Logo de la startup Sharewizz

Internet est une révolution de la communication, mais nous n’avons pas fini de l’exploiter à fond et nous constatons que les entrepreneurs créent sans cesse de nouveaux usages.

Voici Sahrewizz, fondé par Benoit, vous permet d’emprunter et prêter des objets, gratuitement !
Avec CouchSurfing, vous partagiez votre canapé, avec Sharewizz, vous partagez le reste !

Que proposez vous ?

Sharewizz.com est une plateforme de mise en relation dédiée au prêt d’objets entre particuliers. Le service est basé sur une entraide non-marchande et donc sans contrepartie, dans la même veine que Couchsurfing.org.
Pour l’instant surtout présents à Paris, nos Wizzers partagent tous types d’objets : des guides touristiques au sac de randonnée, de la raquette de squash au siège-bébé, de la perceuse à l’appareil à raclette, de la tente de camping au matériel de ski, de l’aspirateur aux déguisements de soirées, en passant par les DVD…!

Comment avez vous eu l’idée ?

Pour aller faire l’ascension du Mont Blanc avec quelques amis, j’avais besoin de matériel. Mais comme mes finances étaient à sec, je cherchais une solution simple pour diminuer mes coûts. J’ai tout de suite pensé à emprunter … mais à qui? Personne dans mon entourage ne faisait de l’alpinisme! En fait, suite à un appel au secours sur Facebook (comprenez “j’ai actualisé mon statut”), un camarade de promo un peu perdu de vue m’a recontacté, amusé qu’on ait ce même hobby en commun, et m’a proposé de tout me prêter! Après coup, je me suis dit que si une plateforme venait faciliter le prêt d’objets, cela ferait gagner du temps et de l’argent à tout le monde, et contribuerait à créer des liens d’entraide sympathiques!

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Ce qui nous a convaincus, c’est d’abord le côté tellement pratique de l’idée (qui n’a jamais acheté un sac de rando ou un appareil à raclette tout en prenant conscience que ça allait lui servir qu’une ou 2 fois dans l’année, mais l’encombrer 365 jours par an…?). Ensuite, la surprise a été de constater l’absence d’acteur positionné sur ce créneau de l’entraide non-marchande. Enfin, c’est passionnant de faire partie de ces initiatives liées à la consommation collaborative, qui réinterrogent notre modèle consumériste afin de le régénérer et de le recentrer sur l’homme et sur la relation!

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

L’idée de business a germé en décembre 2011. On est passés à la phase action en mars 2012.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Grâce à Sharewizz, nos Wizzers évitent d’acheter tout un tas d’objets qu’ils n’ont pas besoin de posséder car il ne les n’utiliseraient (presque) jamais.
Ce qui signifie :
économiser en évitant certaines dépenses “inutiles”,
– moins encombrer son logement avec du superflu,
– gagner du temps en trouvant près de chez soi l’objet dont on a besoin,
– tisser des liens de confiance dans son quartier,
– adopter un mode de consommation plus ‘développement durable’ et responsable.

Quel est votre coeur de cible ?

Globalement : une tranche 18-45 ans d’urbains qui y voient soit l’intérêt économique, soit l’aspect social et affinitaire, soit le côté “responsable” de ce mode alternatif de consommation.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous communiquons sur les réseaux sociaux, et visons désormais les blogs et les relations-presse, pour faire connaître notre initiative et montrer qu’elle fonctionne déjà : en effet, nous avons mené une première phase ‘pilote’ dans le 17ème arrdt de Paris, afin de créer une certaine densité géographique d’objets partagés. Et ça marche!

Quel est le business model (Comment gagnez-vous de l’argent) ?

L’inscription et l’utilisation du site sont gratuits. Nous pensons commercialiser d’ici quelques mois des services complémentaires apportant une vraie valeur ajoutée aux Wizzers, qui devraient permettre d’assurer la rentabilité de l’entreprise, ainsi qu’une offre publicitaire pour des annonceurs bien ciblés (en phase avec notre ADN).

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous avons développé notre plateforme en Ruby on rails 3.2.12, en nous appuyant sur nginX, Twitter Bootstrap et Jquery.

Quels sont vos besoins ?

Nous faire connaître auprès de tous les Wizzers de demain : ceux/elles qui veulent trouver près de chez eux/elles la perceuse dont ils ont besoin, ceux/celles qui veulent un prétexte neutre pour créer un contact avec leur charmant(e) voisin(e), et ceux/celles qui veulent revoir leurs habitudes de consommation en consommant (parfois tout autant mais) mieux.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Développer notre notoriété et se rendre vraiment utile à nos Wizzers, que ce soit :
– pour préparer leurs vacances (sac de rando, guide touristique, combi de ski, …),
– pour leurs soirées entre amis (appareil à raclette, déguisement de soirée, DVD, jeux de société, …)
– pour bien gérer l’arrivée d’un bébé (tapis de jeux, porte-bébé, poussette, …)
– pour entretenir leur jardin ou faire du bricolage,
… Bref, faire de Sharewizz un réflexe dès qu’on a un besoin matériel PONCTUEL ou TEMPORAIRE.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Les sites de location d’objets entre particuliers ainsi que les sites de mise en relation entre voisins pour échanger des biens et services.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Notre positionnement est très clair : sur Sharewizz.com, les membres partagent gratuitement l’accès à des objets. C’est vraiment de l’entraide de proximité : il ne s’agit pour personne d’amortir le coût d’achat d’un bien, mais de dépanner des amis ou des voisins, pour leur éviter d’avoir à l’acheter. Sharewizz est un Couchsurfing pour les besoins matériels du quotidien!

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

1.La simplicité d’utilisation et de prise de contact avec le prêteur
2.Un large choix d’objets pour répondre à différents besoins
3.La dimension locale et communautaire
Et surtout : le fait qu’il s’agisse d’une entraide non-marchande, dans une société où les relations non marchandes (même entre particuliers) sont devenues très rares. Les gens ont besoin de gratuité.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an, Sharewizz commencera à être bien connu du grand public et nous aurons des Wizzers dans toutes les grandes et moyennes villes de province. Nous avons hâte d’organiser des WizzDrinks partout et d’aller boire des canons avec nos Wizzers de Marseille, de Nantes, de Nancy ou de Clermont-Ferrand (aujourd’hui nos WizzDrinks ont lieu dans le 17ème au bar Le Petit Village, qui est aussi le point de ralliement de La Ruche Qui Dit Oui, en local).

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 7 April 2019 par Benoit Renoul

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Benoît Renoul
Employés : 4

2 thoughts on “Sharewizz

Anouck le December 18, 2015 à 11:46 am dit :

Il me semble que Sharewizz n’existe plus depuis quelques temps !

J'aime les startups le December 18, 2015 à 6:57 pm dit :

Hello Anouck,

En effet il semble que cette startup n’a pas percé.
On a quelque bug à corriger avant mais nous avons prévu de bien signaler les startups qui n’ont plus d’activité afin de ne pas induire les lecteurs en erreur.

Merci de nous l’avoir fait remarquer.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: