Home > Startup > Shopopop

Logo de la startup

Shopopop

#Startup #B2B #B2C #Tech #transport Dernière mise à jour : 06/11/2020
  • Fondateurs : Antoine Cheul, Johan Ricaut
  • Nombre d'employés : 55
  • Levée de fonds : 4 000 000
  • Toutes les startups de Nantes

La startup Shopopop a conçu une marketplace de livraison de courses entre particuliers.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Shopopop met en relation des livreurs particuliers qui souhaitent rentabiliser leurs trajets quotidiens en livrant d’autres particuliers, en contrepartie de quelques euros.

Les livreurs particuliers, nos shoppers, réservent sur notre application, des livraisons de courses depuis un drive ou commerce local pour les livrer à domicile.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Pour nos partenaires :

Développez votre business avec la livraison collaborative

Nous rendons la livraison plus flexible, économique et durable dans plus de 2 400 villes en France. Des particuliers récupèrent les courses de vos clients sur leur trajets quotidiens en contrepartie de quelques euros.

Pas d’investissement structurel : aucun coût lié à l’achat d’un véhicule & un potentiel de livraison exponentiel sans surcoût. Ce service de livraison « express » à moindre coût, fonctionne aussi bien en zone urbaine que rurale.
Livraisons rapides

Livrez vos clients en 2h
+ de 130 000 livreurs

Partout en France
Digitalisation simple

Une interface facile d’utilisation
Service garanti

Suivi des livraisons en temps réel par notre service client 6j/7
Pour les shoppers :

Rentabilisez vos trajets du quotidien en livrant d’autres particuliers, en contrepartie de quelques euros.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


iOS, Android, Node, Angular, React


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Les premières lignes de Shopopop ont été imaginée en 2014 alors qu’Antoine travaillait en Inde. En effet, à Mumbai (ou Bombay), il existe un système de livraison à domicile unique “les Dabbawallah”. En Hindi, le “Dabba” est une superposition de boîtes métalliques dans lesquelles on retrouve les différents plat d’un repas, et “Wallah” c’est “celui qui”. Nous pourrions traduire “Dabbawallah” par “Celui qui apporte les dabbas”

Cette organisation a commencé à la fin du XIXème siècle, et perdure encore de nos jours. Le principe est assez simple, le dabbawallah, passe en fin de matinée récupérer le dabba généralement préparé par les femmes pour leurs maris, il fait ainsi le tour du quartier pour récupérer des dizaines de boîtes métalliques. Une fois son chargement plein, il prend le chemin de Victoria Station, la gare centrale de Bombay, où tous les dabbawallah se retrouvent pour échanger leurs boites. Chaque Dabba portant des couleurs des chiffres et des lettres permettants ainsi aux porteurs de s’y retrouver. Vu de l’extérieur ça semble désorganisé et chaotique mais quelques minutes plus tard, ces hommes repartent avec un nouvelle cargaison de boîtes et prennent la route des quartier d’affaires où ils pourront livrer un plat encore chaud, fait maison aux maris affamés. Les boîtes feront le même chemin pour retourner au domicile.
Ce système n’a pas d’équivalent, d’autres villes indiennes ont essayé de mettre des systèmes équivalent en place mais sans succès. Ce qui intrigue le plus dans ce système c’est que malgré l’apparence archaïque de ce système, le taux d’erreur serait d’1 sur 16 millions permettant ainsi de livrer 130 000 repas quotidiennement. Ce transport s’effectue uniquement en transport “doux” c’est à dire à vélo, charrette mais également via les véhicules motorisés public, trains de banlieues ou bus de villes.
Le film “Lunch box” de Ritesh Batra parle justement d’une histoire d’amour qui démarre autour d’une erreur de livraison que tout le monde pense impossible.
Dans les mêmes années, en Europe, le covoiturage commence à prendre de l’ampleur et à se démocratiser. Les plateformes comme comuto (qui deviendra blablacar en France), Carpooling en Allemagne… Connaissent une forte croissance et peu à peu le covoiturage devient une norme de déplacement tout comme le train.
Un autre phénomène commence à prendre de l’ampleur, le drive alimentaire. La grande distribution française est pionnière dans ce domaine, depuis l’ouverture du premier drive “Auchan Express” à Leers dans le Nord, le drive a connu le début de sa croissance entre 2011 et 2014 moment où la France compte autour de 2000 points de retraits. Assez vite le drive commence à prendre une place importante dans les moteurs de croissance de la grande distribution alimentaire.
C’est en mélangeant ces trois concepts, que l’idée de se faire livrer des denrées alimentaire par des particuliers commence à se dessiner.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer cette startup ?


pour toutes les raisons évoquées plus haut et par envie d’entreprendre de la part des deux cofondateurs Antoine Cheul et Johan Ricaut. Nos valeurs sont la proximité, la confiance et la simplicité.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Depuis 5 ans


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


les shoppers, utilisateurs de l’application qui sont les livreurs particuliers et les magasins/commerçants avec qui nous devenons partenaires, autant de la grande distribution, alimentaire ou spécialisée que les petits commerçants


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Via la presse, les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Linkedin, Twitter et Youtube) en organique et en payant, via la publicité online également, le démarchage commercial, etc.


Shopopop est une entreprise qui met en relation des livreurs particuliers avec d'autres particuliers qui veulent se faire livrer des courses et colis à domicile

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Nous gagnons très peu sur les livraisons. Donc nous vendons des packs de lancement Shopopop à nos clients pour qu’ils puissent communiquer sur le service qu’ils proposent à leur clients et ensuite, ils ont un abonnement mensuel.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Yper, Coursier

Moins proche : Stuart, Cocolis, etc.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Un service client réactif, disponible et à l’écoute rapidement : 6 jours sur 7.

Une technologie de pointe : une application pour les shoppers et un back office pour les partenaires


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Bonne couverture sur le territoire français : dans beaucoup de départements, à la fois sur les territoires urbains que ruraux

Un service client réactif, disponible et à l’écoute rapidement : 6 jours sur 7.

Une technologie de pointe : une application pour les shoppers et un back office pour les partenaires


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


rien du tout pour le moment, deux levées de fond ont déjà été effectuées. La dernière était de 4 millions d’euros pour s’ouvrir au marché européen, en Italie, Portugal et Belgique.


Quels sont vos besoins ?


Notoriété et rentabilité


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Un développement réussi dans les pays européens que nous lançons actuellement : Belgique, Italie et Portugal et avec une notoriété plus importante au niveau nationale ainsi que notre objectif de rentabilité