Logo de la startup SmartRent

La pierre s’est affirmé depuis longtemps un marché porteur de sécurité et plein de promesses pour celles et ceux qui s’y lancent. Et c’est surement pour cette raison que l’immobilier attire toujours autant les entrepreneurs de tous horizons : de l’agence classique au coin de votre rue à la jeune startup innovante qui cherchent à faire bouger les lignes.

C’est à cette deuxième catégorie qu’appartient Clémence, créatrice de SmartRent que nous vous invitons à découvrir aujourd’hui.

Que proposez vous ?

SmartRent révolutionne le marché de l’immobilier et propose aux propriétaires une nouvelle manière collaborative de louer meublé en louant mobilier et électroménager afin de profiter d’une meilleure rentabilité ainsi que de nombreux avantages fiscaux en toute simplicité et flexibilité

Comment avez vous eu l’idée ?

Etant originaire de province et étudiante à Paris, j’ai dû me lancer dans la recherche d’un appartement meublé à Paris… et là c’était vraiment la galère! Il existe un vrai manque de logements meublés alors que paradoxalement c’est un statut qui offre de nombreux avantages aux propriétaires et qui bénéficie d’une demande importante… J’y ai donc vu une opportunité intéressante.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

L’essor de l’économie collaborative en ces temps de crise et les retours positifs sur le projet de la part les professionnels de ce marché

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

SmartRent est officiellement née depuis le 4 Juin 2013 mais le travail a commencé il y a un an.

A quel besoin répondez vous ?

Grâce à SmartRent, les propriétaires peuvent bénéficier des avantages du statut du logement meublé sans les inconvénients car SmartRent c’est non seulement de la location de mobilier et électroménager mais c’est aussi toute une gamme de services tels que la garantie entretien/ échange/réparation du mobilier usagé.

Quel est votre cœur de cible ?

Propriétaires parisiens n’ayant pas le temps ni l’envie de s’occuper de leurs logements en location.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Associations de propriétaires, agences immobilières, bouche à oreille

Comment gagnez-vous de l’argent ?

Par une commission sur les loyers perçus mensuellement pour la location de nos packs de mobilier et électroménager.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Le Site internet est notre première vitrine !

Quels sont vos besoins ?

Compétences techniques

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Bousculer les codes du marché immobilier en commençant par la région parisienne puis la France puis… l’Europe puis… ;)

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Les boutiques de mobilier.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous offrons de la flexibilité ainsi qu’un service complet à nos clients… Ils n’ont à s’occuper de rien… SmartRent s’occupe de tout!

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents ?

L’innovation

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Loin !

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 11 August 2016 par Clémence Wurtz

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Clémence Wurtz
Employés : 1 pour le moment...

One thought on “SmartRent

MBLANC le August 26, 2013 à 5:59 pm dit :

Excellent concept, le logement locatif ‘tout meublé’ est très commun… ailleurs !
En Asie, l’essentiel des logements est loué 100% meublé (banalisé sur toute la résidence ou selon 2 ou 3 gammes de confort/niveau) ; même le lave-linge est installé dans les communs avec un monnayeur. Bien pratique quand on s’expatrie et qu’on est pressé.
Il faut croire que les promoteurs de notre pays n’ont aucune vision ; ils ne pensent qu’à poser leur tas de béton vide ni fini-ni à faire et à encaisser la monnaie… Et jamais aucun d’eux n’est venu me consulter en amont pour discuter du positionnement d’un projet : c’est plutôt “on va construire ça, êtes-vous intéressé à le vendre, le prendre en syndic et louer ensuite pour le compte des acquéreurs ?”. A prendre ou à laisser [aux concurrents] !
Evidemment, l’exemple des résidences de tourisme est mauvais et pas à suivre (mobilier et accessoires courants -puisque tout est inclus obligatoirement – de bas de gamme, moches ou quelconques, peu résistants // gestionnaires pingres pour l’entretien / le remplacement).
Ce sera un écueil à éviter pour SmartRent : le mobilier actuel est souvent fragile et malcommode de transport/assemblage (éviter les structures PP avec décor papier, par exemple). En plus des compétences techniques évoquées par la créatrice, nécessaires pour choisir le meilleur rapport Q/P de ses équipements, il lui faudra aussi du goût pour coordonner ses packs et satisfaire tout le monde !

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: