Home > Startup > Allogarage

Logo de la startup Allogarage

Allogarage

#Startup #B2C #services #transport Dernière mise à jour : 02/02/2015
  • Fondateurs : Nicolas Chevallier
  • Toutes les startups de Marseille

Si on n’a plus le droit de noter ses medecins ou ses profs, on dirait qu’on a toujours le droit de noter son garagiste ! Si vous avez un peu peur qu’on vous fasse le coup du joint de culasse, allez faire un tour sur Allogarage et vous doutes s’envolerons. La magie de l’inteligence collective au service de votre voiture et de votre porte-monaie

Que proposez vous ?

Allogarage est un guide comparatif des garages automobiles au sens large : on peut noter et consulter les avis de près de 24 000 concessionnaires, agents, garagistes et centres auto en France.

Comment avez vous eu l’idée ?

C’est suite à divers problèmes avec mon véhicule et un concessionnaire agréé que j’ai eu envie d’alerter d’autres automobilistes et trouver un garage de confiance.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

A l’époque TripAdvisor commençait à être connu en France, mais aucun site n’existait pour recommander un garage automobile à d’autres automobilistes hormis les forums spécialisés.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Cela fait 7 ans que le site a été lancé, au départ de façon amateur et bénévole, puis dès 2009 avec une offre commerciale et un business model.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

L’après vente automobile est un secteur où au delà du tarif, les clients cherchent une prestation de qualité et une confiance dans le diagnostic établi par le garagiste.

Quel est votre cœur de cible ?

400 000 automobilistes consultent le site chaque mois, 50% de femmes et 50% d’hommes.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Le bouche à oreille, les reportages dans les médias (presse, tv, radio) ont permis de faire décoller l’audience du site, ainsi qu’un excellent référencement.

Allogarage est un guide comparatif des garages automobiles au sens large : on peut noter et consulter les avis de près de 24 000 concessionnaires, agents, garagistes et centres auto en France.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Le business model est un modèle freemium : l’inscription est gratuite pour les garagistes, et des partenariats sont signés avec les constructeurs automobiles et les réseaux de réparation pour améliorer la visibilité de leur réseau sur le site et apporter des services additionnels (fiches aux couleurs de la marque, promotions, remontée d’avis automatisée…).

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous utilisons des technologies standards , en vrac :
PHP, Mysql, Google Maps, Bootstrap, Smarty

Quels sont vos besoins ?

Aujourd’hui nous avons besoin de mieux nous faire (re)connaitre auprès des professionnels du secteur, qui ne savent pas toujours par quel canal le client est passé pour le contacter.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous avons privilégié un développement sans levée de fonds pour rester indépendant. Le but est de devenir le principal acteur de l’APV automobile en France.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Les 2 principaux concurrents sont Google Local et Pages Jaunes, des sites plus généralistes mais avec des offres ciblées pour les professionnels de l’automobile.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Les avis publiés sur le site sont systématiquement vérifiés avec demande de copie de la facture des réparations ou d’entretien, et en ce sens nous allons bien au delà des exigences de la norme AFNOR récemment dévoilée pour laquelle nous nous sommes mis en conformité.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Les 2 concurrents sont des sites généralistes. C’est un avantage d’avoir lancé un moteur vertical dédié à la réparation auto avec une marque connue et reconnue.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous avons beaucoup de nouveaux projets partenariats et business model à lancer pour 2015, qui devrait marquer un tournant dans le développement de la société.