Startup

eTerritoire

 

Logo de la startup eTerritoire

Des gazettes municipales comme média de masse, on commence à en revenir à l’heure de l’interface mondiale…

Entrepreneurs au service de la communauté, François, Olivier et Jules ont transformé l’essai de leur projet étudiant et créé eTerritoire.

Plateforme au service des villes en quête d’espace de communication, eTerritoire est aussi la carte à jouer pour tous ceux en recherche d’une nouvelle ville d’adoption.

Que proposez vous ?

Nous proposons un réseau global pour toutes les communes de France pour leur permettre de mettre en avant leurs atouts, diffuser leurs besoins économiques et communiquer sur leurs événements locaux.
eTerritoire est un vrai outil pour les actifs souhaitant aussi changer de région ou les touristes à la recherche d’événements locaux !

Comment avez vous eu l’idée ?

L’histoire commence en 2007, lorsque Vouillé, commune de 3500 habitants dans la région Poitou-Charentes, décide de trouver un repreneur pour la boucherie qui vient de voir partir son gérant à la retraite. Plusieurs communications sont faites dans les journaux locaux, dans les EPCI locales, mais après plusieurs mois de recherche, le poste est toujours vacant et les habitants de Vouillé toujours privés de boucher.

Nous étions trois étudiants poitevins en école de commerce, qui étudiaient le tissu économique local ont été interpellés par cette problématique lorsque nous avons rencontré le Maire. Nous lui avons posé la question suivante: « Comment faire valoir mon besoin au plus grand nombre, car si en local je ne trouve pas de repreneur, il est probable qu’à un niveau national j’arrive à trouver un boucher qui souhaiterait s’installer dans une autre région ou encore, trouver une personne en reconversion et qui attend l’opportunité pour changer de vie. »

Quelques recherches sur le sujet nous ont permis de nous apercevoir que cette problématique touche en fait la majeure partie des petites et moyennes communes françaises. C’est ainsi que nous avons choisi ce sujet comme projet entrepreneurial de fin d’étude et avons pu valider le besoin lors de plusieurs rencontres d’élus locaux.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

En 2011, soit quatre années plus tard, alors que tous trois travaillions à Paris dans des domaines différents, l’idée de remettre à jour cette étude revint. Les évolutions des technologies web et d’Internet permettent de nouvelles perspectives, notamment en matière de création de communauté et de marketing viral. Le projet évolue donc progressivement en une plateforme web qui recenserait tous les besoins des communes d’un côté et fédérerait une large communauté de candidats par ailleurs.
C’est alors que naît le concept eTerritoire.

A quel besoin répondez vous ?

Les petites et moyennes communes françaises manquent de visibilité pour leur développement économique. Une plateforme nationale parait pertinente pour répondre à ces besoins locaux et les faire grandir.
De l’autre coté du miroir, de plus en plus d’actifs souhaitent donner une nouvelle orientation à leur carrière en changeant de région ou de secteur mais sont malheureusement trop peu aiguillés et accompagnés dans ce changement.

Quel est votre cœur de cible ?

Les communes entre 250 et 10000 habitants qui représentent une très grande majorité des communes françaises. Elles ont de réelles besoins économiques et organisent de nombreux événements mais leur communication est souvent trop limitée à leur territoire.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Il existe de nombreux supports spécifiques pour toucher les élus ou le personnel des collectivités : des journaux et magazines spécialisés, des salons spécifiques qui se déroulent tout au long de l’année aux 4 coins de la France. Enfin, la bouche-à-oreille autour de notre service est aussi un vecteur à prendre en compte !

Quel est le business model ?

Nous mettons en place des abonnements annuels auprès des collectivités pour leur permettre de communiquer efficacement. Le service est entièrement gratuit pour un internaute privé (professionnel, touriste…etc).

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Il existe des sites proposant des outils divers pour la visibilité en ligne des collectivités.
On trouve des sites spécialisés dans la création de sites internet de mairies ; d’autres proposent des annuaires des communes avec une fiche signalétique auto-générée et limitée.
Puis, une catégorie de services aux collectivités dont le principe est le listing des annonces disponibles dans ces collectivités par secteur d’activité moyennant rémunération.
Des sites spécialisés dans une thématique d’événements proposent un contenu non maîtrisable par les collectivités car l’information n’est pas directement soumise par ces dernières.
Enfin, pour les personnes recherchant des événements locaux, il apparaît bien difficile de les trouver sans connaître une commune en particulier ou une thématique spécifique.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Aucun outil présent actuellement sur Internet ne regroupe ces quatre services:
– création d’une plateforme web de visibilité pour les mairies,
– moteur de recherche et annuaire des communes de France pour la découverte de territoires,
– moteur de recherche et listing d’annonces de besoins économiques pour les communes,
– moteur de recherche et listing des événements locaux.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents ?

Nous avons mis en place l’outil dans la Vienne lors du premier semestre 2013 et plus précisément dans le sud du département. Cette version de test nous a permis de récolter de nombreux retours d’utilisateurs, de mairies et d’améliorer fortement l’expérience utilisateur et les fonctionnalités du site en fonction de ces besoins.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 31 October 2013 par Chauvin

Startup fondée par :
François Chauvin, Olivier Dasse-Hartaut, Jules Dulauroy

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: