Logo de la startup Yespark réalise une levée de fonds de 28 millions d'euros

Yespark réalise une levée de fonds de 28 millions d'euros

#news Dernière mise à jour : 09/05/2022
  • Fondateurs : Thibaut Chary et Charles Pfister
  • Levée de fonds : 28M€

Yespark lève 28 millions d’euros pour devenir le leader français du stationnement longue durée et de la recharge électrique pour tous

Partage cette bonne nouvelle

Yespark, leader de la location de places de stationnement longue durée, annonce une levée de fonds de 28 millions d’euros auprès d’investisseurs de premier rang : Ring Capital, Sofiouest, Founders Future, la Banque des Territoires et NEoT Green Mobility. Yespark accélère son ambition d’être la solution référente de stationnement intelligent pour accueillir tous les acteurs de la mobilité.
D’ici 2025, YESPARK installera 30 000 bornes de recharge pour des véhicules électriques et gérera plus de 200 000 places de stationnement longue durée.

Avec un premier tour de table de 28 millions d’euros et une forte croissance (chiffre d’affaires multiplié par 5 en 4 ans), YESPARK poursuit son ambition de simplifier le stationnement longue durée et d’offrir la recharge électrique dans toutes les grandes villes françaises et en Italie. Cette levée de fonds est réalisée auprès de Ring Capital, Sofiouest, Founders Future, la Banque des Territoires et avec le soutien de NEoT Green Mobility sur le financement des bornes de recharges. Huit ans après sa création, YESPARK compte plus de 60 000 places de stationnement en gestion et une offre de parking hybride et multimodal avec plusieurs lancements successifs de services pour véhicules électriques, vélos et motos. Ce premier tour de table lui permettra de consolider son offre à travers notamment le déploiement de bornes de recharge privatives, d’améliorer sa solution technologique ou encore d’accompagner sa croissance en recrutant des talents.

« La tension sur le stationnement n’a jamais été aussi grande et l’émergence des nouvelles mobilités (véhicules électriques, autopartage, vélos électriques, scooters électriques…) est fulgurante. Bouleversant les équilibres dans les usages et les flux de circulation, cela va surtout pousser la ville à se réinventer. Nous pensons que le stationnement intelligent sera la clef de voûte qui permettra à la ville d’accueillir pleinement cette révolution de la mobilité. Pour aider les villes à relever ce défi de la mobilité du futur, nous sommes heureux de pouvoir compter sur de nouveaux partenaires tels que Ring Capital, Sofiouest, Founders Future, la Banque des Territoires ou encore NEoT Green Mobility », commente Thibaut Chary, co-fondateur et co-CEO de YESPARK.

D’ici 2025, 500 000 véhicules électriques sans recharge

La voiture électrique s’impose de plus en plus sur les routes françaises. Rien qu’en 2021, les immatriculations des voitures électriques ont représenté un véhicule sur dix, soit plus de 160 000 immatriculations (+ 46% par rapport à 2020) . Alors que 100 000 bornes publiques devaient être livrées fin 2021, plus de 50 000 bornes manquaient au compteur en fin d’année dernière. « Bien que les ventes de voitures électriques aient franchi un cap historique, le manque de bornes électriques posera un problème sans une meilleure anticipation », explique Charles Pfister, co-fondateur et co-CEO de YESPARK.

Entre l’interdiction du diesel d’ici 2024 en Île-de-France et en France dans les zone à faibles émissions, les aides proposées par le gouvernement pour l’achat d’un véhicule électrique (jusqu’à 17 000€ cumulés) et la volonté des Français de réduire leur impact environnemental, opter pour une voiture électrique devient une évidence. En revanche, selon une étude d’OpinionWay2, 67 % des Français estiment que la rareté des bornes de recharge constitue le frein principal au développement du véhicule électrique. « Alors même que l’industrie automobile se mue vers le tout électrique et que l’État presse le pas, force est de constater que les infrastructures de recharge ne sont pas prêtes à accueillir en ville un tel parc automobile. D’ici 2025, 500 000 véhicules électriques seront sans maison et plus du double en 2028 », complète Charles Pfister.

« Avec nos partenaires et nos investisseurs, nous voulons aider les villes à relever le défi de la mobilité du futur. D’ici 2025, nous allons équiper plus de 30 000 places de stationnement avec des bornes électriques et les proposer à la location longue durée sur notre plateforme à un prix accessible pour tous », explique Charles Pfister.

Actuellement, 30% des bouchons, et la pollution qui en émane, sont provoqués par des véhicules en recherche de stationnement. Yespark de par son offre de stationnement en souterrain dans des infrastructures existantes, et grâce à ses bornes de recharge électrique, s’inscrit ainsi dans une démarche environnementale. A ce jour le service Yespark a permis d’éviter 54 500 tonnes d’équivalent C02 soit l’équivalent de 283 millions de kilomètres en voiture.
La tension inédite sur les places de stationnement dans les villes
Les grandes villes françaises multiplient les initiatives pour réduire la place des véhicules dans les grandes et moyennes villes. Que cela soit à Paris, à Marseille ou encore à Rouen, les municipalités suppriment des milliers de places de stationnement en surface et appellent les acteurs concernés à mieux optimiser l’existant comme les parkings souterrains. De plus, l’émergence des nouvelles mobilités a bouleversé les usages des citadins. « Nous sommes convaincus que le parking du futur devra s’adapter rapidement aux nouvelles mobilités (mobilité douce, mobilité électrique…). C’est pour cette raison que nous avons conclu depuis l’année dernière plusieurs nouveaux partenariats avec des acteurs tels que Getaround, le groupe Indigo, Dott ou encore le coursier Stuart », explique Charles Pfister.

« En huit ans, nous avons atteint les 60 000 places de stationnement en gestion. Grâce au renforcement de notre solution technologique et au développement de l’entreprise, nous allons atteindre les 200 000 places d’ici 2025. Un nombre de places conséquent que nous voulons rendre à 100 % modulables. En fonction des
besoins identifiés, les places pourront s’adapter aux besoins des utilisateurs de véhicules électriques, de deux-roues, aux cyclistes ou à des prochaines tendances de mobilité respectueuse de l’environnement », complète Charles Pfister.

Des investisseurs engagés pour accompagner la mobilité du futur

« Bien que nous ayons eu auparavant des propositions de plusieurs investisseurs, nous avons toujours privilégié depuis 2014 une croissance organique et autofinancée. Cela nous a réussi puisque notre chiffre d’affaires a été multiplié par 5 en 4 ans. Maintenant que nous avons grandi sainement et prouvé notre légitimité sur ce marché, nous souhaitons prendre le virage de la mobilité du futur et nous étendre sur les marchés français et italien. Raison pour laquelle nous avons accepté d’ouvrir notre capital à des investisseurs partageant notre vision et nos valeurs.
L’utilité de cette levée de fonds sera de déployer le plus grand réseau de bornes de recharge privatives et longue durée, d’asseoir notre position de leader du parking longue durée en France en renforçant notre présence dans toutes les grandes villes, et en Italie, et en développant notre technologie pour l’ouvrir à des partenariats stratégiques », commente Thibaut Chary.

La technologie de YESPARK

A travers sa solution, YESPARK a voulu digitaliser et simplifier la contractualisation et l’utilisation des parkings référencés à travers toutes la France et en Italie. Depuis son ordinateur ou son smartphone, l’utilisateur peut rechercher facilement les parkings les plus proches de son adresse.
Après avoir identifié le parking adapté à son véhicule et grâce à une technologie développée par YESPARK, l’utilisateur peut accéder au parking à l’aide d’une télécommande numérique sur son application YESPARK (disponible sur iOS et Android).