Logo de la startup Top 5 des entrepreneurs partis de rien

Top 5 des entrepreneurs partis de rien

#blog Dernière mise à jour : 27/07/2021

Partage cet article sur les réseaux

Aujourd’hui, on vous fait découvrir des parcours très inspirants (en tout cas on va essayer).
En effet, l’aventure entrepreneuriale est déjà semée d’embûches et d’échecs, mais certains entrepreneurs commencent de plus ou moins loin, voire de très loin…

On espère ainsi motiver ou inspirer plus d’un(e) et vous rappeler qu’il ne faut jamais abandonner !

Voici notre Top 5 des entrepreneurs qui sont partis de rien :

Jan Koum (fondateur de whatsapp)


Avant de créer Whatsapp, Jan Koum et sa mère ont émigré aux États-Unis et vivaient grâce aux aides et aux services de l’Etat. Il serait plus juste de dire qu’ils survivaient grâce aux logement et nourriture fournis par les services sociaux. En plus de l’école et de la barrière de la langue, Jan faisait du ménage dans une épicerie, et sa mère joignait les deux bouts avec du baby-sitting.
Adolescent, Il était l’un des seuls enfants de sa classe sans voiture. Il se levait à 6 heures du matin tous les jours pour prendre le bus. Pour ne rien arranger, Jan perd sa grand-mère puis sa mère en l’espace de 6 ans.

Passionné par l’informatique, il réussira à travailler dans le service de publicité de Yahoo! jusqu’en 2007, date à laquelle il démissionnera en même temps que Brian Acton (son futur cofondateur). Ensemble, ils développeront l’idée d’une application permettant aux gens de communiquer sans que leurs conversations ne soient enregistrées (racheté plus tard par Facebook pour 22 milliards de dollars, en 2014).

Jack Ma (fondateur d’alibaba)


Né à Hangzhou, en Chine, Jack Ma a grandi dans la pauvreté. Il explique dans une interview qu’il n’a même pas réussi à avoir un job dans le restaurant KFC local. Il échoua également à deux reprises les examens nationaux d’entrée à l’université avant de finalement obtenir son diplôme et commencer sa carrière d’enseignant. Belle preuve de ténacité et de détermination.

Puis, en 1995, il a eu sa première visite aux États-Unis où il découvrit Internet pour la première fois. En 1999, Jack Ma a commencé un site de commerce électronique Alibaba.com. Aujourd’hui, il est l’un des hommes les plus riches du monde, avec une fortune estimée à 45,8 milliards de dollars, en 2021.

Howard Schultz (‘fondateur’ de starbucks)


Avant d’être reconnu mondialement, Howard Schultz n’était pas du tout prédestiné à être l’une des top fortunes de la planète. Issu d’un milieu pauvre, il réussira tout de même à finir ses études grâce à des aides/ prêts gouvernementaux et des petits jobs (vous voyez c’est important d’aller à l’école).

Après un début de carrière relativement classique, il intégrera la société Starbucks en tant que directeur marketing. Après un voyage d’affaire en Italie, Howard revient convaincu qu’il y a un marché immense sur les cafés italiens, sauf que Starbucks n’était pas du même avis. Décision qui se retournera contre eux plus tard. En effet, Howard décide alors de quitter son poste pour créer sa propre entreprise qui rencontrera un succès presque immédiat et finira par racheter Starbucks quelques années plus tard.

Aujourd’hui la firme possède plus de 32 000 magasins, implantés dans 78 pays pour des revenus annuels de 26,5 milliards de dollars, en 2019.

Larry Ellison (fondateur d’oracle)


Né dans le Bronx à New York, d’une mère célibataire, Ellison a été élevé par sa tante et son oncle à Chicago. Après le décès de sa tante, Ellison quitte l’université de Chicago (où il apprendra les bases de la programmation informatique) et s’installa en Californie pour travailler dans des petits boulots pour les huit prochaines années.
Il occupera plusieurs postes dans l’informatique, principalement dans le domaine de la sauvegarde de données. Il tentera alors sa propre aventure en fondant Oracle, en 1977. Avec le boom Internet Ellison et ses associés réussiront à s’imposer face à des géants comme Microsoft ou encore IBM.

Pour vous donner une petite idée, Oracle pèse maintenant 260 milliards de dollars (en croissance de 19%), en 2017, selon Gartner.

Leonardo Del Vecchio (fondateur de luxottica – ray ban oakley)

Pour finir, Leonardo Del Vecchio le grand fondateur de Luxottica est issu d’une famille de 4 enfants. Sa mère alors veuve ne pouvant subvenir aux besoins de tous ses enfants fut forcée d’abandonner Leonardo dans un orphelinat.

Il travaillera plus tard dans une usine de fabrication de moules de pièces auto et de montures de lunettes. C’est grâce à cette première expérience que le jeune Leonardo va perdre une partie de son doigt mais également ouvrir son propre atelier de moulage.

Il élargira progressivement son activité jusqu’à devenir le plus grand fabricant de lunettes de soleil/vue dans le monde. Il détient désormais des marques comme Ray-Ban ou encore Oakley, avec une fortune estimée à 28,7 milliards de dollars, en 2021. Pas mal non?