Logo de la startup My Vitibox

Dans trois jours c’est ? La fête des ??

Si vous n’avez pas la réponse à cette question, détendez vous et découvrez My Vitibox.

J’ai comme l’impression que ça pourrait vous être utile pour négocier la prochaine caution de votre appart’, ou un petit financement complémentaire de votre nouveau joujou à 2 ou 4 roues…

Que proposez vous ?

My VitiBox, est une nouvelle manière originale de découvrir l’œnologie mois après mois. Nous proposons à nos abonnés de devenir des as de la dégustation et de se constituer une cave à vins digne des plus grands restaurants. Chaque mois, notre communauté reçoit directement dans sa boite aux lettres un coffret dégustation contenant de grands vins sélectionnés par Alain Gousse, ancien sommelier du restaurant la Tour d’Argent à Paris.

En plus de déguster des vins excellents, le Vitiguide du coffret, un petit livret thématique, vous en explique toutes les subtilités et vous propose de précieux conseils pour organiser des diners succulents autour de vos bouteilles.

Comment avez vous eu l’idée ?

Lorsqu’on a un diner avec des amis, il est de tradition d’apporter une bouteille de vin pour accompagner le repas. On se retrouve au supermarché, perdu dans un rayon de vin immense ne sachant pas quel vin va plaire. Lors du diner, on est bien souvent incapable de parler du vin qu’on a apporté.
Je me suis aperçu avec des amis qu’on avait tous le même désir : découvrir l’univers du vin et la dégustation ; mais s’inscrire à des cours d’œnologie était un peu cher et incompatible avec nos emplois du temps. Il nous fallait donc une solution flexible pour permettre à des gens comme nous de pouvoir apprendre à déguster des vins depuis son domicile, confortablement installé dans son canapé et entouré de ses amis.

C’est à partir de ce constat que j’ai eu l’idée de créer My VitiBox.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

J’étais consultant en stratégie depuis plus de trois ans. J’adorais ce métier mais j’ai eu envie de me lancer un nouveau défi. C’est ma rencontre avec Alain Gousse, un sommelier talentueux et très sympa, qui m’a décidé à créer My VitiBox. Alain travaille avec nous aujourd’hui, il réalise la sélection de nos vins.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons livré notre première VitiBox il y a huit mois maintenant. Depuis, nous poursuivons tranquillement notre développement.

Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre service ?

Beaucoup de Français sont un peu perdus dans la jungle du vin. Nous avons a mené une enquête qui a révélé que quatre français sur cinq ne savent pas comment déguster un verre de vin. 51% des sondés nous ont dit être parfois embarrassés lorsqu’ils doivent choisir un vin au restaurant. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le niveau de connaissance du vin et de l’œnologie dans notre beau pays est relativement limité.
J’ai donc voulu imaginer une nouvelle manière de découvrir des vins, la dégustation et les régions viticoles de France sans que cela implique de devoir suivre des cours physiquement. D’où la création de My VitiBox pour remédier à ce problème. Nous proposons à nos abonnés de devenir des « experts » du vin en un an !

S’abonner à My VitiBox, c’est aussi faire de bonnes affaires car les abonnés peuvent racheter les vins du coffret qu’ils ont appréciés à des tarifs 20% moins chers que ceux du caviste.

Quel est votre coeur de cible ?

Nos abonnés ont entre 25 et 60 ans, viennent de Paris ou de province. La plupart d’entre eux se déclarent comme étant « des amateurs qui ne s’y connaissent pas encore beaucoup ». Nous cherchons également à toucher des amateurs confirmés qui souhaitent découvrir des domaines méconnus du grand public et bénéficier des conseils d’Alain Gousse, sommelier reconnu.
Nous avons également été surpris par le fort engouement des femmes pour notre concept : elles aiment offrir les VitiBoxes en cadeau ou découvrir elles aussi nos grands crus. Elles se révèlent d’ailleurs souvent d’excellentes dégustatrices.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Tout d’abord, nous bénéficions de la notoriété d’Alain Gousse qui apporte son expertise et garantit la qualité de la sélection de nos vins à nos abonnés.
Nous allons également utiliser toute la panoplie des leviers du marketing digital pour nous faire connaître. Des journalistes font régulièrement des articles sur notre concept dans leurs magazines ou sur internet.

Quel est le business model ?

Nos revenus viennent de la vente de nos formules d’abonnement vin, mais également du rachat des vins sur notre site par nos abonnés après les avoir dégustés une première fois.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous utilisons la plateforme Magento pour notre e-boutique.

Quels sont vos besoins ?

Nous avons besoin de trouver des vins de qualité qui satisferont nos clients et d’obtenir de bons prix avec les vignerons. Nous avons besoin de visibilité dans la presse et sur internet. Nous cherchons en permanence à augmenter notre référencement naturel, pour cela nous avons besoin des conseils d’experts du marketing digital.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Pour les six prochains mois, nous souhaitons lancer de nouvelles offres pour segmenter la demande et ainsi mieux répondre aux attentes de nos abonnés. Aucune revente n’est prévue à ce jour.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Vineabox, Mygoodwines, Troisfoisvin, et bien d’autres.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Pour nous démarquer de nos concurrents, nous avons instauré un système de sélection des vins drastique : Alain Gousse déguste 25 bouteilles de vin chaque mois à l’aveugle pour n’en sélectionner qu’une seule.
Notre service client est très apprécié de nos clients et obtient une note de 4,6/5 auprès de nos abonnés.
Chez My VitiBox, l’esprit est familial avec nos abonnés. Nous organisons notamment des soirées dégustation pour échanger avec eux et nous leur envoyons régulièrement des conseils et des astuces pour apprécier au mieux leurs vins.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

D’ici un an, nous aimerions avoir triplé le nombre de nos abonnés, avoir lancé les nouvelles offres, et rendre My VitiBox disponible en Belgique, au Royaume-Uni et au Luxembourg.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 12 June 2013 par de Belloy

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Alban de Belloy
Employés : 5

One thought on “My Vitibox

sweat lacoste pas cher le October 18, 2013 à 2:59 am dit :

“La route est encore longue, ce n’est qu’une premi

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: