ecov

ecov annonce un plan de développement de plus de 15 millions d’euros pour les 2 ans à venir

 
Ecov lance un plan de développement de plus de 15 millions d’euros sur 2 ans

Après le rachat de OuiHop en juillet dernier, ecov, le leader des lignes de covoiturage en temps réel continue son expansion et lance un plan de développement de plus de 15 millions d’euros sur 2 ans, en vue d’accompagner les collectivités au changement et d’investir en R&D. Ce plan de financement repose sur des sources de financements diversifiées : 10 millions d’euros liés aux Certificats d’Economie d’Energie (CEE), complétés par une levée de fonds d’au moins 5 millions d’euros, composée d’investissement primaire et de dette.

Repenser le système voiture pour le transformer en système de transport collectif Covoiturer… comme on prend le bus ! En réponse aux enjeux sociaux et environnementaux de la mobilité dans les territoires périurbains et ruraux, ecov déploie des ​lignes de covoiturage spontané (sans pré-réservation) et dynamique (en temps réel), fiables (départ garanti – temps d’attente réduit et prédit), sans fracture numérique (accessible à tous).

Désormais positionné en leader du covoiturage dynamique suite au rachat de la société OuiHop en juillet dernier, ecov continue sa phase d’expansion et lance un plan de développement en vue d’accompagner les collectivités au changement et d’investir en R&D. Ce plan de développement repose sur des sources de financements diversifiées : 10 millions d’euros liés aux Certificats d’Economie d’Energie (CEE), complétés par une levée de fonds d’au moins 5 millions d’euros, composée d’investissement primaire et de dette.

Plus de 20 nouvelles lignes co-financées déployées d’ici 2021.
Avec déjà une ​vingtaine de lignes de covoiturage à son actif depuis son lancement en 2016​, ecov annonce le déploiement de 20 nouvelles lignes de covoiturage co-financées d’ici à 2021 via le programme de CEE “LiCov” -​Li​gnes de​ Cov​oiturage – soutenu par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et l’ADEME : une belle occasion pour les collectivités de se saisir des avancées qui seront permises par la Loi d’Orientation des Mobilités.

Des investissements en R&D.
ecov prévoit une quinzaine de recrutements d’ici 2020, pour arriver à une équipe d’une quarantaine de personnes, avec notamment un renfort sur les équipes de R&D, développement et marketing.
L’équipe de R&D se trouve d’ores et déjà renforcée avec le recrutement stratégique​de Jean-Baptiste Ray​, ancien responsable de la R&D chez Arcadis​, expert en mobilité et spécialiste du covoiturage : ​“Je partageais depuis longtemps la vision d’Ecov : pour que la voiture devienne massivement un transport collectif, il faut connecter le covoiturage avec les autres modes, physiquement (arrêts et lignes) et numériquement. Je suis heureux de rejoindre l’équipe pour réaliser concrètement cette ambition. En charge du département “études” chez Ecov, je souhaite partager notre vision du covoiturage comme un outil d’intérêt général et travailler avec les territoires pour concevoir les réseaux.”

Une vision de long terme : construire un nouvel industriel, dédié au service public innovant.
Pour faire de la voiture un transport collectif, ecov a la conviction qu’il faut travailler avec les territoires et selon une approche large du sujet, qui dépasse la question d’une plateforme numérique.

« Le covoiturage n’est pas principalement un sujet numérique : c’est un sujet d’infrastructure, d’aménagement, de service public, de culture et d’économie… Le numérique est une brique, un outil dans un système beaucoup plus large et plus complexe. En fait, ce que nous construisons, c’est un industriel de nouvelle génération, qui mobilise le numérique autant que le monde réel, et qui est totalement orienté vers l’intérêt général. Nous sommes là pour changer le “système voiture individuelle”, qui a plus d’un siècle, afin de le transformer en système de transport collectif. Notre vision, partagée avec nos financeurs et nos partenaires, se situe sur le long terme, à plus de 10 ans. » Thomas Matagne — Président cofondateur d’Ecov

Déjà bien implanté en Auvergne-Rhône-Alpes et en Ile-de-France, ecov est reconnu pour son impact positif sur les territoires périurbains et ruraux :
Par exemple, à propos du service Lane*, ouvert depuis octobre 2018, Claude Bérenguer, vice-président aux Transports et à la Mobilité de la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère déclare : «​ce service innovant obtient des résultats qui vont bien au-delà de nos espérances. La fréquentation est en augmentation constante, depuis janvier 2019. »

*Le service Lane est un projet porté par ecov, et co-réalisé avec la Métropole du Grande Lyon, la Communauté d’Agglomération des Portes de l’Isère et Instant System, et qui a bénéficié d’un financement européen FEDER.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette news a été mise à jour le 18 September 2019 par Thomas Matagne

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter une news, il suffit de remplir ce questionnaire
Logo de la startup ecov
Entrepreneurs :
Thomas Matagne et Arnaud Bouffard
Employés : 35
Levée de fond
15 Millions d'euros

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: