Home > Startup > Widmee

Logo de la startup

Widmee

#Startup #B2B #Fintech & LegalTech #Tech Dernière mise à jour : 17/09/2020
  • Fondateurs : Frédéric Boy
  • Nombre d'employés : 9

La startup Widmee conçoit des outils logiciels pour agréger les données bancaires.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Widmee est éditeur de la solution Gator qui permet aux clients des banques, assurances ou mutuelles d’agréger leur comptes bancaires (même s’ils sont détenus dans différents établissements) afin d’obtenir une vue panoramique de leur situation financière et de bénéficier de conseils personnalisés.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Nos clients sont des acteurs financiers de proximité (mutuelles, courtiers, CGP, assureurs…) qui dans le contexte actuel doivent accélérer la digitalisation de leur relation client tout en gardant le contact avec leurs souscripteurs. L’agrégation bancaire est l’outil le plus à même de remplir ce rôle aujourd’hui alors que les gens ne se rendent plus en agence et appellent peu leurs conseillers.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Les technologies utilisés sont Python (pour le back) et React JS pour les frontaux web.


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Les solutions d’agrégations de comptes bancaires existent depuis une dizaine d’années mais sont principalement détenues par des grands comptes. Notre offre permet à des acteurs de taille moyenne (mutuelles régionales, CGP, comparateurs, etc.) de pouvoir faire bénéficier à leurs clients de tous les avantages de l’agrégation (ajustements tarifaires, synthèses personnalisées, simplification des démarches)


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


La directive européenne DSP2 a libéré en 2019 l’ouverture des API bancaires (OpenBanking) et a permis à des acteurs tiers comme Widmee de pouvoir plus facilement – et en toute sécurité – accéder aux données des comptes. Ce faisant elle nous permet de proposer à nos clients une offre accessible car moins exigeante en coûts de maintenance que celles de nos concurrents historiques.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Nous avons commencé à travailler sur ce projet depuis un peu plus d’un an. Les démarches administratives pour obtenir l’agrément de l’ACPR (l’autorité de contrôle française en charge de réguler ce marché) ont pris à elles seules de longs mois.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Nous ciblons tous les acteurs financiers de taille intermédiaire encore sous équipés dans la digitalisation de leur processus de vente et plus généralement leur relation client. C’est à dire les mutuelles sectorielles et régionales, les cabinets de courtage, les cabinets de conseil en gestion de patrimoine, les comparateurs en ligne.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous avons mis en place une stratégie de marketing automation destinée à optimiser le trafic sur notre site et sur les réseaux sociaux. Pour cela nous publions de nouveaux articles toutes les semaines au sujet des enjeux technologiques des services financiers. Nous sommes aussi inscrits dans des clubs d’entreprise et nous sommes présents sur les salons professionnels.


Widmee aide les acteurs du secteur financier (banques, assurances, mutuelles...) à mieux vendre leurs produits en ligne.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Notre plateforme Gator fonctionne sur un modèle SaaS. Il y a un coût d’installation fixe au lancement puis un coût d’abonnement annuel. Nous ne vendons pas à la licence utilisateur, contrairement à nos concurrents. C’est ce qui nous permet d’être compétitif et laisse nos clients maîtres de leur budget.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Nos concurrents principaux sont les agrégateurs historiques vendant en B2B2C (BudgetInsight, Linxo, Bankin’) ainsi que les nouveaux acteurs qui se sont lancés comme nous depuis la DSP2 sur la vague de l’OpenBanking (TrueLayer)


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Notre offre est moins chère mais surtout elle permet davantage de visibilité budgétaire à nos clients en garantissant des tarifs fixes. Elle est aussi beaucoup plus simple à déployer et permet une meilleure expérience utilisateur en se fondant dans le design des parcours web de nos clients.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Notre modèle économique basé sur un abonnement fixe casse les codes du marché de l’agrégation et nous permet d’adresser de nouveaux clients. A la différence de nos concurrents, nous nous connectons à moins de banques mais nous travaillons davantage sur la qualité de la donnée exploitée.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Il n’y a aucun plan définitif établi à ce stade. L’aventure a débuté en 2009 pour Widmee et nous a conduit à une première levée en 2014. Le lancement de Gator constitue un pivot pour un nouvel élan.


Quels sont vos besoins ?


Nous sommes potentiellement à la recherche d’investisseurs capables de nous accompagner sur le long terme, plutôt des acteurs des services financiers ou de l’IT.


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


En 2022, nous espérons avoir dépassé le million d’euros de chiffres d’affaires et avoir convaincu une dizaine de clients majeurs en France d’utiliser nos solutions.