Startup

J’ai Pas Envie

 

Logo de la startup J’ai Pas Envie

Il y a des jours comme ça où rien ne va. Où la motivation tombe sous le seuil d’efficacité.

Pour ces jours-là, Damien et Lorenzo ont déjà bossé pour vous.

Reste plus qu’à aller cliquer ! Et pour le coup, pas question de dire : j’ai pas envie !

Que proposez vous ?

JaiPasEnvie.com est une place de marché qui vous permet de déléguer tout ce que vous n’avez pas envie de faire ou que vous ne savez pas faire. Le petit plus : vous définissez vous-même le prix que vous êtes prêts à payer.

Les personnes qui réalisent les services sont des particuliers et des autoentrepreneurs qui trouvent un complément de revenus grâce au site.

Comment avez vous eu l’idée ?

J’avais quitté mon job, je réfléchissais à ce que je voudrais faire de ma vie et je cherchais LE concept “innovant” (comme beaucoup d’entrepreneurs j’espérais un peu inventer la roue…) que je pourrais monter.
Ce jour là je me repasse mes idées business dans ma tête et pour chacune je me dis « ça, j’ai pas envie », puis soudain ça a été le déclic ! Je me suis aperçu qu’il y avait des tas de choses que je n’avais pas envie de faire… au quotidien ! L’idée était née ! Le nom était tout trouvé !

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Monter une startup ça veut dire s’engager corps et âme dans une nouvelle aventure pour 3, 5, 10 ans (…) alors pour moi il y avait une condition essentielle pour me lancer, il fallait que le projet m’amuse ! Pour le marketeux que je suis, le concept et le nom m’ont paru comme une immense aire de jeux en perspective. Du coup je n’ai pas pu résister, je me suis lancé !

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

L’idée est née le 24 mai 2012 (‘tention c’est précis). La semaine qui a suivi j’ai essayé de me convaincre que c’était un projet fou… puis finalement je me suis mis dessus à plein temps dès le mois de juin, il y a 16 mois donc.

J’ai passé les 6 premiers mois sur le business plan (je n’ai découvert les précurseurs US qu’au bout de 3 mois !). C’est très long 6 mois mais cela a été salvateur, cela m’a évité de sortir un site mort né car mes 2 premières versions du BP étaient vouées à l’échec…
Les 6 mois suivants, j’ai créé la structure, monté l’équipe, intégré la Pépinière 27 et nous avons surtout créé le site qui a finalement été lancé le 13 mai 2013.

A quel besoin répondez vous ?

Toutes les situations ou vous aimeriez vous décharger d’une tâche que vous devriez faire vous même (normalement).

Avec J’ai Pas Envie le service devient un petit plaisir occasionnel, à l’image des sushis ou de la pizza qu’on se fait livrer le dimanche soir.

Quel est votre cœur de cible ?

Urbains 28-45 ans CSP+

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

En dehors des relations presse sur lesquelles nous travaillons beaucoup, je souhaite me concentrer sur deux types d’actions :
– des actions ROIstes (notre plan d’acquisition client) qui auront pour but de faire grossir le volume de “missions” proposées sur le site
– des actions de com’ et un programme de parrainage ‘bien à nous’ qui auront vocation à développer l’adhésion et la sympathie à la marque. De là découlera le bouche à oreille et la viralité.

Quel est le business model ?

Le modèle économique est simple : J’ai Pas Envie prélève une commission de 15% du montant final.
Cette commission est prélevée directement sur la carte de crédit du prestataire qui est retenu pour réaliser la tâche.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Ruby on Rails (un choix très mûrement réfléchi).
D’ailleurs notre développeur part à la fin de l’année, je cherche donc quelqu’un porté par le concept et animé par l’esprit startup pour prendre la relève…

Quels sont vos besoins ?

Plus qu’un besoin, une nécessité : monter en puissance !
Sur un projet comme J’ai Pas Envie l’enjeux majeur est d’atteindre la fameuse masse critique, ce qui implique de travailler très sérieusement l’acquisition client, ce qui implique la réponse à la question suivante.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous sommes actuellement en pleine levée de fonds, nous prévoyons de la boucler d’ici la fin d’année. Après de très bons premiers résultats grâce aux RP , cette levée va nous permettra de mettre de démarrer réellement le marketing et de monter en puissance sur 2014.

Par contre, on va attendre encore un peu pour l’IPO ;)

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

J’ai pas envie…d’en parler.

Il n’y a pas de “principaux” concurrents aujourd’hui car le marché en est encore à ses prémices. Les premiers qui feront leurs preuves (nous compris) pourront revendiquer le statut d’acteur notable et donc de concurrents pour les autres ;)

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous nous démarquons grâce à un nom évocateur : “J’ai Pas Envie”.
Un nom que l’on rattache à une émotion, qui génère une émotion quand on l’entend, qui parle à tout le monde… c’est rare.
Le taux de mémorisation est incroyable et ce qui est amusant c’est de voir comment les gens s’approprient naturellement le site avec humour et sympathie : “J’ai Pas Envie ? Ah ah, ça c’est un site fait pour moi !”

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Notre positionnement.

Nos concurrents sont positionnés sur le BESOIN et l’aide (ex: besoin d’aide pour déménager). Or, le besoin est très peu influençable.
J’ai Pas Envie est positionné sur le PLAISIR, le site vous sauve d’une tâche que vous auriez dû faire vous même. En terme de communication cela permet de travailler sur plus d’axes et d’un point de vue marketing nous pouvons travailler la récurrence et le “réachat” car le plaisir ressenti pousse à réutiliser le site (cercle vertueux). Pour moi ça fait toute la différence et c’est aussi ce qui nous permettra d’atteindre la rentabilité.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Un an ça parait loin mais c’est demain ! Si on pouvait être là où mon business plan dit que nous serons, ce serait déjà très bien ;)

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 23 October 2013 par Lorenzo Nuccio

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Lorenzo Nuccio et Damien du Fretay

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: