Home > Startup > Repos Digital

Logo de la startup

Repos Digital

#Startup #B2C #services #Tech Dernière mise à jour : 15/10/2020
  • Fondateurs : Kilian Weydert

La startup Repos Digital propose un service pour récuperer les comptes en ligne (et autres) d’une personnes décédée afin de les cloturer.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Nous accompagnons les proches de personne décédée dans la clôture des comptes numériques du défunt : d’abord nous identifions les comptes qu’il détient puis informons les proches afin qu’ils décident du devenir du compte. Nous contactons, transmettons et assurons leurs demandes auprès des sociétés détentrices de comptes. Nous proposons le même service pour les fournisseurs d’énergies, banques etc.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Les réseaux sociaux sont très inadaptés suite au décès d’un utilisateur. Ils rappellent constamment et maladroitement la perte d’un proche et nombreux sont ceux qui souffrent. Le piratage des réseaux sociaux, boites mails et messagerie d’un proche décédé engendre l’usurpation de son identité, le viol de sa vie privée et celles de ses proches. Nos biens numériques (conversations, souvenirs, documents, argent) détenus sur les espaces de stockage, portefeuilles numériques, eCommerce etc. sont perdus. Les données numériques des défunts sont aussi très polluantes car elles sont stockées et traitées inutilement.

Malheureusement, la gestion des comptes numériques après décès est très fastidieuse et chronophage : il faut trouver les comptes, et pour chacun de ses comptes, il est nécessaire, entre autres, de trouver le service à contacter, justifier son lien avec le défunt et son droit à demander la suppression de son compte. Ce travail s’ajoute à la charge émotionnelle et administrative que représente un décès.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Nous créons une application web pour afin de simplifier grandement la gestion de la vie numérique après décès. Entre autres, la plateforme aidera à identifier les comptes du défunt et proposera de transmettre les demandes aux sociétés.


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


La question du devenir de nos comptes après décès est une problématique évidente quand on comprend qu’Internet s’est imposé comme une ressource à part entière. Aujourd’hui, nous détenons tous une identité numérique. Saviez-vous que dans 50 ans, il y aura autant d’utilisateurs décédés que vivants sur Facebook ?


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


Aucune solution “vraiment” professionnelle n’existait avant nous. Nous avons vu cette problématique comme une opportunité de répondre efficacement à un besoin futur qui nous concerne tous.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Le projet a été pensé fin 2018, et en développement actif depuis mars 2020.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Nous aidons tous les proches de personne décédée.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous développons notre visibilité sur Internet grâce à nos annonces, notre page web et notre blog qui répond gratuitement aux problématiques que nos clients rencontrent. Nous cherchons nos prescripteurs et nous nous rapprochons des pompes funèbres, notaires ou assurances pour promouvoir notre produit aux potentiels clients.


Repos Digital simplifie la gestion de la vie numérique après décès et accompagne les proches dans les démarches administratives obligatoires.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Le client paie notre service une seule et unique fois, après la clôture de l’ensemble des comptes du défunt qu’il aura décidé.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Il existe un concurrent, il est suisse : Digital Requiem.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Nous pensons qu’aujourd’hui, la prévoyance n’est pas une bonne solution. Les internautes ne sont pas sensibilisés à cette problématique, il faut une solution qui résolve le problème pour l’après-décès.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Digital Requiem propose une solution orientée prévoyance. Ils proposent un abonnement mensuel pour accéder à un coffre-fort numérique à alimenter de son vivant pour. Le but est qu’une fois décédé, nos proches puissent avoir accès à nos comptes. A l’inverse, nous proposons une solution “one-shot” après décès.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Parce que la problématique est nouvelle, les sociétés n’ont pas l’habitude de recevoir des demandes de clôture de compte suite au décès du propriétaire. Nous voulons bousculer les procédures existantes des sociétés détentrices de données pour qu’elles soient plus réactives et efficaces. L’objectif général est de poursuivre la réflexion et l’anticipation les problématiques liées au décès d’un internaute.


Quels sont vos besoins ?


Nous voulons solliciter les notaires, véritable protagoniste dans la succession, afin d’établir avec eux un processus de récupération systématique des biens numériques qu’une personne décédée aurait sur Internet.


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


L’objectif est de s’imposer comme la solution de gestion de la vie numérique après décès, à l’échelle nationale, dans un premier temps.