Logo de la startup StopTCA

La startup StopTCA est une plateforme pour aider les proches et les patients à surmonter les troubles alimentaires.

Que proposez vous ?

Pour la première fois, grâce à StopTCA et par le biais de la plateforme, les praticiens peuvent travailler ensemble, en équipe au profit du patient/proche comme s’ils se trouvaient dans un seul et même établissement. L’accompagnement est pluridisciplinaire et complet grâce à la présence de différents praticiens sur la plateforme. Ils sont tous formés au sujet des troubles du comportement alimentaire et donnent une grande importance au travail d’équipe. Les professionnels peuvent prendre en charge les patients comme les proches.

Le patient/proche est acteur de son rétablissement/mieux être.Ensemble, nous tracerons un parcours d’accompagnement pluridisciplinaire.

Plus besoin d’attendre trois mois pour obtenir un rendez-vous, de faire deux heures de route pour consulter un bon praticien ou de débourser des sommes folles.

Grâce à StopTCA, les familles et les patients peuvent bénéficier d’une consultation quel que soient le lieu et l’heure. Les consultations se font soit par téléphone soit par visioconférence. De plus, StopTCA à fixé des prix abordables avec les praticiens partenaires. Les prix sont identiques quel que soit le praticien (psychologue, nutritionniste, naturopathe, coach, sophrologue …).

Comment avez vous eu l’idée ?

Pendant plus de 20 ans, j’ai souffert de TCA. Jeune adulte, j’ai dû me battre auprès de l’hôpital pour obtenir une hospitalisation rapidement. Cette maladie à totalement régi ma vie. J’ai décidé de faire mon master en France pour me faire soigner au lieu d’aller étudier aux Etats Unis. Une fois à Lille, j’ai dû supplier les médecins pour avoir une place en hôpital de jour puis pour y être hospitalisée. J’ai enfin eu l’aide que j’attendais mais après des mois de batailles et d’attente.
En parallèle ce sont mes parents qui ont assumé financièrement le recours à de nombreux praticiens (rendez-vous et frais de suivi importants non remboursés). 
 Soit vous avez la chance d’avoir des parents qui peuvent assumer ces frais, soit vous devez vous battre pour trouver un hôpital, une association, un professionnel qui puisse vous aider.
Il y a un peu plus d’un an, j’ai lâché mon travail à l’étranger et j’ai décidé de revenir à Paris en 2018, pour mettre en place un projet autour des TCA. Après plus d’une centaine d’interviews aussi bien auprès des proches, des patients que des professionnels, j’ai surligné les besoins, les problématiques et les attentes des uns et des autres.J’ai donc décidé de créer une plateforme en ligne destinée à accompagner aussi bien les patients que les proches.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Les troubles du comportement alimentaire sont la deuxième cause de mortalité prématurée chez les 14-24 ans en France (juste derrière les accidents de la route). En France, ça représente plus de 15 % de la population française soit plus de 10 000 000 de personnes. Mois d’attente, déserts médicaux, traitements inappropriés et manque d’informations des proches, aujourd’hui en France, la lutte pour une meilleure prise en charge des TCA est plus que jamais d’actualité. C’est le constat que j’ai fait. Également, en tant qu’ancienne patiente, j’ai moi même vécu ces problématiques. Je souhaite donc que l’accès à l’accompagnement soit plus facile pour les proches et les patients. Ceci est vraiment un projet de vie qui me porte tous les jours.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

J’ai commencé ce projet en août 2018.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Les personnes souffrant de TCA ainsi que les proches ne sont pas assez encadrés. Ils ont besoin d’être entourés, conseillés, accompagnés, encouragés et soutenus par des personnes qui maitrisent la thématique et les comprennent.
Les cliniques ou hôpitaux spécialisés sont surbookés, et de ce fait les personnes en grande souffrance ne sont pas forcement accompagnées même si elles expriment un besoin important.
De plus les professionnels de santé qualifiés dans ce genre de pathologies, sont établis plutôt dans les grandes villes. La plupart du temps, ils sont eux aussi débordés.
C’est donc une longue période d’attente, dans le doute, le questionnement que vivent toutes ces personnes avant leur première consultation dont le coût est élevé ( les prestations pour ce genre de pathologies de sont pas prises en charge par la mutuelle ni par la sécu).
Le but est donc de les aider, les accompagner, les soutenir, les guider, les informer via des appels téléphoniques ou en visioconférence. Elles pourront avoir un soutien pluridisciplinaire d’experts en la matière, peu importe leur situation géographique et à terme 24/24, 7/7. Avec les patients, nous avançons sur : retrouver un apaisement, réduire les crises, recréer du lien social, “vider son sac”, être en accord avec soi-même, accepter son corps, avoir des projets et être indépendant, améliorer les relations familiales & amicales, retrouver le gout de vivre et la confiance en soi, trouver des pistes de réflexion, redéfinir son projet de vie.
Avec les proches nous avançons sur : accepter la pathologie de son proche, déculpabiliser et assumer la situation, comprendre et bénéficier de conseils , mettre en place des astuces qui permettent d’améliorer la situation, prendre du recul, se recentrer sur sa personne, vivre la situation sous un meilleur jour, apprendre comment recréer du lien avec votre proche, vider son sac car oui il est compliqué d’accompagner une personne qui souffre!

Quel est votre cœur de cible ?

Mon offre s’adresse :

aux personnes atteintes de TCA ( Trouble du Comportement Alimentaire) :
– qui n’osent pas franchir le pas pour consulter un professionnel en présentiel
– qui sont démunies qui ont besoin d’être soutenues
– qui sortent d’hospitalisation et qui ont toujours besoin de soutien
– qui attendent d’être hospitalisées et qui ont un besoin immense d’aide ( les délais d’hospitalisation sont de 4 et 6 mois minimum)
– qui vivent en milieu rural ( désert médical) et qui ne trouvent pas de professionnel apte à pouvoir les aider pour les TCA
– qui n’ont plus confiance ou plus d’estime à cause de leur image
– qui sont en dépression à cause des TCA

aux parents, familles ou conjoints:
– qui sont dans l’incompréhension
– qui culpabilisent
– qui sont démunis et inquiets
– qui ont des problèmes de communication avec le patient
– qui sont mal informés
– qui ne reçoivent pas assez de conseil
– qui ne sont pas accompagnés

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

– évènements startups dans lesquels je pitch
– conférences ou whorkshops que j’anime
– publicité que les praticiens de la plateforme StopTCA font
– articles dans les journaux et magazines ( je travaille sur ce point là que j’estime plus qu’important pour le développement et la visibilité de StopTCA )
– Flyers dans les cabinets médicaux, spas, salles de sport …

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous prélevons une commission sur les consultations.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Site internet pour les visiteurs et patients / proches
Extranet qui permet aux praticiens de travailler en équipe
Calendrier internet fait pour le site

Quels sont vos besoins ?

Besoin d’aide au niveau stratégie, structuration de la startup, développement de StopTCA, levée de fonds
Seule je suis consciente de mes limites. Je fais de mon mieux, mais j’ai quand même besoin de m’entourer.

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?

RAS

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Concurrents directs:

Application :
Feel eat
Bluebuddy
La compagnie des aidants

En présentiel:
Les associations

Plateforme téléphonique:
Les plateformes téléphoniques de psychologie
La boite à aider

Concurrents indirects:

Vidéos YouTubeuses
Groupes gratuits réseaux sociaux

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Avec StoptTCA nous prenons le problème dans sa globalité. Nous sommes convaincus de plusieurs points :
– que c’est également grâce à son entourage que le patient peut aller mieux
– que le proche a aussi besoin d’aide pour aller bien et pour accompagner au mieux
– qu’un accompagnement pluridisciplinaire dans la bienveillance … est fondamental
– que le patient et le proche seront plus à l’aise en parlant avec une personne qualifiée et diplômée et qui a connu la maladie: patient expert.
– que grâce à la plateforme les proches et patients auront un accompagnement sans avoir à se déplacer pour trouver le ou les bons praticiens.
– que le travail d’équipe est important
– que c’est grâce à l’intervention de differents praticiens que nous pouvons aider le proche/patient

Voilà nos convictions qui font notre différence.

De plus, les praticiens peuvent travailler ensemble, en équipe au profit du patient/proche
comme s’ils se trouvaient dans un seul et même établissement

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

– Nous sommes au niveau national
– Nous proposons des petits prix
– Equipe de professionnels qualifiés et compétents
– Nous prenons ” en charge ” aussi bien le proche que le patient
– Avantages cités en réponse dans la question précédente

Où voyez-vous votre startup dans un an ?

Je nous vois comme étant la référence en terme d’accompagnement dans les TCA.
J’aimerais avoir plus d’une centaine de praticiens sur la plateforme.
J’aimerais avoir un salarié minimum au moins à temps partiel.
J’aimerais animer des conférences dans la france entière au nom de StopTCA

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 2 October 2019 par Céline Casse

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Céline Casse
Employés : 1

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: