blog

De Politique, d’entrepreneuriat … et de révolution !

Quel thème parfait pour un 14 juillet dans notre belle et ensoleillée Startup Nation ! N’est-il pas ?

Depuis le début, nous nous sommes fixés que deux règles concernant la ligne éditoriale de J’aime les startups. Nous parlons de startups, et des sujets connexes sauf … le porno et la politique.
Concernant le premier thème, nous ne sommes pas trop sollicités. Mais nous ne pouvons pas en dire autant concernant la politique. Surtout depuis 2 ans, et c’est crescendo avec la campagne présidentielle.
Ce choix n’est pas la conséquence d’un non-engagement des membres de l’équipe. Loin s’en faut. (NDLA : TRUST ME !)
Ce n’est pas non plus que nous occultons l’impact qu’a la politique sur l’entrepreneuriat. (On a plutôt tendance à le déplorer)
C’est simplement parce que nous préférons écarter toute idéologie politique de notre débat.
« Les entrepreneurs sont-ils de gauche ou de droite ? »
Est une question qui nous revient souvent. Au doigt mouillé, nous supputons qu’il y a plus d’entrepreneurs sympathisants de la droite. Mais l’important, c’est qu’une part significative ne se sente pas concernée par le vote.
Le plus marquant est que bien que d’étiquettes différentes, tous tiennent des discours similaires sur les principales questions sociétales, économiques, etc , voire même de foot…
Donc merci, les partis pour vos divers sollicitations, on vous aime aussi (enfin pas tous), mais personne de trollera politique sur ce site.
Permettez-nous, Françaises, Français, Internautes chéris, nos amours, de conclure ce paragraphe en citant P. Desproges :
« A part la droite, il n’y a rien au monde que je méprise autant que la gauche »

Une phrase que nous entendons souvent, mais cette fois des lèvres des entrepreneurs :
« Ce qui m’a motivé à créer une entreprise ?
Oh, je crois que je voulais changer le monde ! »

Cher entrepreneur,
Nous t’en supplions à genoux, (avant qu’on te les jette au visage), arrête de dire ça.
Cordialement,
La Rédac’

On ne change pas le monde en créant une startup. Au mieux on bouleverse en profondeur un marché, on adresse une nouvelle demande, …
Si on monte une boite, c’est qu’on se dit :
« Tant qu’à bosser, autant que ce soit pour ma pomme. Au pire, dans un an, je cherche un nouveau taff, au mieux, je fini millionnaire ».
Paradoxalement, si quelqu’un peut changer significativement la société, ce sont les entrepreneurs ! C’est à eux qu’il dépend de mener une politique managériale et salariale saine. (D’aucuns diraient ‘écologique’)

Cette analyse est détaillée dans cet article du très sérieux Harvard Business Review. Lisez-le.

Et ça serait une vraie révolution. Steve pourrait aller se rhabiller. Parce qu’on sait aussi que si on monte sa boite, c’est aussi pour éviter de reproduire les affres qu’on a constaté ailleurs, pour faire mieux.
Et nous laisserons aux camarades moustachus ou non, et à cravates ou non, de la gauche ‘insoumise’ le soin d’indexer la rémunération des grands patrons et le taux de dividende, sur le nombre de foyers qu’ils font vivre.

J’aime les Startups vous souhaite un excellent 14 juillet, tout particulièrement à notre Président.

Vive la France, vive la république (la vraie…), et créez des startups !

Ce billet d'humeur d'entrepreneur a été mis à jour le 17 July 2017 par J'aime les Startups


Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente