Home > Startup > Voice Market

Logo de la startup

Voice Market

#Startup #B2B #services #Tech Dernière mise à jour : 02/02/2020
  • Fondateurs : SIMONIN William, LEROY Vincent
  • Nombre d'employés : 3
  • Toutes les startups de Metz

La startup Voice Market a créé une marketplace des outils d’analyses de la voix pour vous permettre de construire votre service dont vous avez besoin.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


À travers une plateforme type marketplace, nous mettons en avant les technologies vocales des meilleurs acteurs du marché. Nous testons leurs solutions pour assurer la qualité de la gamme proposée puis les clients sont en mesure de faire le choix très facilement. Nous intermédions les relations avec nos partenaires afin d’optimiser la réussite du projet, notamment par notre soutien technique et notre expertise.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Nous répondons au besoin de technologies et de conseils, tant dans le choix de ces dernières relatif au projet qu’en ce qui concerne leur intégration et fonctionnement. Cette marketplace permet de fédérer les acteurs et d’uniformiser leur business model et documentation pour simplifier l’intégration du vocal dans les activités.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Nous packagons les technologies dans nos API afin de faciliter leur intégration. Autrement, il s’agit d’un site web ordinaire.


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Pour développer une fonctionnalité vocale, il faut en moyenne entre 3 et 20 technologies différentes. Aujourd’hui, celles-ci et les acteurs qui les développent sont très nombreux, dispersées et avec des méthodes de travail différentes. À travers le VoiceMarket, nous souhaitons uniformiser et simplifier le développement de la VoiceTech.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


Nous avons rencontrer de nombreux acteurs avec des problématiques correspondant à l’objectif du VoiceMarket, à savoir le besoin d’une seule brique technologique, la complexité de gérer différents business model, la difficulté d’intégration des technologies et le besoin de conseil. Le VoiceMarket a pour but d’aider quiconque souhaite faire un pas dans le secteur du vocal.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Le projet est né en Juin 2019 et est une initiative de Vivoka, un des acteurs majeurs de la VoiceTech en France.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Notre coeur de cible représente les acteurs souhaitant intégrer une composante vocale dans leur activité. Ainsi, PME ou grand groupe sont concernés par le VoiceMarket.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous commençons déjà à nous positionner sur différents salons comme le CES ou VoiceTech Paris avec nos partenaires du VoiceMarket. En parallèle, nous avons différents canaux digitaux pour promouvoir l’offre.


Le VoiceMarket est l'unique marketplace réunissant les acteurs de la VoiceTech pour promouvoir leurs solutions et faciliter leur accèssibilité.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Nous signons des term sheet avec nos partenaires afin de fixer ensemble les conditions de nos partenariats et surtout la responsabilité de chacun et la redistribution financière en sus.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Nous n’avons pas de concurrent car le VoiceMarket est la première plateforme en son genre. Des entreprises comme Amazon ou Google revendent leurs technologies sur leur plateforme propriétaire mais ne mettent pas en avant les solutions du marché.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Nous proposons des business modèles adaptés aux structures, des méthodes d’essai et d’intégration faciles pour les technologies. En parallèle, nos services de conseil, de support et d’intégration viennent compléter l’offre.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Nous avons une gamme de solutions importante basée sur des partenariats solides et nombreux avec les acteurs de l’industrie vocale en France, en Europe et en dehors.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Pour l’instant, rien n’est prévu si ce n’est le développement de l’activité, l’aggrandissement du portefeuille partenaire et client et à terme développer la notoriété de nos partenaires par extension.


Quels sont vos besoins ?


Nous avons besoin de nouveaux partenaires pour enrichir la gamme du VoiceMarket et aussi de visibilité pour que la plateforme devienne la référence dans la VoiceTech.


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Dans un an, nous voyons le VoiceMarket comme une plateforme référence dans la VoiceTech, réunissant les partenaires les plus influents et permettant aux différents acteurs économiques de trouver leur besoin facilement.