TAKE IT IZI

#Startup #B2B #B2C #Food & beverage #Tech Dernière mise à jour : 25/01/2022
Logo de la startup TAKE IT IZI
  • Fondateurs : Debu Fabien
  • Nombre d'employés : 20
  • Toutes les startups de Lyon

La startup Take it izi a developpé une application pour transposer votre site ecommerce en un boutique en 3D parée pour le métavers

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Nous avons développé une application permettant de transformer les sites marchands tels que nous les connaissons en boutiques virtuelles proposant une expérience immersive. Le client peut, depuis chez lui, se balader dans les rayons virtuels, prendre en main le produit, accéder à un contenu enrichi et régler ses achats. L’application s’interface aux principales solutions de e-commerce du marché, ce qui permet la mise à jour des stocks et des prix en temps réel. Nos clients ont entièrement la main sur leur merchandising et leur mise en rayon grâce à un éditeur sur-mesure.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Take it izi vise à rendre l’achat en ligne plus excitant que l’achat en boutique pour des produits à forte valeur émotionnelle.

Aujourd’hui, il existe deux façons de faire ses achats. Soit en se rendant en magasin, soit en passant par Internet pour de la livraison ou du drive. Cette dernière solution est certes pratique mais rarement plaisante, la faute à des sites souvent statiques et rarement intuitifs qui ne permettent pas de retrouver le plaisir de l’expérience en magasin. C’est de ce constat qu’est né Take it izi la toute première solution mettant la réalité virtuelle au service du e-commerce afin d’améliorer l’expérience utilisateur lors de l’achat en ligne d’un produit plaisir.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Le Cloud avec Google Cloud Platform, la containerisation avec Quarkus et Unity pour les environnements 3D. De plus, Take it izi vient s’interfacer aux principales solutions de e-commerce, dans le cas de Simplement vin à Prestashop.


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


A l’origine, l’idée a germé d’un besoin très personnel ! Un soir, alors que nous rentrions d’un déplacement, ma compagne m’a fait remarquer que notre frigo était vide et que nous allions arriver trop tard pour faire des courses. Nos plannings chargés et la complexité pour réussir à finaliser une liste de course en ligne exhaustive n’arrangeaient rien à notre problème.

J’ai cogité tout le reste du trajet : comment pouvait-on permettre aux actifs de faire leurs courses en ligne tout en gardant le plaisir d’achat ? Je trouvais ça paradoxal qu’il n’y ait pas de vraie innovation à ce sujet avec les technologies d’aujourd’hui ! Tout a commencé à partir de cette réflexion


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer cette startup ?


On a d’abord vérifié qu’il était techniquement possible de retranscrire ce type de sensations grâce à un premier prototype. On y a imaginé un scenario où une personne inviterait des amis à manger un plat de lasagnes : elle pourrait se balader virtuellement au milieu de rayons de pâtes et de sauces tomate, puis choisir son vin dans une belle cave voutée, bien différente des linéaires classiques de supermarché.

Plusieurs constats ont émergé de ce prototype. Premièrement, qu’on pouvait offrir plus de services additionnels que sur internet : pour le vin par exemple, visualiser des témoignages d’œnologue ou de vignerons, visiter la parcelle du domaine d’où il provient, etc.

Ensuite, cela a confirmé que si la sensation d’immersion était plus présente avec le casque VR, il fallait rendre possible l’utilisation également sur smartphone, tablette et PC. Et enfin, dernier constat mais pas des moindres : lors des démonstrations, la plupart des testeurs étaient séduits par la solution, professionnels comme consommateurs !


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


On a investi près de 2 ans sur le projet Take it izi. Je me suis pour cela entouré d’un écosystème d’associés et de partenaires afin de mutualiser des expertises complémentaires autour du digital, des technologies immersives, du marketing ou encore des systèmes d’informations.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Il y a des secteurs qui correspondent parfaitement à notre positionnement d’achat plaisir, notamment celui du vin et des spiritueux (qui fait l’objet du lancement actuel) ou encore celui du mobilier et de la décoration. Pour autant, des besoins ont également émergé de domaines très variés, comme la bijouterie, la cosmétique, la jardinerie ou même le bricolage ! Le développement des ventes en ligne, boosté par le COVID, n’est pas près de ralentir.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous allons nous appuyer sur le développement d’un ensemble d’alliances avec les sociétés présentent sur les différents marchés visés. Nous souhaitons par ailleurs susciter l’intérêt de prospects et les convertir en clients en communiquant sur nos premières références réussies dans les médias spécialisés.


Take it izi propose une solution permettant de dépasser le caractère fonctionnel de l’achat en ligne grâce aux technologies immersives

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Nous nous rémunérons via un abonnement et/ou un pourcentage sur les ventes générées par Take it izi, selon le modèle économique souhaité par le client.0


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


A ce jour, il n’y a pas de concurrents directs avec le même concept que nous, à savoir une expérience immersive avec des déplacements libres sur du multi-device.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Voir question précédente


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Nos avantages par rapport à la majorité des boutiques virtuelles, qui sont souvent des reconstitutions via des clichés 3D : les déplacements libres, la saisie/visualisation des objets, la possibilité de s’émanciper de la boutique physique et de recréer un univers, l’intégration directement au site e-commerce du client, le client qui a entièrement la main sur sa boutique 3D et son merchandising via un éditeur de scène.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Nous n’avons pas prévu de revendre l’entreprise ni d’entrée en bourse pour le moment. Nos plans à court terme sont concentrés sur une levée de fonds d’ici la fin de l’année 2022 et l’arrivée de nouveaux actionnaires.


Quels sont vos besoins ?


Un plan de recherche d’investisseurs est en cours afin de poursuivre le développement de la société, que ce soit sur la poursuite du développement de la solution existante comme sur l’élargissement des canaux de distribution et la spécialisation sur les différents secteurs d’activité de nos clients


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Nous souhaiterions être présents sur davantage de secteurs d’activité mais toujours avec la même approche : utiliser la technologie comme vecteur de plaisir et apporter un réel service aux utilisateurs finaux.

Les fonctionnalités de la solution vont beaucoup évoluer pour répondre toujours plus aux besoins des consommateurs. Dans une prochaine version, on pourra inviter des personnes à nous rejoindre dans la boutique virtuelle : des vendeurs pour nous conseiller ou encore des amis pour nous accompagner. On va aussi permettre de projeter un produit 3D dans un environnement réel car cela représente de belles opportunités pour l’immobilier et l’ameublement.

On peut aller plus loin et imaginer des univers complétement inattendus : après tout, pourquoi pas faire ses courses sur une autre planète du système solaire ou tout au fond de l’océan !

Chez Take it izi, on est ambitieux car on croit fort en notre projet, alors forcément on s’imagine un jour s’étendre vers l’international. Notre but ultime, c’est de passer de pionnier du e-commerce immersif à une des évidences dans le domaine. Mais avant de voir plus grand, on souhaite surtout apporter une satisfaction grandissante à nos utilisateurs.

On a encore pleins d’idées dans les cartons et de belles choses à proposer, le lancement de la boutique virtuelle de Simplement Vin n’en est que le début !