Home > Startup > SAKABIZ

Logo de la startup

SAKABIZ

#Startup #B2B #Tech Dernière mise à jour : 11/08/2016
  • Fondateurs : 3
  • Nombre d'employés : 3
  • Levée de fonds : 500 000

Les adblockers sont devenus un problème pour les grands éditeurs et les grandes régies publicitaires. Sakabiz propose une alternative avec un système de cagnotte pour les utilisateurs !

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


La solution au blocage des publicités avec le consentement total de l’utilisateur


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Les utilisateurs ont besoin d’une navigation gratuite sur le WEB. Ils ne pourront pas payer des abonnements qui leur coûteront trop cher pour naviguer.

Les annonceurs eux paient des annonces sans résultat car :

56 % des annonces ne sont jamais vues sur le Net

30 % des annonces sont bloquées par les utilisateurs

11.6 % sont des fraudes (achat CPM invisible ou clics faits par des robots)

60% du budget investi en média online par l’annonceur est capté par des intermédiaires : trading desks, DSP, apporteurs de data et autres ad-exchanges (Des intermédiaires qui appartiennent très souvent aux mêmes groupes). Grondement de colère chez les annonceurs qui voient en ses rétro-commissions des abus.

Quant aux régies publicitaires elles sont devenues la nouvelle niche de marché des bloqueurs. Elles ne pourront donc pas payer des listes blanches à tous les éditeurs de bloqueurs.

La régie publicitaire est soumise au paiement de la liste blanche des bloqueurs à l’instar d’Adblock plus.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Les technologies du WEB


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Les régies publicitaires et les éditeurs de services en ligne rendent responsables les utilisateurs pour les blocages des publicités et veulent les sanctionner par le paiement d’abonnements et par le paiement de leur navigation. Considérant que les premières victimes de ce fléau sont les utilisateurs et les secondes les annonceurs nous avons décidé d’apporter une solution à travers la séduction et non la sanction.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


Les géants du NET, l’IAB et le GESTE demeurent impuissants face à ce fléau. Il fallait donc répondre à ce besoin.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Depuis 2013


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Nous ciblons donc les :

56 % des annonces jamais vues sur le Net

30 % des annonces bloquées par les utilisateurs

11.6 % des fraudes (achat CPM invisible ou clics faits par des robots)

tout en offrant aux utilisateurs et aux annonceurs un business gagnant/gagnant.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous ferons une campagne de communication pour inviter les annonceurs et utilisateurs à s’inscrire pour donner leurs avis sur le blocage des publicités via notre espace de discussion public et privé.


La solution au blocage des publicités avec le consentement total de l'utilisateur.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Notre système est sans publicités intrusives, sans exploitation de données personnelles et sans profilage. Il inclut une chasse au trésor international comportant uniquement 50 bannières par page de jeu (2 colonnes de 25). Ces espaces sont vendus aux annonceurs pour permettre aux utilisateurs de remporter des cagnottes journalières de 1 000 € et de grosses cagnottes variant de 50 000 à 1 000 000 d’euros (mensuellement, trimestriellement, semestriellement). L’utilisateur doit trouver un “élément gagnant” placé sur l’un des sites des 50 annonceurs par page de jeu.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Les géants du Net


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Les géants du NET sont impuissants face à ce blocage et se voient obliger de verser environ 30 % de leur chiffre d’affaires aux éditeurs de bloqueurs à l’instar d’Adblock Plus pour inclure certaines de leurs publicités dans une liste blanche. Liste blanche désactivée par les utilisateurs malgré les paiements. Nos concurrents s’accrochent à un modèle économique du marché basé sur la publicité passive que rejette les utilisateurs. Nous avons modifié le modèle économique en changeant la publicité passive en publicité active en jeu gagnant. Nous avons fait de SAKABIZ le compagnon tirelire de l’utilisateur et un excellent passe-temps (Heures d’attente dans les transports en commun, chez le médecin, coiffeur etc.) Nous “reboostons” le pouvoir d’achat des utilisateurs et par conséquent offrons la possibilité aux annonceurs d’accroître leur chiffre d’affaires et contribuons à la relance de l’économie. Besoins auxquels aucun concurrent ne peut offrir aux utilisateurs et annonceurs.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Nous avons conçu le premier réseau social publicitaire et communautaire qui rapporte des finances aux utilisateurs et un taux de visite de 100 % aux annonceurs avec un format unique et un coût par visite qui regroupe tous les autres coûts : (CPM, CPL, CPA, CPS etc.)

Nous mettons en contact l’annonceur et l’utilisateur via un espace de discussion. L’utilisateur a tous les droits sur la discussion, il peut accepter, refuser ou même bloquer un annonceur qui se veut trop entreprenant.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?


Les entreprises bénéficieront d’un pack gratuit équivalent à tout pack acheté avant lancement définitif et de’autres avantages conférés lors d’un partenariat.


Quels sont vos besoins ?


Faire connaître aux utilisateurs et aux annonceurs notre réseau social.

Une levée de fonds à travers l’achat des espaces

Encourager les annonceurs à s’inscrire et bénéficier de nos offres partenaires

Encourager les utilisateurs à s’inscrire et s’entraîner sur la chasse au trésor avant notre lancement définitif fin 2016. Notre lancement inclura une grosse cagnotte


Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?


Dépassant le milliard d’utilisateurs par mois.