Home > News > We Do Good

Logo de la startup We Do Good

We Do Good

#news Dernière mise à jour : 31/07/2020
  • Fondateurs : Jean-David Bar

We Do Good lance le financement en royalties

LES ROYALTIES : UN MOYEN DE FINANCEMENT INNOVANT POUR LES STARTUP

Le financement participatif, aussi connu sous le nom de crowdfunding, s’est fortement développé ces dernières années et fait désormais partie du plan de financement de nombreuses startups. Le financement par crowdfunding peut prendre différentes formes, les plus courantes étant le prêt participatif (crowdlending) et l’entrée au capital (crowdequity).
Néanmoins, un nouveau modèle se démocratise de plus en plus, le financement par royalties (ou redevance sur chiffre d’affaires). Cette méthode de financement innovante présente de nombreux avantages, tant pour les entreprises que pour les investisseurs.

LE ROYALTY CROWDFUNDING
Comme pour les autres modèles de crowdfunding, l’intérêt d’une campagne de financement participatif pour les porteurs de projets est de lever des fonds en faisant appel et en élargissant leurs réseaux personnels et/ou professionnels.
Avec le modèle du financement par royalties, les entreprises permettent à leurs investisseurs d’avoir droit à une redevance sur le chiffre d’affaires pendant une période de 5 ans. Chaque trimestre, les investisseurs perçoivent des royalties : versements correspondant à un pourcentage du chiffre d’affaires, défini en amont de la levée de fonds.
Le financement par royalties permet aux entrepreneurs d’avoir une relation saine et transparente avec leurs investisseurs, en leur versant des royalties régulièrement et en les tenant informés de l’avancée de leurs projets. Pour autant, ils ne sont pas au capital et n’ont donc pas de pouvoir sur la gouvernance de l’entreprise.
En France, WE DO GOOD est pionnier sur ce modèle : plus de 100 projets ont été financés sur cette plateforme, rassemblant plus de 5 000 investisseurs uniques.

QUELS AVANTAGES PAR RAPPORT AU PRÊT ET L’INVESTISSEMENT EN CAPITAL ?
À la différence de l’apport en capital, le financement par royalties n’engendre pas d’effet de dilution (cession de parts de capital). Le dirigeant peut préserver son capital social, en privilégiant une rétribution basée sur le chiffre d’affaires réalisé pendant une période de 5 ans.
Cela permet de gagner en simplicité de gestion dans la durée car il n’y aura pas d’ingérence sur la gouvernance ni de sortie à gérer. Lors d’un financement en capital, la la cession d’actions nécessite généralement du temps et peut parfois s’avérer complexe du fait de la valorisation de l’entreprise et des négociations.
Le royalty crowdfunding peut également être utilisé comme effet de levier, pour augmenter ses capitaux propres et faire appel à de nouveaux financements.

Le financement en échange de royalties présente également des avantages par rapport au prêt. En effet, ce moyen de financement laisse davantage de flexibilité pour l’entrepreneur. Le versement des redevances s’adapte directement à l’activité de l’entreprise : il représente une charge variable et pas une charge fixe comme dans le cas d’un prêt.


QUELS AVANTAGES POUR LES INVESTISSEURS ?

Pour les investisseurs, l’investissement en crowdfunding représente une méthode simple et originale de diversifier leurs placements, tout en soutenant l’innovation des entreprises.
L’investissement en échange de royalties reste globalement plus accessible et moins risqué que l’investissement en capital (ticket minimum de 10 €).
Au fur et à mesure que l’investisseur perçoit ses royalties, le risque de perte est atténué, tandis que pour l’investissement en capital, il s’agit souvent du principe de tout ou rien.
Les investisseurs sortent automatiquement de leur investissement en royalties, généralement au bout de 5 ans, avec une plus-value plus ou moins importante en fonction du chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise. Si l’entreprise cartonne, l’investisseur peut espérer un rendement jusqu’à trois fois le montant de son investissement initial. Si l’activité de l’entreprise surpasse fortement ses prévisions initiales, la plus value pour l’investisseur sera alors beaucoup plus importante que dans le cas d’un prêt.