Silo anti gaspi

#Startup #B2B #environnement #services Dernière mise à jour : 20/01/2021
Logo de la startup Silo anti gaspi
  • Fondateurs : Alexandre Mazurier et Benoît Le Gouge
  • Toutes les startups de Paris

La startup Silo anti gaspi accompagne les industriels dans limiter le gaspillage en valorisant les élèments invendus.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


En tant que partenaire facilitateur, Silo accompagne ses clients dans la valorisation de leurs surplus, invendus et invendables grâce à 4 pôles d’expertise complémentaires :
– ❤️ Le don caritatif

– 📣 La distribution événementielle sur des réseaux partenaires

– 💶 La vente sur des réseaux de petits soldeurs partenaires

– ♻️ La valorisation des invendables sur des filières locales responsables


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Nos clients sont des TPE, PME, coopératives et grands groupes parmi lesquels nous pouvons citer le groupe Labeyrie et le groupe Léa nature. Ils nous font confiance pour identifier et mettre en place des solutions de valorisation afin de permettre à leurs équipes de se consacrer à leur cœur de métier en ayant l’assurance que tout sera fait pour valoriser un maximum de leurs surplus, invendus et invendables.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Pour le moment nous n’avons pas encore développé de plateforme permettant d’automatiser une partie de nos missions mais c’est en réflexion pour 2021 – 2022.


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


L’aventure Silo commence avec la rencontre de Benoît Le Gouge et d’Alexandre Mazurier, deux anciens de l’industrie agro-alimentaire en quête de sens et ayant fait le même constat : Malgré des efforts constants, il y a énormément de gaspillage dans l’industrie. Non pas par nécessité, mais parce qu’il n’existe pas de solution facile à mettre en place et déployable sur l’ensemble des problématiques industrielles.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer cette startup ?


Après plusieurs années passés dans l’industrie agro-alimentaire, les fondateurs de Silo ont de nombreuses fois été confronté à des problématiques face auxquelles il n’y avait pas de solution facile à déployer rapidement. Aussi, ils étaient animés par une envie d’agir qui a donné naissance à Silo.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Silo est historiquement né dans la tête de Benoît Le Gouge en 2015 mais c’est à partir de son association avec Alexandre Mazurier que le projet a commencer à prendre la forme qu’on lui connait et à devenir Silo jusqu’à existait juridiquement en Mars 2020.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Nos services sont pensés pour répondre à des problématiques industriels. Nous travaillons avec des industriels de l’agro-alimentaire mais pas que. Nous trouvons également des solutions de valorisation pour des produits non-alimentaire. Il nous arrive également de travailler avec des coopératives agricole, des artisans ou encore des petits brasseurs.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous prospectons beaucoup via linked-in et par mail direct et travaillons beaucoup notre communication sur linked-in via le compte d’Alexandre. A terme, nous envisageons lancer de grosses campagnes de maillings afin de toucher plus de personnes.


Silo accompagne les industriels dans leur lutte contre le gaspillage et la recherche des meilleures solutions de valorisation de leurs déchets ♻️

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Notre Business model varie en fonction des solutions déployer :

– Un % de la valeur des produits pour le don caritatif contre balancé par le fait que le don donne droit à une réduction d’impôt de 60% de la valeur du don et que notre service étant un moyen de faire ce don, notre facture est intégrable dans le calcul de la réduction d’impôt.

– Un % sur le prix de vente des produits pour la vente sur nos réseaux.

– Sur devis en fonction des besoins pour les distributions événementielles.

– Sur devis en fonction des circuits et des partenaires pour la valorisation des invendables.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Dans notre univers de concurrence, toutes les solutions sont complémentaires. Si nous devions en citer deux, cela serait en premier Comerso dont l’offre est la plus proche de la notre et, à moindre mesure pour le moment, Phénix.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Nous sommes une extension des équipes de nos client, nous pilotons les projets en étant l’interlocuteur des multiples acteurs qui interviennent sur les solutions que nous mettons en place. Nous permettons aux équipes de nos clients de se consacrer pleinement à leur coeur de métier.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Notre offre permet à nos clients d’avoir un interlocuteur unique sur l’ensemble de leurs problématiques de surplus, d’invendus et d’invendables sans avoir besoin de multiplier les interlocuteurs.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Pour le moment nous nous envisageons surtout à contracter un prêt d’honneur et lancer une petite campagne de crowdfunding afin de faire notre premier recrutement et d’investir dans des outils qui permettraient d’accélérer nos ventes. A terme, nous envisageons lancer une levée de fond pour financer notre plateforme et de nouveaux recrutements.


Quels sont vos besoins ?


Nos avons essentiellement besoin de recruter afin de permettre à Silo de passer un cap. Nous aurions besoin de recruter un(e) chef(fe) de projet, un(e) commercial(le) et un(e) CTO.


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Une équipe agrandie et reconnue en tant que partenaire facilitateur des industriels et des agriculteurs pour les accompagner dans la valorisation de leurs surplus, invendus, invendables et produits agricoles déclassés. Lancement du chantier de développement de notre plateforme.