Home > Startup > Beekast

Logo de la startup Beekast

Beekast

#Startup #B2B #Emploi & Entreprise Dernière mise à jour : 11/01/2019
  • Fondateurs : Yassine Chabli, Quentin Georget
  • Nombre d'employés : 35
  • Levée de fonds : 2,7 millions €
  • Toutes les startups de Paris

Cette startup a créé une solution pour faire voter les participants de votre réunion en direct avec leur smartphone. Et fini les meetings à la papa !

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Beekast, un outil d’intelligence collective pour les meetings. 100% web (pas de téléchargement ni installation) elle souhaite éradiquer le syndrome de la réunionite. Nous travaillons également à réinventer les formations, les séminaires ainsi que l’enseignement.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Nos utilisateurs ont besoin d’une solution fiable et simple à prendre en main rapidement (pas de formation) pour booster l’intelligence collective :

– susciter de l’engagement auprès d’une audience

– de l’interactivité dans un meeting

– augmenter la productivité d’un meeting

Le tout grâce, entre autres, à un panel d’activités variées et nombreuses pour animer.

Enfin, ils cherchent une solution compatible avec le maximum d’appareils (PC, tablettes, smartphones…)


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


L’histoire commence fin 2014. Consultant dans un cabinet de conseil, Yassine Chabli constate que les professionnels passent un temps considérable dans des réunions interminables et ennuyeuses. Il décide de lancer un premier outil très simple pour collecter les questions de la salle pendant les réunions : Beekast est né.

Quentin Georget, un ami ingénieur, rejoint l’aventure pour faire évoluer la solution.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


Ce projet est parti d’un très fort constat : nous passons beaucoup trop de temps dans des réunions inefficaces et interminables. Chaque année, ce phénomène prend de l’ampleur, ce qui nous a convaincu de lancer Beekast pour y remédier et répondre aux nouveaux besoins collaboratifs des organisations.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Ce projet a commencé fin 2014 sur les bancs d’un centre commercial. À l’origine, le fondateur Yassine Chabli s’attelle d’abord à la conception d’un outil chargé de collecter les questions des participants. Quelques mois plus tard, il est rejoint par un ami ingénieur, Quentin Georget, avec qui il décide de faire évoluer la solution pour mettre fin aux réunions interminables et improductives.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Tout type d’entreprises : de la multinationale (Google, Microsoft, GRDF, Total…), en passant par les TPE-PME, les indépendants (consultants, formateurs), la fonction publique (administrations, écoles, universités…).

Nos utilisateurs ont de multiples profils au sein des différentes structures.


Beekast, un outil d’intelligence collective pour les meetings.

LES AVANTAGES DE LA STARTUP

ET DEMAIN?