Logo de la startup MagicPallet

La startup MagicPallet est une marketplace pour echanger des palettes de bois.

Que proposez vous ?

MagicPallet permet aux transporteurs et aux chargeurs de s’échanger des palettes Europe sans effectuer des kilomètres. En gros, certaines sociétés ont des stocks de palettes là où d’autres ont des besoins, et vice versa. Ils peuvent donc se les échanger à distance.

Comment avez vous eu l’idée ?

Pierre-Edouard Robert, fondateur de MagicPallet, a repris l’entreprise de transport de son beau-père et s’est trouvé confronté au problème des retours palettes. Un problème collectif auquel il a décidé d’apporter une solution collective.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Tous les transporteurs subissent le problème des retours palettes. Partout en Europe. Ce problème est à la fois économique et écologique. Pour créer ce projet ? Pour permettre aux transporteurs d’arrêter d’effecter des kilomètres inutiles, coûteux et polluants pour relocaliser des palettes qui sont échangeables partout en Europe.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

MagicPallet a été lancée en décembre 2018. Le mois précédent, un test a été mené avec des entreprises pilotes. En amont, il a fallu près d’un an de l’idée à la version test.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Partout en Europe, les transporteurs doivent restituer les palettes Europe à leurs clients. Leurs clients sont les sociétés qui expédient de la marchandise : les “chargeurs”. Les chargeurs, eux, ont aussi besoin de relocaliser des palettes d’un site logistique à l’autre.

Quel est votre cœur de cible ?

Nous rendons service à plusieurs types de société : les transporteurs mais aussi les expéditeurs (que l’on appelle les “chargeurs” dans le transport routier de marchandises).

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous allons nous faire connaître via les réseaux qu’ils soient réels ou virtuels, les relations presse… et tout simplement, en étant sur le terrain. A la rencontre de nos clients.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nos clients paient un abonnement mensuel – sans engagement – pour utiliser magicpallet.com. Grâce à cet abonnement fixe, ils effectuent autant d’échanges de palettes Europe qu’ils veulent.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous avons développé un algorithme intelligent – le MagicSearch – qui informe les abonnés de MagicPallet dès qu’un échange est pertinent pour eux.

Quels sont vos besoins ?

MagicPallet est une approche novatrice et comme toute innovation, elle a besoin de se faire connaître.

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?

MagicPallet est disponible sur toute la France actuellement. Nous prévoyons de nous développer à l’international à partir du premier semestre 2020, en commençant certainement par l’Espagne et l’Allemagne.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Et non, nous n’avons pas de concurrents : nous sommes la première plateforme d’échanges de palettes en ligne. Avant, les transporteurs effectuaient des kilomètres pour ramener les palettes aux expéditeurs. Ou alors, ils faisaient appel à des sociétés de pooling qui restituaient les palettes à leur place.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Par rapport aux précédentes solutions pour relocaliser des palettes, nous présentons un gros avantage économique. Effectuer des kilomètres pour restituer des palettes coûte 1,15 euro/kilomètre (environ 200K€ par an pour une société de 200 camions). Faire appel à une société de pooling coûte 1 euro par palette relocalisée (soit 495 euros pour un seul camion !). Une fortune par rapport à notre solution qui n’est que de 199 euros par mois, quel que soit le nombre de palettes relocalisées.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nos avantages sont multiples :
– pour les transporteurs, nous leur faisons économiser beaucoup d’argent car réduire leurs kilomètres
– pour les chargeurs, nous leur faisons réduire leur facture “rachat de palettes”
– pour tout le monde : nous réduisons le CO2.
En 1 an : 160 tonnes de CO2 non émises dans l’atmosphère !

Où voyez-vous votre startup dans un an ?

En France toujours, mais aussi dans d’autres pays d’Europe. Nous étions 2 l’année dernière, nous sommes 8 aujourd’hui. La MagicTeam se sera encore étoffée d’ici l’année prochaine !

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 18 December 2019 par MagicPallet

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Pierre-Edouard Robert
Employés : 8

Retrouvez toutes les autres startups de Montpellier


Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: