Namma

#Startup #B2B #Tech Dernière mise à jour : 24/11/2021
Logo de la startup Namma
  • Fondateurs : Mickael AUDUREAU, Clément CAZAUTETS, Robin GENTY, Tom LOPEZ
  • Nombre d'employés : 5

La startup Mamma a cree une machine industrielle combinant l’impression 3D, l’usinage CNC et la découpe/gravure laser !

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Namma propose EVA, une machine hybride 3-en-1 ou « imprimante 3D multifonction » réunissant l’impression 3D, l’usinage CN et la découpe laser. Cette machine est destinée aux petites, moyennes et grandes entreprises industrielles. Ainsi, avec EVA, l’entreprise peut désormais fabriquer des maquettes, des outillages et des petites séries en polymère, métal ou composite avec une seule machine. Véritable solution clé en main, elle permet aux industriels d’être autonome, polyvalente et flexible sur l’innovation et la fabrication de ces pièces. Elles bénéficient de gains économiques et de surfaces au sol en ayant une seule machine au lieu de trois et une optimisation des ressources humaines nécessaires à la fabrication des pièces.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Aujourd’hui 80 % des entreprises qui souhaitent innover, prototyper ou réaliser des outillages font le choix de sous-traiter tout ou partie de leur fabrication. Elles dépendent alors des délais et tarifs imposés par les sous-traitants. La solution serait d’investir dans diverses machines pour différents procédés de fabrication. Problème : elles n’ont ni les moyens financiers, ni la surface au sol pour intégrer plusieurs machines différentes s’ajoutant aux différentes formations nécessaires à l’utilisation de ces équipements. En bref, l’enjeu est de produire plus avec moins de ressources.

Pour résoudre ce problème et répondre aux enjeux, nous proposons EVA, l’imprimante 3D Multifonction réunissant l’impression 3D, l’usinage 3 axes et la découpe laser pour les professionnels. Nous souhaitons mettre à disposition une solution clé en main afin de rendre autonome, polyvalente et performante une entreprise développant des produits. L’utilisateur pourra alors réaliser des prototypes, des maquettes, des outillages et des petites séries avec une seule et même machine. De plus, la machine offre à l’utilisateur la possibilité de créer des « pièces hybrides », c’est-à-dire des pièces faites avec plusieurs procédés. Par exemple : imprimer une pièce en 3D, la reprendre en usinage pour obtenir un état de surface correcte et des tolérances fines puis graver la pièce au laser afin d’avoir un numéro d’outillage. Cette machine ouvre une nouvelle philosophie de conception et de fabrication des produits.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


EVA est une machine hybride avec une platine “outil” se déplaçant sur 3 axes (x,y,z) de type cartésien. Grâce à différentes têtes outils, elle permet de réaliser de l’impression 3D FFF (Fused Filament Fabrication), l’usinage CNC 3 axes continus et la gravure laser par UV.


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


L’idée de proposer une machine hybride 3-en-1 est venue d’un constat réalisé lors de nos années d’apprentissage en entreprise (AIRBUS, SAFRAN, LISI et POIEITS). En effet, nous avons observé que les entreprises dans lesquelles nous avons évoluées, ont le souhait d’innover, prototyper et réaliser des outillages. Pour cela, elles font le choix de sous-traiter tout ou partie de leur fabrication. Elles dépendent alors des délais et tarifs imposés par les sous-traitants. La solution serait d’investir dans diverses machines pour avoir différents procédés de fabrication et différents matériaux. Problème : elles n’ont ni les moyens financiers, ni la surface au sol pour intégrer plusieurs machines différentes, ni les ressources humaines associées pour les différentes formations nécessaires à l’utilisation de ces équipements. En bref, l’enjeu est de produire plus avec moins de ressources.

Nous avons alors imaginé une machine hybride 3-en-1 capable de réaliser trois procédés de fabrications et de pouvoir travailler des matériaux allant du métal non-ferreux aux polymères, ainsi que les composites. Son nom : EVA – L’imprimante 3D multifonction.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer cette startup ?


Pour illustrer notre idée, nous avons choisi de participer au concours de conception (CAO) national étudiant CAD CHALLENGE en novembre 2018 en présentant EVA. L’objectif était de proposer une solution innovante sous format numérique 3D. Le résultat obtenu en mai 2019 a été une première place au concours avec 3 000€ à la clé.

Les partenaires industriels du concours, notre école et notre centre de formation ont vivement encouragé l’idée de fabriquer le prototype physique de la machine. L’idée de créer un projet autour de la machine s’est concrétisé au fur et à mesure de notre avancée.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


L’histoire de Namma, c’est avant tout l’aventure de quatre amis, Tom, Robin, Mickael et Clément, tous passionnés d’impression 3D, qui se sont rencontrés sur les bancs de l’école d’ingénieurs, aux Arts et Métiers en 2014. Après leurs diplômes en 2020, Tom, Robin, Mickael et Clément, souhaitent mettre leur passion au service des entreprises afin de leur proposer une solution clé en main pour les rendre autonomes et flexibles sur leur fabrication. Ils créent en 2021 Namma, une startup spécialisée dans la fabrication et la vente de machines hybrides (machines industrielles regroupant plusieurs procédés de fabrication).

De la première conception aux premiers prototypes fonctionnels de la machine, en passant par la victoire au concours CAD CHALLENGE (Concours national de conception 3D), il aura fallu trois ans de développement et de tests pour arriver au lancement de la commercialisation de la machine.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Notre machine s’adresse dans un premier temps à deux secteurs d’activités : à savoir les industries manufacturières (agroalimentaire, aéronautique, automobile et autres) et les activités spécialisées scientifiques et techniques.

Le but d’EVA, notre imprimante 3D Multifonction est d’intervenir tout au long de la chaine de valeur d’un produit. Par exemple, lors de la phase de lancement en réalisant les maquettes afin d’avoir un premier aperçu du design de la pièce. EVA est également capable de s’inscrire dans la phase de développement en réalisant des prototypes d’outillages permettant de valider le système avant sa mise en place en production. Une fois que le prototype est validé, grâce à ses performances la machine pourra réaliser la pièce fonctionnelle en aluminium par exemple. De plus, pour la partie logistique et utilisation, notre machine réalise également des pièces pour le conditionnement des objets (mousses et supports) et des pièces de maintenance afin de gagner en réactivité.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous avons fait le choix de prioriser la vente en direct avec l’acheteur sans passer par un distributeur. Pour maximiser notre stratégie et générer de l’inbound marketing, nous appuyons sur différentes ressources : l’utilisation de notre réseau professionnel (école, anciens élèves et réseau apprentissage), l’utilisation du webmarketing (site internet et LinkedIn), l’adhésion à l’UIMM, le Cercle de l’Arbalète, France Additive et notre présence sur les différents annuaires spécialisés dans l’impression 3D (3D Natives, France Additive, lesimprimantes3D).
De plus, nous avons également signés des contrats avec des apporteurs d’affaires répartis géographiquement sur la France Métropolitaine avec des carnets de clients déjà établis.


Namma est un fabricant de machines hybrides 3-en-1 (regroupant impression 3D, usinage et découpe laser) destinées aux industriels.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Notre business model s’articule autour de la vente d’EVA selon 3 packs :

Pack 3D, Pack HYBRIDE et le pack EXPERT

Pour accompagner au maximum le client, nous proposons également :

– Service de maintenance

– Formation sur la machine

– Ventes de consommables : bobines plastiques, brut d’usinage


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Namma est confronté à plusieurs types de concurrence :

– Une concurrence directe, qui regroupe les acteurs des machines multifonctions (Zmorph, Snapmaker, Diabase, Tizyx, Hyrel 3D, Naxe)

– Une concurrence indirecte, qui regroupe les acteurs de chaque procédé indépendamment (BigRep en machine d’impression 3D, Isel en machine d’usinage et trotec en machine laser)


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Les avantages d’EVA par rapport aux concurrents sont de plusieurs ordres :

– Performance (résistance, solidité)

– Fiabilité (qualité des composants et fabriquée en France)

– Grand format (pour produire en nombre ou en grand)

– Interface intuitive et commune (adaptée à tous types d’utilisateurs)

– Évolutive : évolution perpétuelle de nouvelles têtes outils et accessoires

– Polyvalente : possibilité de travailler une grande variété de matériaux


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Notre cible est le marché industriel à contrario de la majorité de nos concurrents directs qui sont présents uniquement sur le marché grand public. C’est pour cela que nous proposons une machine avec des caractéristiques industrielles.

La machine ainsi que notre SAV est français afin d’être réactif auprès des clients.

D’un point de vue ergonomie et utilisation, EVA dispose d’un logiciel de pilotage embarqué 3-en-1 afin de faciliter la prise en main de la machine par les opérateurs.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


L’objectif de Namma est de grandir et atteindre le stade de PME à taille humaine (moins de 100 salariés) dans les 10 prochaines années. Notre souhait est de développer le secteur de la fabrication de machines et le service de fabrication.


Quels sont vos besoins ?


Nous avons besoin de cas pratiques et cas d’utilisation en entreprise (prototypes, maquettes, outillages, pièces finies) pour enrichir le panel d’applications réalisables avec EVA.


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Nous voyons Namma dans un an comme étant une startup ayant une attraction en France auprès des industriels avec des machines déjà installées. Du côté de l’innovation, notre objectif est de sortir de nouvelles têtes-outils ou accessoires venant complétés la gamme.