Home > Startup > MON MASQUE DE FRANCE

Logo de la startup MON MASQUE DE FRANCE

MON MASQUE DE FRANCE

#Startup #B2B #B2C #Emploi & Entreprise #Sante Hygiène Dernière mise à jour : 20/07/2020
  • Fondateurs : Diane Deblyck
  • Nombre d'employés : 20

La startup MON MASQUE DE FRANCE commercialise des masques de protection homologués et au design original

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Le 28 juillet prochain, elle lance une collection de produits développée avec le traitement ViroformulaTM, une technologie inédite, brevetée anti-bactérien et anti-virus, pour aller au-delà d’une protection filtrante en proposant une protection qui détruit les bactéries et les virus en 2 à 5 minutes.

Mon Masque de France ® : une marque conçue à destination du Grand Public, des entreprises et des institutions (Collectivités, Hôpitaux, EHPAD, …) privées et publiques.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


une collection de produits traités avec une technologie unique pour éliminer TOUTES les bactéries et TOUS les virus (pas uniquement le sujet d’actualité)


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


VIROFORMULA TM


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Diane Deblyck est une femme de convictions.

Femme engagée, authentique avec une parole claire et directe, elle compte parmi les figures féminines du confinement qui ont œuvré pour les Français et contribuent encore activement au changement.

· Le 4 mai, à contre-courant, elle crée de l’emploi, apporte des solutions aux Collectivités dans le besoin, affronte les obstacles liés à la situation et trouve des solutions pour répondre à une urgence notable.

· Le 28 juillet prochain, elle lance une collection de produits développée avec le traitement ViroformulaTM, une technologie inédite, brevetée anti-bactérien et anti-virus, pour aller au-delà d’une protection filtrante en proposant une protection qui détruit les bactéries et les virus en 2 à 5 minutes.

Mon Masque de France ® : une marque conçue à destination du Grand Public, des entreprises et des institutions (Collectivités, Hôpitaux, EHPAD, …) privées et publiques.

Une femme d’actions qui s’attache aujourd’hui à créer du lien et du sens pour pérenniser une initiative en réaction à la situation sanitaire mondiale : comprenez un acte citoyen et non une stratégie commerciale ou d’image.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


L’urgence, le désarroi, le désespoir de ne pas pouvoir se fournir en France, les personnes dans l’extreme pauvreté, les couturiers de talents cen recherche d’emploi, … il fallait créer du sens à tout ca sans avoir de couleurs politiques, mais un seul but : l’humain !


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Le 11 avril : Diane échange avec son fils qui fait valoir l’urgence d’agir pour aider – au-delà des actions de bénévolats déjà mises en place à un très humble niveau par Diane et son fils – pour servir les EHPAD alentours (environ 1500 masques distribués gracieusement à cette date)

Le 13 avril, jour de Pâques :

– Préparation du dossier listant tous les besoins et tous les coûts inhérents à la création d’une entité de fabrication textile dédiée

– Définiton du compte d’exploitation prévisionnel en vue de l’envoi à la banque pour une demande de prêt

– Rédaction du dossier de présentation

Le 15 avril : transmission à la banque de la note de présentation et du compte d’exploitation prévisionnel

Le 16 avril : transmission de la demande de recrutements auprès de POLE EMPLOI (fin des derniers recrutements le 29 avril !)

Le 16 avril : début des discussions avec la Communauté d’Agglomération pour pouvoir louer un de leur local. Le 29 avril les clefs n’avaient pas encore été transmises et le bail n’était pas signé. (un interlocuteur jugeant le projet « bidon » et demandant une « étude de marché » !!!)

Le 16 avril : demande d’aide auprès d’élus locaux bienveillants pour intervenir afin que Diane puisse récupérer et louer le local de l’Agglomération. (Au moment où toutes les entreprises avaient droit à un report de loyer et que nous nous engagions à payer ce loyer sans demande de report de loyer)

Le 17 avril et jusqu’au 4 mai jour de l’ouverture : achat des machines à coudre industrielles qui venaient d’Allemagne où tout était fermé aussi : 1 seule interlocutrice en télétravail chez le fournisseur qui s’est beaucoup donnée pour aider à faire que cela soit possible.

Le 21 avril : accord signé de la banque pour le prêt lié au lancement de cette activité.

Le 22 avril : achat des tissus dédiés aux masques (qui seront homologués 1,5 mois plus tard) : fabricant ayant augmenté le tarif de 30 % en 1 semaine dès qu’il a compris que son tissu correspondait aux normes IFTH !

Idem pour le coût des élastiques !

Le 22 avril : achat des matériels de protection des salariés (lutte de haute volée car tout était en rupture de stock : blouse, gants, gels hydro- alcoolique, charlotte,)

Le 24 avril : attestation d’assurance transmise au futur bailleur

Le 25 avril : démarrage du travail avec le cabinet social : DPAE des salariés, préparation des contrats de travail, DUER obligatoire

Le 2 mai : samedi : décontamination et désinfection du site dédié (par une entreprise spécialisée auprès de qui il a fallu négocier en raison de l’urgence de la situation)

Le 3 mai : dimanche : installation de toutes les machines et de l’ensemble du matériel pour les futurs salariés

Lundi 4 mai : ouverture du site de fabrication avec 19 salariés présents qui signent leurs contrat de travail le matin même.

et maintenant > ouverture au BtoC, le 28 juillet prochain avec le site e-commerce www.monmasquedefrance.fr


LE BUISNESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


BtoB et BtoC

Dans le contexte du confinement, nous avons fait le choix de mobiliser ses équipes et servir ceux qui servent les autres en priorité : les Collectivités et les Entreprises. L’objectif premier est de protéger les Citoyens, les Salariés et/ou Clients. Pour ce faire, pas de quantités imposées ; tout le monde doit être servi ! Nous nous sommes engagés alors sur un calendrier de livraison, un prix juste et une qualité irréprochable.

Aujourd’hui nous ouvrons notre fabrication au grand public via le site e-commerce www.monmasquedefrance.fr


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous avons engagé une attachée de presse pour sensibiliser la presse à notre approche.

En parallèle, le reseau des collectivités est deja en oeuvre et nous poursuivons notre travail avec les maires qui en expriment le besoin et l’utilité

+ Lancement du site internet et des RS le 28 juillet


Des produits développés avec le traitement ViroformulaTM (breveté anti-bactérien et anti-virus), pour détruire les bactéries et les virus en 2 à 5 min.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


19 personnes employées durant le confinement.

Aujourd’hui 20 personnes sont en CDI

Production : 23 000 masques / semaine soit 180 000 masques fabriqués et livrés aux collectivités depuis le 4 mai dernier toutes aux dates prévues sans exception.
Cible AFS ( Les Ateliers Français de la Sellerie) : avant site web -> Collectivités

Cible du site e commerce « Mon Masque de France ® : -> Particuliers, Entreprises, Collectivités


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


il n’y en a pas sur cette technologie, mais il y a pléthore de fabricants et revendeurs de masques (FR ou autre)


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


le prix, la disponibilité des produits, la possibilité de personnaliser les produits, LA TECHNOLOGIE qui tient ses promesses et des produits FRANCAIS !


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


la technologie inédite ( Une ligne d’accessoires qui bénéficient du traitement

ViroformulaTM ), l’ergonomie des produits, une fabrication en France, la réactivité des équipes, l’engagement de Diane deblyck


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


developper les produits :

PROJET EN COURS DE DÉVELOPPEMENT :

Une ligne de linge hospitalier est à l’étude (drap, taie d’oreiller, blouse), destinée aux établissements de Santé afin de lutter contre les bactéries, virus et maladies de type nosocomiales.

Dans ce sens, l’entreprise est en train de développer des blouses pour les personnels soignants et les personnels en charge du nettoyage qui apportent toutes les garanties de conformité et d’hygiène, une protection inégalée !


Quels sont vos besoins ?


sensibiliser les francais pour achetr francais et intelligent (Un circuit 100% français versus l’approvisionnement quasi systématique en Asie)

sensibiliser les entreprises sur le prix : Le coût de revient d’un masque par utilisation – Produire et vendre au prix juste (0,31 cts par utilisation / jour)


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


devenir le FOURNISSEUR OFFICIEL de masques pour les institutions (Collectivités, Hôpitaux, EHPAD, …) privées et publiques.

Recruter plus de collaborateurs !!!

Perenniser le projet avec de nouvelles collections BtoC