Logo de la startup Capillum et Urby s'associent pour recycler les cheveux

Capillum et Urby s'associent pour recycler les cheveux

#news Dernière mise à jour : 23/06/2022
  • Fondateurs : Clément Baldellou et James Taylor

Urby et Capillum s’associent autour du recyclage des cheveux

Partage cette bonne nouvelle

Le spécialiste de la logistique du premier et dernier kilomètre, filiale du groupe La Poste et de la Banque des Territoires, vient d’engager un partenariat avec la start-up clermontoise Capillum, spécialisée dans le recyclage des cheveux.

Le partenariat entre Urby et Capillum repose sur une volonté commune : être partie prenante de l’économie circulaire. En effet, la start-up clermontoise Capillum créée en 2019 récupère les cheveux coupés chez les coiffeurs – auparavant considérés comme des déchets – pour en extraire la kératine à destination du domaine biomédical, en tapis de paillage utilisable en agriculture biologique pour les cultures ou encore en coussins absorbants destinés à absorber les hydrocarbures des mers. Pour ce faire, la jeune entreprise s’appuie sur la filiale du groupe La Poste et de la Banque des Territoires Urby qui partage depuis sa création la même philosophie d’éco-responsabilité. Celle-ci assure la collecte et le transport des cheveux.

10 tonnes de cheveux collectées
Concrètement, les coiffeurs du réseau Capillum peuvent soit directement déposer leurs bacs de cheveux sur un site Urby, soit faire une demande de collecte sur le portail du logisticien, qui vient récupérer les boîtes avec un véhicule à la motorisation douce (gaz, électrique, vélo-cargo…). La collecte est ensuite expédiée à l’entrepôt d’Urby Lille pour massifier et optimiser les expéditions vers les usines de recyclage de Capillum situées à proximité. Urby assure également l’organisation des flux retour des produits finis pour les tapis de paillage distribués aux collectivités. Le site d’Urby à Lille agit ainsi comme une base logistique pour Capillum en concentrant les flux et en gérant le transport et la reverse logistics des différentes matières transformées. Depuis la mise en place du partenariat, 10 tonnes de cheveux ont été collectées par Urby.

« Avec l’entrée en vigueur de la loi AGEC, les entreprises telles que Capillum spécialisées dans le recyclage des déchets devraient se développer de plus en plus dans les années à venir, avec de forts besoins en logistique responsable. Urby répondra présent pour participer au développement de l’économie circulaire, par le biais notamment de son offre de collecte de déchets lancée en 2021 » témoigne Frédéric Delaval, Président du réseau Urby.