Startup

PocketTribe

 

Logo de la startup PocketTribe

Oscar Wild aurait dit : “Il faut toujours viser la Lune, car au pire on finit dans les étoiles”, et l’équipe des experts de PocketTribe a pris notre bon viel Oscar au pied de la lettre ! PocketTribe est une réseau social évènementiel qui n’exploite pas les données de ses utilisateurs. Un bon gros challenge étant donné la concurrence et le marché ! Voici toutes les explications :

Que proposez vous ?

1 – Comment relier tout le monde le temps d’une soirée étudiante, un week-end d’intégration, festival de musique ?
-> Il suffit de créer un EVENEMENT sur PocketTribe
Chaque participant a juste besoin d’entrer un TRIBECODE dans notre application mobile (PocketTribe) et tout le monde est relié le temps de l’évènement pour échanger photos / vidéos / messages. A la fin du temps déterminé par le créateur du groupe (de 1h à 7 jours) tout disparait, le groupe, les photos / vidéos et messages.

Un moyen simple et efficace de connecter tout le monde pour un petit moment.
Notre premier gros événement sera en partenariat avec l’interBDE de grenoble pour leur soirée du 2 avril (2000 personnes prévu), mais ça peut être des soirées plus modestes (anniversaires, jour de l’an etc…)

2 – Comment communiquer avec ses proches sans se soucier que ça reste à vie sur internet ?
-> Crée un LIEN sur PocketTribe :
Le groupe reste, mais tout ce que tu partages (photos / vidéos / messages) disparait au bout de 24h
Il y a déjà plusieurs Lycéens qui ont créé des liens pour leurs classes à Nancy, Lyon et Grenoble

3 – Est-ce différent de Snapchat ?
Snapchat c’est du 1 vs 1 ou 1 personne avec des followers, PocketTribe c’est des groupes qui échangent ;)
– Tout le monde peut participer dans un EVENT, ça s’adresse aux soirées, week-ends entre amis, festival de musique etc..
– D’après les utilisateurs de Snapchat, les LIENS sont ce qui leur manque sur plateforme, la possibilité de connecter des groupes de personnes (groupes d’amis, classe, promo etc…) et pas uniquement 1vs1.

Comment avez vous eu l’idée ?

L’idée nous est venue il y a 1an et demi lorsque l’on développait notre réseau social précédent avec 2 amis, au moment des révélations de Snowden, lorsque les gens ont commencé à se rendre compte que tout ce que l’on échange sur le net laisse une trace.
Certaines compagnies Américaines on basé leur business model sur l’accumulation des données des utilisateurs (Facebook, Snapchat, Google, Twitter, Instagram etc…).
Alors on a cherché la meilleure façon de permettre au personnes d’échanger avec leurs proches tout en protégeant leur données.
Pour résoudre ce problème complexe il faut parfois avoir des idées stupides :
Si on ne garde aucune data, il n’y a rien à surveiller ^^.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

On veut créer un mouvement plus éthique, respectueux des utilisateurs et de leurs données personnelles. Ce n’est pas une marchandise, la protection de la vie privée est un droit fondamental inscrit dans la déclaration des droits de l’homme.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Ce projet a commencé il y a 3 ans déjà, on a débuté par créer un réseau social de vidéos sur un site web (Squirlink), puis on s’est amélioré, on a écouté les retours de nos utilisateurs et maintenant on a une application mobile sur iPhone et Android -> PocketTribe

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Le besoin de communiquer librement sans laisser de traces à vie sur le net.
1 – On relie des personnes qui ne se connaissent pas de façon temporaire (lors des événements)
2 – On relie les personnes qui se connaissent de façon permanente tout en protégeant leur vie privée en partageant sur contenu temporaire (24h)

Quel est votre cœur de cible ?

On s’adresse à un public jeune qui a l’habitude des réseaux sociaux:
1 – les EVENEMENTS plaisent beaucoup aux corpos d’étudiants, festivals et soirées, on fait en sorte d’être présent sur ce segment. Les mariages sont une option que l’on a pas encore exploré.

2 – les LIENS marchent très bien avec les utilisateurs de Snapchat (Lycéens et étudiants à la fac). On se focalise sur ce segment car ce sont ceux qui comprennent l’intérêt de PocketTribe comparé à Snapchat. ça se propage très vite dans les lycées dès commencent à faire des groupes pour les classes.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

On a une approche marketing originale vu que la plateforme contient 2 éléments distincts et innovants :

1 – Pour les EVENEMENTS on contacte les asso étudiantes et on leur apporte un plus à leur soirée (maquillage fluo, jeux funs), l’objectif c’est de promouvoir leur soirée pour que les gens échangent des photos sur PocketTribe.

2 – Pour les LIENS, on a essayé beaucoup de choses, et finalement on a trouvé une approche qui plait et qui nous permet d’être directement au contact de nos utilisateurs :
On fait des cookies maison et on les distribue sur les campus, à la sortie des lycées, les étudiants adorent et nous aussi (par contre c’est moyen pour notre régime ^^).

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Bonne question!
Contrairement aux autres réseaux sociaux (FB, Snapchat, Twitter, Instagram) notre business model n’est pas basé sur les données des utilisateurs.
Il nous a fallu trouver un moyen astucieux de gagner de l’argent sans dénaturer le concept :
1 – La taille des groupes :
En dessous de 350 personnes les groupes sont gratuits à créer, au dessus de 350 personnes il faut payer pour créer un groupe (on vise principalement des festivals, clubs, bars, entreprises).
Le but c’est que ça soit gratuit pour l’utilisateur normal.

2 – Dans un futur proche :
On va mettre en place un système de stickers pour agrémenter les messages, certains seront gratuits, d’autres payants (c’est un peu plus élaboré et fun, mais pas un mot, ça sera dans quelques mois ^^)

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

On a la chance d’avoir une équipe d’experts sur ce projet :
Peter (Slovaquie) est le dev android, il a gagné un grand nombre de concours Android en Europe.
Tobias (Danemark) c’est notre dev iOS, un génie en interface, il a déjà réalisé des hits sur l’apple store avec plus de 100.000 download
Frédéric (Français) : un de nos back-end, il est spécialisé en Cyber sécurité et scaling, il est à l’origine de l’architecture et la sécurité de plusieurs administrations Françaises, banques et autre grandes entreprises
Loïc (Français) : le 2eme back-end, spécialisé en NoSQL et architecture sur MongoDB depuis 3 ans (à l’époque ou personne ne parlait de Mongo ^^).
On a déjà breveté certains éléments.

Quels sont vos besoins ?

Notre besoin essentiel est de nous faire connaitre auprès des étudiants via les événements marketing, distribution de cookies, blogs et médias.
On a un petit budget vu qu’on travaille sur nos propres fonds mais on y croit ;)
Toute aide sera la bienvenue, surtout pour promouvoir la plateforme !

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Le plan est clair, notre but n’est pas de revendre la société, on a un principe, c’est de reverser 10% des revenus de l’application à des oeuvres caritatives et nous protégerons ce principe.

J’ai créé PocketTribe cours de mes études de médecine pour trouver un moyen de changer les choses durablement faire de l’humanitaire autrement. Amener plus d’efficacité dans le monde de l’humanitaire.

A terme ces 10% seront reversés à une fondation qui financera la recherche dans les domaines non rentables pour des applications concrètes (lutte contre le paludisme, lutte contre la malnutrition, éducation), les résultats de ces recherches seront données gratuitement à la communauté internationale.

Tant que je serai à la tête de PocketTribe, ce principe ne changera pas.
Dr Loïc Brotons – CEO PocketTribe

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Il y en a beaucoup ^^

1 – Snapchat, bien que le concept soit très différent ils ont une grande part de marché chez les jeunes. Le plus difficile est de sortir du “Snapchat like”
2 – Watsapp
3 – Instagram
4 – Facebook (le vieux dinosaure a encore de beaux jours devant lui)
5 – à peut près tout ce qui permet d’échanger des messages / photos et vidéos.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

1 – Il n’existe rien pour le moment qui permette de connecter 2000 personnes le temps d’une soirée juste en rentrant un code d’accès (TRIBECODE).
2 – Nous respectons et protégeons la vie privée de nos utilisateurs (contrairement à FB, Snapchat etc…). Malheureusement encore beaucoup de personnes ne se rendent pas compte à quel point ceci est important. (les informer fait partie de notre combat de tous les jours ^^)
3 – les LIENS permettent une communication en groupe plus naturelle, les gens partagent à nouveau des choses personnelles qu’ils ne partageaient plus sur Facebook.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

1 – La transparence : Nous sommes transparents sur nos installations, nos serveurs sont en France, et bientôt nous mettront en place un partenariat avec les associations de consommateurs afin qu’ils contrôlent nos installations et confirment que l’on ne conserve pas les données.

2 – La rapidité d’exécution :
On a une petite team d’experts très motivés, en 3 ans on a du s’adapter à de multiples situations et adapter notre produit aux demandes des utilisateurs. C’est pas facile mais on y croît.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Bonne question ^^
Depuis le début on nous dit : “Votre business c’est binaire, deux possibilités : soit ça fait un flop, soit c’est un gros carton”
On travaille dur pour la 2eme possibilité :p

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 13 April 2015 par Loïc Brotons

Startup fondée par :
Brotons Loïc, Ibeh Liedstrand-Nwokocha
Employés : 6

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: