Home > Startup > Abacchus

Logo de la startup Abacchus

Abacchus

#Startup #B2B #B2C #Food & beverage #Tech Dernière mise à jour : 16/01/2020
  • Fondateurs : Pascal Pediroda
  • Toutes les startups de Tours

La startup Abacchus a développé une appli mobile pour vous initier à l’oenologie et des coffrets de dégustation.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Abacchus c’est : une application mobile et des coffrets de dégustation.
L’application, disponible sur Android et iOS (avec une notre de 4,5/4,6) est une gigantesque base de données sur le vin, à portée de main. Pour une façon ludique d’explorer cette base, nous avons intégré un quizz et ajoutons 30 nouvelles questions toutes les semaines.
Les coffrets de dégustation quant à eux viennent d’être lancés pour Noël. Nous avons élaboré 23 packs de dégustation à la maison en DIY : chacun est constitué de 4 à 6 bouteilles, d’un livret tutoriel et de fiches de dégustations. Le tout, sans abonnement ! On choisit le pack de notre choix sur le e-shop (https://shop.abacchus.fr/) que l’on reçoit à la maison. Via le livret tutoriel et en s’appuyant sur l’application, on peut le temps d’une soirée, en famille ou entre amis, devenir un vrai professionnel d’une vie en s’essayant à la dégustation à domicile.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Le besoin premier est de s’informer sur le vin sous toutes ses formes. Nous pensons qu’apprendre est une combinaison de théorie et de pratique : pour la théorie, il n’y avait pas d’offre mobile (elle est encore aujourd’hui majoritairement dans les livres) et pour la partie pratique, il n’y a rien de tel que la dégustation comparative. Dire « J’aime » c’est bien, dire ” Je préfère » c’est mieux. Le marché de la dégustation est surtout adressé par des cours d’œnologie, surtout présents dans les grandes villes que les personnes font en one-shot, ou par des clubs de dégustation pas facile à trouver (ce n’est pas forcément facile d’organiser une dégustation tous les mois pour 15-20 personnes).

Et les passionnés de vin ne sont donc pas réellement accompagnés dans le temps : nous cherchons donc à leur simplifier la vie, et peut-être même à accélérer leur courbe d’apprentissage, en fournissant une offre dans laquelle ils viennent piocher à leur rythme et en fonction de leurs goûts et de leurs envies de découverte.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Pour l’application, nous utilisons ionic/cordova et sphynx/php/js côté serveur.

Pour les coffrets de dégustation, nous utilisons prestashop et des plugins. Le paiement se fait via Payline et pour le paiement partagé

Daisy du Pot Commun.

Nous sommes aussi en train d’utiliser DialogFLow (en cours de développement) pour rendre nos contenus accessibles en langage naturel via Alexa et Google. Nous répondons déjà à des questions comme « Que vaut le millésime XX ? », « Quel vin avec un plat XX ? ou « Qu’est ce qu’un vin de glace ? ».


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Grâce à notre propre parcours d’apprentissage sur le vin, nous avons réalisé qu’il y avait beaucoup à apprendre mais les informations se trouvent dans des revues et livres spécialisés ou sur internet mais non structurées. En somme, pas facilement accessibles au moment où nous en avons besoin !
En tant que connaisseurs et professionnels, nous sommes souvent sollicités pour organiser des dégustations et la demande est bien plus importante que l’offre. Nous avons cherché un moyen d’organiser ces dégustations plus facilement et plus souvent. Et puis, après tout, est-ce qu’il est nécessaire de notre présence physique ? Nous sommes convaincus que l’apprentissage se fait plus facilement lorsqu’on prend du plaisir, qu’on partage nos impressions, nos émotions et c’est comme ça que nous sommes arrivés au concept de dégustation en “Do It Yourself” à la maison.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


D’une part, le nombre de téléchargements de l’application n’a cessé d’augmenter et surtout les notes des utilisateurs sont excellentes. L’application répond à un vrai besoin !

D’autre part, notre collaboration avec la Vinothèque de Tours a été une réelle opportunité et nous a permis de bénéficier d’un grand catalogue de vignerons et de talents difficiles à se procurer (certains sont sur listes d’attentes !). Nous sommes convaincus qu’il nous faut des produits de qualité et des vignerons talentueux pour attirer les amateurs de vin et créer de l’émotion.

Nous avons aussi mené des études qualitative et quantitative en mars dernier, qui nous ont conforté dans l’idée de créer un concept de dégustation à la maison.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


L’application existe depuis 2003 pour les PDA (Personal Digital Assistant, qui se souvient ?), mais nous l’avons relancée sous Android puis iOS en 2018.

Pour les coffrets de dégustation, la phase de MVP a été faite en juin dernier et avons lancé la production en octobre 2019.


LE BUISNESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Le cœur de cible est constitué par les 25-35 ans, passionnés de vin, les « wine enthousiasts » comme disent les anglo-saxons, qui sont curieux de la richesse qu’offre le vin, les régions, les cépages, les producteurs, les accords mets-vins, etc. Ils savent qu’ils ont beaucoup à apprendre et qu’ils peuvent trouver un compagnon d’apprentissage grâce à Abacchus.

Nous adressons un deuxième segment des 35-64 ans, amateurs plus expérimentés, qui eux aussi souhaitent toujours en apprendre plus, découvrir des nouvelles régions, vins et vignerons, et qui peuvent même utiliser Abacchus dans leur club de dégustation.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous menons différentes actions de communication autour des coffrets de dégustation, notamment en faisant tester l’expérience à des personnes de notoriété dans le monde du vin ou lifestyle.

Nous avons organisé de nombreux jeux concours en utilisant le quizz de l’application mais aussi des partenaires, car le côté ludique est très important pour nous. Nous avons aussi prévu de développer un réseau d’ambassadeurs qui pourront utiliser les coffrets lors de leurs dégustations.

Nous sommes sûrs de la qualité de nos produits, et plus que ça, nous offrons une réelle expérience à partager : pour un client qui achète, il y a en moyenne 6 à 10 dégustateurs lors d’une soirée. Nous misons donc sur un effet viral.


Abacchus est le compagnon d’apprentissage du vin : une application mobile pour la théorie et des coffrets dégustation pour la pratique.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Concernant l’application, nous devons atteindre une audience supérieure pour monétiser notre application sous forme d’espace publicitaire.

Les coffrets de dégustation, eux, s’achètent sur notre e-shop. Les packs vont de 42 à 153€ , la majorité étant autour de 80-90€ (il faut noter que le prix divisible par le nombre de dégustateurs grâce à notre solution de paiement partagé).


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Le marché de l’apprentissage au vin est très morcelé et n’a pas encore vraiment fait sa transformation digitale (beaucoup de livres, d’infos éparses sur internet, d’achats de vin “au petit bonheur la chance”, de “conseils de copains”, de cours d’œnologie et de clubs de dégustation). Les succès d’applications comme Vivino, que nous appellons les « shazam » du vin , utilisent même les leviers que sur les réseaux sociaux plus classiques mais n’offrent que peu de contenus éducatif. Les sites e-commerce représentent maintenant 10% du marché de vente du vin en France, il est en plein croissance. Les boxs par abonnement ont en commun avec nous de livrer un assortiment de bouteilles avec un effort sur les fiches descriptives, mais recevoir un rouge et un blanc tous les mois n’a pas le même potentiel éducatif qu’une dégustation comparée de vins sur un même thème, de vins choisis pour leur potentiel éducatif et dont l’ensemble doit être cohérent.

Nous nous voyons comme une offre complémentaire des cours d’œnologie (qui sont hélas accessibles principalement dans les plus grandes villes ), des livres et des autres façons de faire sa culture du vin.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Autres avantages de notre solution de coffrets de dégustation à la maison : la flexibilité dans les dates, l’intimité de proches, la couverture géographique.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Nous sommes la seule solution digitale pour apprendre le vin par soi-même (en DIY) .

Avec nos packs, nous offrons une expérience unique et partagée. C’est une valeur bien plus forte que simplement vendre des bouteilles à boire ou mettre en cave. L’utilisation de l’application et d’un livret tutoriel permettent cette expérience DIY.

Notre force réside dans notre proposition de passer un moment unique entre proches, dans l’intimité et la convivialité avec des bouteilles de qualité qui vont susciter de l’émotion en groupe.

Une personne peut décider de suivre un cours d’œnologie avec un sommelier ou œnologue qui animera : ces 2 offres ne sont pas concurrentes mais complémentaires. Il est plutôt rare de faire plus d’un ou 2 cours d’œnologie dans sa vie.

Aussi, nous avons packagé plus d’une vingtaine de « thèmes de dégustation » (une région, un raisin, un style de vin, etc) ; la richesse de ce catalogue est déjà plus importante que la plupart des cours d’oenologie.

Le prix est aussi un facteur important aussi : pour un petit groupe de 6 dégustateurs le prix d’un coffret avec Abacchus est de 10-15€/personne contre 60/90€ pour un cours. Pour un ambassadeur Abacchus qui organise une dégustation pour 12-15 personnes il dégage même des bénéfices.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Nous aimerions que la marque s’inscrive dans le temps pour accompagner l’apprentissage du vin sur de nombreuses années mais aussi pour nous en tant que dirigeants.


Quels sont vos besoins ?


Développé jusqu’ici sur fonds propres (autour de 100K€) , nous avons identifié plusieurs besoins qui pourrons nécessiter de lever d’autres fonds : pour le marketing et la communication, nous avons besoin de développer notre marque, de créer une base d’ambassadeurs qui utiliseront les coffrets Abacchus pour leurs dégustations et augmenter le nombre d’utilisateurs de l’application mobile ; concernant l’offre : nous devons étoffer notre catalogue de coffrets, développer notre nouveau compagnon VPA (virtual private assistant), internationaliser la base de connaissances, l’application mobile et le shop ; pour le GoToMarket, nous avons pour ambition de développer le côté B2B (ventes aux entreprises).

Tôt ou tard, nous devrons trouver des partenaires afin de répliquer le modèles de coffrets dans d’autres pays (anglo-saxons en premier lieu, friands de connaissances sur le vin).


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Avoir créé une structure pérenne sur la France en étant positionné comme un acteur reconnu pour l’éducation au vin. Nous souhaitons développer un réseau fort de dégustateurs récurrents, d’ambassadeurs et pourquoi pas avoir créé des clubs de dégustations, grâce notamment à l’application qui regroupe déjà tellement de passionnés.