois.
Sinon, nous publions également directement sur les plateformes sociales elles-même.

Cdt.

J'aime les startups le December 20, 2012 à 1:01 pm dit :

@Sandy :

Bonjour Sandy,

Je connais quelque community manager et presque tous utilisent Hootsuite et une minorité utilise Tweetdeck.

Pour info chez j’aime les startups, on utilise les deux sans pour autant être satisfait :)

@Matthieu : Salut, il ne me reste plus qu’à te souhaiter ‘bon courage’ pour la prospection de nouveaux clients :)

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: