Sud Corner

#Startup #B2B #B2C #Food & beverage Dernière mise à jour : 01/02/2015
Logo de la startup Sud Corner
  • Fondateurs : Sabine Breton

Quand le Sud et ses saveur débarquent dans votre boite aux lettres, c’est une autre réaction qu’avec les petites envelopes des impôts. Telle est en suspent la promesse de Sabine et de son site e-commerce spécialisé dans les produits du sud.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Sud Corner vous trouve les meilleurs produits du moment, vous retrouvez avec la facilité d’internet tout le savoir-faire des producteurs et créateurs du Sud de la France ( de Nice à Biarritz).

En plus, chaque mois on vous propos un moment de partage en vente éphémère: L’Instant Sud Corner. Autour d’une thématique, des coffrets en nombre limité sont mis en vente chaque mois.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Comme dit précédemment, nous sommes des dénicheurs de talents. Nous proposons des produits à fort savoir-faire, ou la qualité est véritablement au rendez-vous. Du coup, même des personnes vivant dans le Sud de la France découvrent certains produits méconnus jusqu’alors. Les Petits producteurs, artisans, ou créateurs avec lesquels nous travaillons, sont également heureux de pouvoir présenter leurs produits dans un cadre plutôt attirant, et de bénéficier de notre expertise web. Expertise qu’ils n’ont pas forcément, ou qu’ils n’ont pas le temps de mettre en application.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Nous utilisons les technologies inhérentes au e-commerce, et aux réseaux sociaux.


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


La vision des produits du terroir, notamment dans le Sud de la France, est quelque peu étriquée, et beaucoup ne connaissent pas ou n’arrivent pas à retrouver des produits cotoyés pendant leurs vacances ou autre. Par ailleurs, l’offre autour des produits du terroir était plutôt axée sur une vision traditionnelle, nous avons voulu proposer quelque chose de plus actuel, afin de toucher une population en demande sur cette typologie de produits, mais non prise en compte jusqu’à présent par les acteurs du secteur.

Sud Corner n’entend pas recenser de façon exhaustive les produits du terroirs originaux et décalés, mais de partir à la découverte de ceux-ci et de mettre en avant nos coups de cœur.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


Suite à notre étude de marché, nous avons pu vérifier qu’il y avait une véritable attente du côté d’une population urbaine, plutôt jeune (entre 30 et 45 ans), désireuse de bien manger, de faire travailler le local, mais ayant de fortes contraintes en terme de temps pour se procurer ces produits. Par ailleurs, nous souhaitons à moyen terme faire venir nos clients chez les producteurs pour accentuer cette synergie circulaire qui nous anime.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Le projet a démarré il y a un an, et le site web est sorti en juin dernier. Depuis, l’intérêt pour notre démarche va croissant, et nos clients sont de plus en plus nombreux à trouver qu’un site réponde enfin à leurs attentes.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Notre cœur de cible reste une population urbaine, très active, à tendance locavore, et toujours en attente de découverte, donc curieuse par nature.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous nous faisons connaître auprès de notre cible par un partenariat avec des blogueurs et blogueuses culinaires, et lifestyle. Certains médias commencent à nous suivre et font découvrir certains de nos produits à leurs lecteurs. Surtout, nous sommes présents sur les réseaux sociaux, et notre communauté croît de jour en jour ce qui nous apporte une visibilité forte. Enfin, nous participons à certains salon afin d’aller à la rencontre de nos clients, pour pouvoir échanger avec eux.


Sud Corner vous trouve les meilleurs produits du moment, vous retrouvez avec la facilité d'internet tout le savoir-faire des producteurs et créateurs du Sud de la France ( de Nice à Biarritz).

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Nous fonctionnons en revendant les produits de nos producteurs artisans et créateurs. Nous avons préféré un modèle classique à une plateforme qui se rémunère via des commissions sur vente, car le quotidien de nos partenaires ne permet pas une mise en place structurée et suivi rigoureux des ventes. C’est d’ailleurs ce qui fait notre force. Nous avons réellement les produits en stock, et nous nous engageons financièrement. Avec ce système, nos petits producteurs ne sont dons pas obligés de supporter les lourdeurs et les coûts d’une plateforme d’échange, ce que l’on a tendance parfois à oublier…


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Si l’on retient de Sud Corner que le volet épicerie sur le web, en effet nous avons pas mal de concurrence ! Aujourd’hui, nous nous positionnons à peu près sur les mêmes lignes que par exemple Balibert, Producteurs de Caractères, ou encore Fourchette et Bicyclette.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Nous sommes basés entre Montpellier et Nîmes, autant dire, que nous sommes tous les jours sur le terrain. Nous sommes donc très réactifs pour aller à la rencontre de nos partenaires. Nous avons une approche du produit qui est décalée et originale, en ceci notre offre se démarque d’elle-même.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Le fait d’être concentrés sur une zone particulière (le Sud de la France), et de choisir des produits ciblés, nous permet de proposer des produits qui sont aujourd’hui pour la grande majorité d’entre eux exclusifs.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?


Le concept store en ligne est la première phase de notre projet. En consolidant celle-ci, nous pourrons proposer à notre clientèle de pouvoir aller à la rencontre de nos producteurs partenaires via des animations sur les exploitations, pouvant aller jusqu’à l’hébergement. Nous voulons absolument mettre en avant notre approche circulaire de l’économie.


Quels sont vos besoins ?


Avoir toujours plus de clients ! Aujourd’hui, les producteurs avec lesquels nous travaillons sont convaincus par notre approche, et nous sommes de plus en plus sollicités par des partenaires éventuels. Ce qui est plutôt un bon point, signe de notre capacité à rester à leur écoute, et de respecter leur travail. Bien évidemment, pour faire croître et viabiliser le projet, il nous faut nous assurer d’un minimum de clientèle. Mais ça, c’est un peu la base de toute entreprise, startup ou non.


Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?


Nous souhaiterions pouvoir mettre en place notre deuxième phase qui est donc une approche plus touristique des terroirs sur lesquels nous travaillons. Ce qui reste un beau challenge en perspective.