Illustration de la news Ma Boite à Moustique continue de nous protéger des moustiques

Ma Boite à Moustique continue de nous protéger des moustiques

#news Dernière mise à jour : 14/05/2024 à 11:04
  • Fondateurs : Romain Tiberghien et Guillaume Lombert
  • Nombre d'employés : 10

Ma Boite à Moustique intensifie sa lutte contre la prolifération des moustiques en France

Avec une saison estivale qui s’annonce encore une fois marquée par la prolifération des moustiques et notamment du moustique tigre, Ma Boite à Moustique poursuit sa mission de lutte contre cette espèce invasive. Grâce à son piège déguisé en jardinière 100 % made in France, à la fois écologique et efficace, l’entreprise permet de retrouver le plaisir de vivre en extérieur. Elle ambitionne d’étendre ce confort au plus grand nombre.

En 2023, Ma Boite à Moustique a installé plus de 1 000 pièges, soit 10 fois plus qu’en 2022. Elle a d’ores et déjà vendu plus de 2 000 pièges sur le printemps 2024 et vise à intensifier ses efforts en implantant plus de 3 000 nouveaux pièges cette année. L’entreprise répond ainsi à une demande croissante tant de la part des professionnels (collectivités, restaurateurs, acteurs du tourisme…) que des particuliers souhaitant bénéficier d’une prestation de service haut de gamme.
Les créateurs de cette solution professionnelle continuent d’innover et d’investir dans le développement produit et la structuration du système industriel, avec l’ensemble de leurs partenaires français. Cette année, ils proposent notamment un renforcement de la gamme « URBAN » dédiée aux professionnels et collectivités.

Ma Boite à Moustique lance également une nouvelle marque premium : « Wiliv », destinée aux particuliers souhaitant réinvestir leurs espaces extérieurs en toute autonomie.

Une accélération fulgurante sur le territoire français

Créée en 2021 par deux ingénieurs Romain Tiberghien et Guillaume Lombart, Ma Boite à Moustique est un dispositif anti-moustique au brevet déposé, 100 % made in France et écologique, qui s’intègre parfaitement aux espaces extérieurs.
Cette solution repose sur le biomimétisme, une méthode qui a déjà démontré son efficacité. Ma Boite à Moustique imite la présence humaine grâce à une faible émission de CO2 biosourcé et d’attractif odorant, afin d’attirer et piéger les moustiques. Le piège est une vraie alternative à l’insecticide classique et permet de lutter durablement contre la prolifération de ces nuisibles. Le dispositif permet ainsi de couvrir une surface d’environ 750 m2 pour 15 mètres de rayon en réduisant de manière importante la nuisance en extérieur.

Cette année, l’entreprise a pour ambition de procéder à plus de 3 000 installations grâce à ses 120 revendeurs installateurs (principalement des spécialistes anti-nuisibles, des paysagistes et des spécialistes installateurs). D’ici 3 ans, elle compte ainsi atteindre les 10 000 nouvelles installations sur le territoire français et étendre son réseau de partenaires afin de couvrir l’ensemble des départements. À travers le déploiement de ce réseau, Ma Boite à Moustique a pour objectif d’être toujours plus proche de ses clients et d’apporter l’expérience la plus personnalisée possible : prévention, suppression des gîtes larvaires, positionnement et mise en service du piège, changement des consommables, etc.

Ma Boite à Moustique renforce également ses capacités de production sur le territoire français avec une organisation multisite, permettant de répondre plus facilement à l’accroissement de la demande. En plus de son siège à Balma, elle dispose d’un site de montage à Tullins en Isère. L’assemblage est également assuré par un partenaire situé à Castres. Les filets de capture proviennent d’une entreprise lyonnaise et les cartes électroniques et enveloppes acier époxy d’une entreprise grenobloise. La réalisation du câblage des dispositifs est également réalisée par une équipe de 10 personnes de l’atelier de réinsertion Passiflore.

La solution a déjà conquis de nombreux particuliers ainsi que de nombreux professionnels et collectivités tels que le domaine de Bagard dans le Gard, le Château Le Stelsia dans le Lot-et-Garonne, l’Hôpital du Vinatier à Lyon, la crèche de Saint-Égrève en Isère.

« Nous nous sommes donné pour mission de permettre à nos clients de pouvoir réinvestir leurs extérieurs sans les contraintes imposées par la prolifération des moustiques, et ce dans le respect de notre planète. Grâce à notre politique de recherche et développement, nous avons mis sur le marché une solution efficace qui s’intègre parfaitement au mobilier extérieur, au service des particuliers, des collectivités et des professionnels.
Nous avons fait le choix du made in France avec des matériaux entièrement sourcés et fabriqués sur le territoire. Nous utilisons également du gaz biosourcé, provenant des Pyrénées et de Lorraine, pour limiter notre impact environnemental. Notre politique de distribution valorise également les circuits courts avec des distributeurs-installateurs répartis sur l’ensemble du territoire pour apporter un conseil et un accompagnement personnalisés à chacun de nos utilisateurs », expliquent Romain Tiberghien et Guillaume Lombart, fondateurs de la start-up.

Une politique d’innovation continue pour une entreprise en plein développement

“Contre les espèces invasives, l’innovation est notre meilleure alliée.” Pour Ma Boite à Moustique, l’innovation est l’équilibre parfait entre avancée technologique, amélioration de la qualité de vie et préservation de l’environnement.
Face à un monde qui change rapidement, l’entreprise comprend l’urgence d’agir en proposant des solutions efficaces pour se protéger contre la menace accrue des espèces invasives. L’aventure a débuté avec un produit particulièrement innovant : un piège à moustiques reposant sur une technologie avancée pour offrir une protection à l’efficacité scientifiquement démontrée, tout en minimisant son impact environnemental.

Face à l’enjeu des espèces invasives, Ma Boite à Moustique s’entoure des meilleurs partenaires pour amener les produits les plus innovants et performants sur le marché. Elle s’appuie sur des laboratoires de tests publics et privés, des centres de recherche, des écoles d’ingénieurs, des scientifiques et des entomologistes pour développer ses produits et les innovations de demain. Aujourd’hui, plus d’une vingtaine d’entreprises et partenaires experts accompagnent sur le territoire l’accélération de Ma Boite à Moustique. Cet écosystème permet à l’entreprise d’assurer son développement et de produire les pièges de la gamme actuelle tout en préparant activement le développement des systèmes de piégeage de demain.

Renforcement du piège dédié aux espaces collectifs

Afin de faciliter la lutte contre les moustiques dans les espaces publics, Ma Boite à Moustique améliore sa gamme « URBAN » dédiée aux collectivités et professionnels. Ce piège a été dessiné spécialement pour répondre aux enjeux des lieux accueillants du public. Plus robuste, il est doté d’un meilleur ancrage au sol pour prévenir les vols et les dégradations et dispose d’un système de fermeture pour protéger de toute intrusion la partie technologique et les consommables.
Cette année, Ma Boite à Moustique renforce encore cette gamme avec notamment une augmentation de 50 % de l’épaisseur des parois.

Dès 2025, les collectivités et professionnels pourront également mettre le piège à leur image avec des possibilités de customisation telles que la couleur du piège ou les gravures.
Autre nouveauté : un module est également en cours d’élaboration pour permettre aux professionnels de piloter plusieurs pièges depuis une seule et même interface.

« Chez Ma Boite à Moustique, nous avons à cœur d’innover en continu, afin de proposer des produits toujours plus en adéquation avec les attentes de nos clients. Cette gamme urban renforcée permettra à des collectivités de pouvoir utiliser ce piège de manière durable sur le territoire, et ce même dans des lieux plus sensibles », explique Guillaume Lombart.

Wiliv, une nouvelle marque pour les particuliers

Afin d’étendre l’utilisation de sa technologie, l’entreprise lance cette année une nouvelle marque dédiée au marché des particuliers : Wiliv.

Sous la forme de luminaires modernes, les deux modèles disponibles – Willo Metal et Willo Wood – reposent également sur le principe du biomimétisme et permettent de couvrir une surface de 300 m2. Une application mobile dédiée offre la possibilité de piloter le piège via une connexion Bluetooth. Elle apporte également un premier accompagnement concernant les bonnes pratiques pour prévenir le développement des larves. Ce nouveau piège sera disponible en grande surface de bricolage, en jardinerie et sur plusieurs sites de vente en ligne.

« Nous faisons face en France à une prolifération fulgurante des moustiques et plus précisément des moustiques tigres. Nous avons été très sollicités par le secteur pour apporter une solution plus accessible aux particuliers qui souhaitent s’équiper en allant dans les jardineries ou grandes surfaces de bricolage. Il était donc essentiel de répondre à cette demande avec le même ADN. Bien que cette marque ne bénéficie pas de tous les services d’installation et de gestion offerts par Ma Boite à Moustique, elle permettra aux particuliers d’accéder à une solution efficace et esthétique, en toute autonomie, pour leur jardin et terrasse. Ils devront eux-mêmes assurer une stratégie de prévention en complément de l’utilisation du piège, et auront pour cela un premier niveau de conseil par l’application mobile Wiliv », expliquent les co-fondateurs.