Tilli

Tilli lève 1,2 millions d'euros pour sa solution digitale de retouche et d’upcycling

 
Tilli lève 1,2 millions d'euros pour sa solution digitale de retouche et d’upcycling

La start-up Tilli, premier service digitalisé de couturiers à domicile, lève 1,2 million d’euros en seed auprès de Cédric Ciré (Webedia) et de ses investisseurs historiques. Tilli permet aux particuliers et aux marques de retoucher, réparer et transformer leurs vêtements. Avec cette levée de fonds, la start-up parisienne veut accélérer la croissance de l’extension upcycling de son service à destination des marques, qui leur permet de donner une seconde vie à leurs invendus. Tilli apporte une solution innovante et responsable à leurs problématiques de gestion des stocks, en leur permettant de s’inscrire dans l’économie circulaire.

Tilli propose un service de retouche, de réparation et d’upcycling des vêtements à la fois aux particuliers (BtoC), et aux clients des marques (BtoBtoC), à travers un plug-in intégré sur le site de ces dernières ou en boutique. Cette deuxième levée d’1,2 million d’euros en seed, menée auprès de Cédric Ciré (Webedia) et de ses investisseurs historiques, doit permettre à la start-up créée en 2017 de confirmer la croissance de son activité BtoB et d’accélérer l’implantation de la nouvelle extension “upcycling” de son plug-in.

Le plug-in Tilli, qui s’intègre en une ligne de code au parcours de vente sur les sites partenaires, est déjà largement plébiscité par des marques comme Balzac, Asphalt, The kooples ou BHV. Les clients peuvent accéder à des propositions de retouche ou de réparation personnalisées, en fonction de leur parcours d’achat ou de leurs achats récents. La retouche permet aux marques de baisser leurs taux de retours et d’adapter la taille de leurs vêtements à toutes les morphologies. La réparation répond aux demandes de service après vente et permet aux clients de faire perdurer leurs vêtements dans le temps.
La nouvelle extension “upcycling” permet aux marques de proposer un parcours de seconde vie en ligne. Leurs clients pourront leur demander de faire revivre une robe historique de leurs premières collections retrouvée dans un placard, customiser un jean qui ne leur va plus… Pour les marques, c’est une solution simple pour s’inscrire dans une dynamique écologique et durable tout en soutenant leur RSE.

L’upcycling (surcyclage en Français), c’est-à-dire l’action de renouveler un vêtement en lui donnant plus de valeur, a toujours fait partie de l’ADN de Tilli. La start-up veut permettre aux marques de mode de devenir des acteurs à part entière de l’upcycling et de la mode responsable en faisant revivre leurs collections passées et leurs stocks d’invendus. L’extension “upcycling” du plug-in de Tilli leur permettra de répondre aux attentes éthiques des consommateurs et des institutions. Tilli propose aux marques une solution fluide qui leur permet d’intégrer pleinement la nouvelle loi Economie circulaire, qui interdit désormais de brûler les invendus ou défectueux des marques.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette news a été mise à jour le 7 October 2019 par Béryl De Labouchère

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter une news, il suffit de remplir ce questionnaire
Logo de la startup Tilli
Entrepreneurs :
Béryl De Labouchère
Levée de fond
1,2 M d'euros

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: