Logo de la startup Kàroly Fogarassy

La startup Lulu et Kroy réalise des applications mobiles pour inviter les enfants à la lecture plutôt qu’à Fortnite.

Que proposez vous ?

Notre offre s’articule autour d’une bibliothèque numérique et de l’application dédiée.

Cette dernière repose sur un algorithme, qui rend possible l’évolution des héros et de l’histoire en fonction des choix de l’enfant, afin que chacun vive une immersion intégralement personnalisée.

Notre bibliothèque est constituée d’oeuvres originales et sera amené à s’enrichir de contenus édités par des éditeurs partenaires.

Comment avez vous eu l’idée ?

L’idée est venue autour d’un dîner de famille. Alors que l’une de nos cousines s’étonnait de la fascination qu’exercent les écrans sur ses enfants, nous nous sommes posés la question de leur utilisation. De fil en aiguille, nous en sommes arrivés ici.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

En premier lieu, les jeunes. Bien que lecteurs convaincus, nous observons tous les jours à quel point il nous est parfois difficile de prendre le temps de déconnecter pour s’asseoir devant un livre. Alors imaginez ce que cela peut être pour un enfant sevré de télé et de jeux vidéos. A 8 ans, je crois que nous aurions apprécié ce système et nous sommes heureux de nous dire que nous aidons véritablement des jeunes, qui pourraient être nos petits frères. Ensuite, c’est l’enjeu qui nous a convaincu. Lancer une entreprise qui réponde à un véritable enjeu de société, c’est grisant. On ne créé pas une n-ième brosse à dent connectée. On diffuse la culture auprès de tous.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons débuté en mars 2018, alors que nous étions en Master Entrepreneurs à l’Institut Mines-Télécom Business School. A l’été, nous avons décidé d’en faire un projet professionnel réel.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Les écrans prennent une place tous les jours un peu plus importante dans la vie de nos enfants. Sans en faire une fatalité, ni un combat systématique, nous avons la conviction que nous pouvons utiliser ces écrans différemment, de façon à ré-enchanter l’expérience de lecture.

Quel est votre cœur de cible ?

Nous visons les 8-12 ans. Ils viennent de sortir du CE1 et ils savent lire, mais ils manquent encore d’aisance et surtout d’autonomie. Nous les accompagnons durant toute cette période où ils se forgent leurs habitudes futures.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous avons engagé des campagnes de relations presse qui nous ont valu de bons articles dans les presses locales et nationales. Nous mettons en place des stratégies d’influence sur réseaux sociaux et de parrainage au niveau local.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

L’application est gratuite et donne accès aux premiers épisodes de nos histoires. L’accès au reste (et donc à la suite des séries) est soumis à un abonnement à partir de 4,20€ par mois.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Ça, c’est secret. ;)

Quels sont vos besoins ?

Nous devons accélérer notre commercialisation. Pour ce faire, nous proposons des stages et nous cherchons des parents ambassadeurs partout en France. N’hésitez pas nous contacter !

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous souhaitons porter notre solution aussi loin et aussi longtemps que nous le pourrons. Aujourd’hui, nous ne nous adressons qu’aux enfants, mais qui sait demain où nous nous envolerons…

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Notre principal concurrent s’appelle Adrénalivre. Ils proposent des livres interactifs pour tous les âges et tous les goûts. Epopia est également un concurrent. C’est une belle entreprise qui construit des récits par relation épistolaire. Enfin, je pense à Lunii qui s’adresse à un public un peu plus jeune, mais qui propose des récits à personnaliser.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Face à Adrénalivre, nous jouons la carte de la spécialisation. Nous ne nous adressons qu’aux enfants, via une application dans laquelle ils peuvent naviguer seuls sans inquiéter leurs parents. Vis-à-vis d’Epopia, nous axons notre offre sur la lecture plus que sur l’écriture, qui de fait nous permet de nous adresser à un plus grand nombre d’enfants.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Notre offre agit également sur la perception du livre et des écrans. Nous ne faisons pas seulement une offre consommable dans le temps, nous éduquons aux bons réflexes de la lecture journalière et sensibilisons à un consommation intelligente des écrans.

Où voyez-vous votre startup dans un an ?

A l’assaut de la littérature générale ! Aujourd’hui, nous développons notre technologie au service de la littérature jeunesse, la prochaine étape c’est de nous diversifier… et c’est pour l’an prochain !

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 18 October 2019 par Károly Fogarassy

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Lucas Miallet, Maxime Moru, Károly Fogarassy
Employés : 1
Levée de fond
100 000€

Retrouvez toutes les autres startups de Paris


Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: