Logo de la startup Jean-Baptiste Jezequel

Shamballa digitalise la relation patient/psychologue. C’est un genre de Psy as a Service :

Que proposez vous ?

Shamballa propose un système totalement unique psychologie en ligne sur mobile, par messages vidéo, audio et textes

Il suffit d’avoir un téléphone mobile.
Grâce à notre système, nous trouvons pour chaque patient, nous trouvons le psychologue le psychologue le plus qualifié pour résoudre sa problématique.
Shamballa est la 1ère application francaise vous permets de pouvoir échanger tous les jours avec le psychologue qui vous correspond vraiment

Ce qu’on cherche à faire à travers ce projet c’est :

– Briser toutes les barrières qui empêche la consultation d’un psychologue (expatriation, mobilité réduite, désert médicaux, timidité…)

– Faire de la lutte contre la souffrance psychologique une lutte du quotidien. Le mal-être est quelque chose qui nous fait souffrir tous les jours, il convient donc d’apporter un soutien quotidien aux personnes qui souffrent

– Briser le tabou. A notre époque, il est inacceptable que quelqu’un se prive d’une aide dont il pourrait bénéficier par peur du regard des autres. Nous voulons d’un monde on chacun pourrait faire appel à un psychologue sans craindre d’être jugé. Personne n’a honte d’être aidé par un avocat, une nounou ou un plombier, pourquoi recourir à un psychologue serait-il différent ?

Comment avez vous eu l’idée ?

Nous avons dans nos entourages des personnes qui consultent des psychologues pour problèmes ponctuels sans avoir aucun gène. On se disait qu’il fallait vraiment que ce genre d’attitude se démocratise en France.
Après avoir appris que 80% des psychologues travaillaient à temps partiel alors que 23% des gens qui vont pas chez le psychologue le font par qu’ils ont peur ou qu’ils n’ont pas les moyens, nous nous somme dit qu’il fallait absolument agir.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Nous avons toujours été passionné par l’entreprenariat. Cette idée était donc à la fois un moyen d’allier notre passion et de créer un service qui a un réel impact positif sur la vie des gens. Nous sommes allés à la rencontre d’un incubateur Lyonnais, 1Kubator, qui a été très réceptif à notre projet et nous a financé à hauteur de 25 000 euros

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons ouvert le service au public le 20 janvier 2018. En amont, nous travaillions sur l’application depuis Mars 2017

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Notre service s’adresse à toutes les personnes qui, pour une raison ou pour une autre, ne peuvent pas prendre rendez vous avec un thérapeute. Et elles sont nombreuses :

– les personnes timides ou celles qui ont peur de croiser des amis dans la rue, en rentrant de leur rendez-vous avec le psy
– les salariés aux horaires de bureau classiques (9h-18h), qui rentrent chez eux trop tard le soir pour pouvoir se rendre en cabinet
– les personnes vivant en zone rurale, qui doivent faire des kilomètres en voiture pour accéder au psy le plus proche
– les personnes à mobilité réduite
– les personnes qui déménagent mais qui souhaitent conserver le même thérapeute
– les expatriés
– les agoraphobiques
– les personnes assignées à résidence par décision de justice

Bref, il y a de réels besoins !

Quel est votre cœur de cible ?

Toutes les personnes désireuses de consulter un psychologue ou un psychanalyste, pour des problèmes de long terme (dépression, stress, anxiété) ou des problématiques ponctuels (procrastination, rupture…).
Notre cible principale : les personnes majeures ayant une affinité avec le digital.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Etant donné que nous cherchons à attendre les personnes qui cherchent un soutien sur internet. Nous utilisons la publicité sur Facebook et le trafic en provenance de Google.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous prélevons une commission sur chaque abonnement. Evidemment ce pourcentage diminuera par la suite, avec l’augmentation du volume d’affaires.
Les entreprises peuvent également acheter des coupons de réductions pour leurs collaborateurs.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Toutes les conversations ayant lieu sur Shamballa sont cryptés par nos développeurs. Nous utilisons personnellement WordPress pour le frontend.

Quels sont vos besoins ?

Nous faire connaître, et surtout faire savoir au grand public que ce genre de service existe ; il faut se départir de l’idée selon laquelle il faudrait absolument se rendre en cabinet pour consulter un thérapeute.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous sommes bien sûr en rechercher constante de financement. La French Tech vient de nous financer à hauteur de 20 000 euros et nous somme également en contact avec un fond d’investissement que l’on pourrait intéresser si on continue notre croissance. Nous pensons également lancer une campagne de crowdfunding dans les prochaines semaines.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

A l’inverse de notre service, notre principal concurrent Boddy propose des rendez-vous de 45 min alors que nous proposons une messagerie vidéo, audios textes illimités pour un prix inférieur.
Bien évidemment, les psychologues implantés en cabinet, qui réalisent des consultations “en face à face”, sont nos premiers concurrents.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous proposons un contact quotidien et non des séances. Ce qui nous importe avant tout, plus que de “vendre” des abonnements, c’est que les personnes qui nous contactent aillent mieux. Si nous sentons que la psychologie en face à face conviendrait mieux à tel ou tel patient, nous n’hésitons pas à conseiller cette approche. Enfin, nous comptons utiliser un chatbot inteligent pour affecter à chaque personne le psychologue qui est vraiment le plus apte à l’aider.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

idem

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Une fois notre première levée de fonds réalisée, nous pourrons davantage communiquer en investissant dans la publicité. Dans un an nous pensons que la psychologie en ligne sera davantage connue (et reconnue!)

Cette présentation de startup a été mise à jour le 19 April 2018 par Jean-Baptiste

Entrepreneurs :
Jean-Baptiste Jezequel et Gautier Le Poher

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: