Illustration de la news Ensweet annonce une levée de fonds de 2,4 millions d'euros

Ensweet annonce une levée de fonds de 2,4 millions d'euros

#news Dernière mise à jour : 01/03/2023
  • Fondateurs : Fabien Watrelot
  • Nombre d'employés : 14
  • Levée de fonds : 2.4 millions d'euros

Ensweet lève 2,4 millions d’euros pour faciliter l’accès à la réadaptation cardiaque

70% des patients éligibles à la réadaptation cardiaque n’accèdent pas aux soins de suite. Les fondateurs d’Ensweet ont développé un dispositif médical innovant pour résoudre ce problème.

Ensweet, startup de télémédecine développant des solutions de téléréadaptation à destination des patients atteints d’affection de longue durée, annonce une levée de fonds de 2,4 millions d’euros. Cette levée est menée par Finovam Gestion. Le Groupe IRD, Nord France Amorçage, Angels Santé, makesense, 50 Partners et plusieurs Business Angels ont également participé au tour de table.

Avec sa plateforme, Ensweet invente une nouvelle offre de soins de suite et de réadaptation cardiaque. En effet, alors que les soins de réadaptation sont vitaux, (baisse de la mortalité de 26%, chute du nombre de réhospitalisation de 18%), 70% des patients éligibles n’y ont pas accès faute de place dans les structures d’accueil (SMR ou hôpital). Rien qu’en cardiologie ce sont 500 000 patients par an qui nécessitent de tels soins en France. En effet, lorsqu’un patient a subi une opération cardiaque ou fait un infarctus, il doit se réadapter à l’effort pour éviter la récidive.

Avec Ensweet, les centres médicaux ou professionnels de la santé peuvent créer des parcours hybrides entre les établissements et le domicile du patient pour rendre les soins de réadaptation accessibles à tous. Actuellement, dix établissements ont déjà adhéré à la solution, 12 autres sont prévus pour le premier trimestre 2023. Les fondateurs visent 100 000 utilisateurs annuels en 2026 et 200 établissements.

Un dispositif médical qui a fait ses preuves

Ensweet est un dispositif de soin à part entière qui comprend des modules de réentrainement cardiaques, auto-rééducation, activité physique adaptée, visioconférences avec les soignants, des sessions libres, une messagerie. Le patient est accompagné dans sa rééducation et n’est pas laissé seul. Grâce aux algorithmes développés par Ensweet, les données de santé transmises sont analysées et informent les soignants sur l’état de santé du patient.

La télé-réadaptation permet au patient de se retrouver plus rapidement chez lui, auprès de ses proches. 30% de patients qui ont expérimenté ce dispositif ont même été capables de reprendre une activité professionnelle plus tôt. L’observance est supérieure à 80% ainsi que la satisfaction des patients.
De plus, les premières données révèlent que les patients sont aussi bien réadaptés que s’ ils avaient été soignés en établissement.

La reconnaissance de l’Assurance Maladie

Ensweet a noué des relations privilégiées avec l’Assurance Maladie qui depuis 2018 a introduit, dans l’Article 51 du Projet de loi de Finance de la Sécurité Sociale, un dispositif permettant d’expérimenter de nouvelles organisations en santé qui contribuent à améliorer le parcours des patients, l’efficience du système de santé ou l’accès aux soins. Ce partenariat est rendu encore plus concret depuis les décrets de décembre 2022 qui actent l’intégration de la télésurveillance médicale dans le droit commun. De fait, les soins de réadaptation proposés par Ensweet sont désormais partiellement remboursés comme des soins en présentiel.

Développer la téléréadaptation pour d’autres pathologies qui nécessitent un suivi et continuer à grandir

Pour l’instant, Ensweet s’est concentrée sur la réadaptation cardiaque mais répond déjà à des demandes vers la pneumologie, le diabète, le cancer etc. Parmi ses objectifs à court et moyen termes figurent le recrutement de 10 personnes en 2023 ainsi que le l’extension de ses activités en Allemagne et aux Etats-Unis, deux marchés matures sur ce sujet
“La téléréadaptation a fait la preuve de son efficacité et résout les problèmes chroniques de saturation des établissements de soin. D’ailleurs ces problèmes ne sont pas spécifiques à la France mais touchent tous les pays. Notre solution permet de traiter davantage de patients, avec la création de séjours à domicile pilotés par les établissements de santé, et avec la promesse d’une observance plus accrue des programmes prodigués.C’est pourquoi nous sommes très fiers de contribuer à améliorer les soins de personnes qui en sont exclues et à démocratiser l’usage de la télémédecine et des téléconsultations”. précise Fabien Watrelot, CEO et co-fondateur d’Ensweet.