Startup

L’Abeille Blanche

 

L'Abeille Blanche

Si vous mettez de temps en temps les pieds dans un supermarché depuis 1965, vous avez certainement vu la fameuse étiquette label rouge, gage de qualité du produit. Jérôme a eu la même idée de label mais pour les produits bio. Et ça s’appelle “L’abeille Blanche” :

Que proposez vous ?

« L’Abeille Blanche » est un label de qualité destiné aux fruits et légumes qui respectent un cahier des charges concernant les résidus de pesticides et les méthodes de production durable. A l’issu d’un audit et d’analyses en chromatographie, la certification l’Abeille Blanche est attribuée avec une évaluation de 1 à 4 étoiles.

Comment avez vous eu l’idée ?

« L’Abeille Blanche » est le chaînon manquant entre les produits conventionnels et les produits biologiques. En effet, les fruits et légumes issus de l’agriculture conventionnelle sont bon marché mais la qualité est inconnue (santé et la nature). A l’inverse, les biologiques sont respectueux de l’homme et de l’environnement mais leur prix est élevé.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

L’agriculture française est trop dichotomique. Les conventionnels et les biologiques s’affrontent. Il y a une voie intermédiaire avec l’agro-écologie ou la production intégrée.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

La préparation du projet l’Abeille blanche a commencé en 2013.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Pour un consommateur, les avantages résident dans une moindre dépense / produits biologiques, un meilleur rapport qualité / prix et la préservation de la santé/environnement.
Pour un producteur, l’absence de délai de mise en place, l’indépendance d’une année sur l’autre, les marges plus confortables et l’alternative au bio.

Quel est votre cœur de cible ?

Notre cible de consommateurs finaux est idéalement la femme de 35 à 60 ans avec une éducation et des revenus supérieurs.
Les agriculteurs en agriculture raisonnées sont aussi visés.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous communiquons par le site internet abeille-blanche.org, sur le lieu de vente et lors des salons professionnels ou grand public.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

La société en charge du « L’Abeille Blanche » a un métier de grossiste en fruits et légumes. Elle contractualise au maximum avec les producteurs pour son approvisionnement, valorise les produits en les certifiant et revend avec une marge.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous travaillons avec un laboratoire partenaire. Il s’agit de Primoris qui est le leader en analyse de routines des résidus de pesticides sur les matrices végétales.

Quels sont vos besoins ?

Nous sommes à la recherche de partenaires de toutes nature (agriculteurs, coopératives, distributeurs, médias) mais plus particulièrement financiers (banque, business angels, VC, crowdfunding).

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Aucune programme à plus de 5 ans n’a été défini.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Nous n’avons pas de concurrence directe. Indirectement, il s’agit de l’agriculture bio, les circuits courts.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Par rapport à l’agriculture bio, nous avons moins de contraintes, une structure qui permet un meilleurs rapport qualité/prix.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

« L’Abeille Blanche » analyse systématiquement tous les lots de fruits et légumes vendus alors que l’audit bio n’est bien souvent que documentaire. Notre fiabilité est donc plus importante.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

L’objectif de l’Abeille Blanche est de travailler avec le Ministère de l’Agriculture, avec l’INAO, Ecophyto …

Startup fondée par :
Jérôme Windal
Employés : 3

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente