Logo de la startup Olythe créé OCIEngine un capteur du taux de CO2

Olythe créé OCIEngine un capteur du taux de CO2

#news Dernière mise à jour : 25/10/2022
  • Fondateurs : Guillaume Nesa
  • Nombre d'employés : entre 20 et 50

OCIEngine, un capteur français au service de la santé

Partage cette bonne nouvelle

Olythe, spécialiste de l’analyse du souffle humain, rebat les cartes de la santé. OCIEngine, son capteur miniaturisé et ultra précis est capable de mesurer des composés organiques volatiles (COV) par spectroscopie infrarouge. Cette technologie brevetée permet des mesures fiables, précises et rapides en analysant les gaz dans l’air expiré. Ce capteur va permettre des évolutions majeures dans divers secteurs, à commencer par le milieu médical. En effet, OCIEngine est désormais capable de mesurer le taux de CO2 dans l’air expiré. En outre de révéler certaines pathologies, l’intégration de ce capteur dans un outil médical peut permettre aux femmes de connaître leur taux de fécondité en un souffle. Olythe met à disposition des fabricants et industriels ce capteur innovant.

De l’importance de la connaissance du taux de CO2…

Le dioxyde de carbone est le gaz le plus abondant et bien sûr essentiel à la respiration. Lorsque l’on inspire, l’oxygène se fraie un chemin vers les poumons, avant d’être absorbé par le sang pour produire de l’énergie. C’est lors de cette réaction que le CO2 se forme, avant d’être dégagé dans l’air avec l’expiration. Une mauvaise évacuation de ce gaz lors de la respiration peut être révélateur de graves maladies. Connaître son taux de CO2 est un indicateur du niveau de santé.

… à son analyse grâce à une technologie de pointe
Pour mesurer le taux de CO2 dans l’air expiré, Olythe a développé, en France, OCIEngine. C’est un capteur, unique au monde, doté de la technologie de spectroscopie infrarouge (NDIR) brevetée. Il est composé d’une chambre de mesure traversée par un rayonnement infrarouge. Lorsque l’air expiré passe dans cette chambre, les molécules d’intérêt absorbent une partie du rayonnement, ce qui réduit l’intensité du signal optique. La concentration du gaz peut donc être calculée selon la loi physique de Beer-Lambert.
La fluctuation du rayonnement infrarouge émis au contact des molécules évite toute transformation ou détérioration du capteur et des éléments qui pourraient en altérer son fonctionnement. Cela lui assure donc une durée de vie inégalée.

Des avancées pour le milieu médical rendues possibles grâce à OCIEngine

Pour Guillaume Nesa, fondateur d’Olythe : « OCIEngine ouvre le champ à de multiples applications en matière de santé. Grâce à la miniaturisation de la spectroscopie infrarouge, l’analyse du taux de CO2 pourra être intégrée dans des appareils médicaux utilisés quotidiennement afin de contribuer à la médecine préventive ou enrichir les objets connectés de nouvelles fonctionnalités. »

La précision du capteur OCIEngine dans l’analyse du CO2 présent dans l’air expiré peut permettre de suivre l’évolution de sa santé et de détecter rapidement d’éventuelles pathologies. En effet, un taux de CO2 trop bas dans l’air expiré témoigne d’une possible insuffisance rénale, d’hypoxie ou de diabète. À l’inverse, un taux de dioxyde de carbone trop élevé peut faire état d’hypercapnie, un trouble provoquant maux de têtes, difficultés respiratoires et étourdissements. L’intégration du capteur OCIEngine dans un appareil médical va également permettre la mesure du taux de CO2 dans l’air expiré de manière non invasive, à l’inverse d’outils utilisés aujourd’hui dans le milieu médical.

OCIEngine, intégré dans un traqueur de cycle pourrait aussi révolutionner la vie des femmes, en leur permettant de connaître en temps réel et en un souffle leur pic de fécondité. En effet, les hormones produites pendant le cycle menstruel modifient le taux de CO2 expiré. La fenêtre de fertilité peut ainsi être définie grâce à l’analyse de ce dernier. Le traçage du CO2 par OCIEngine, fiable, rapide et non invasif (intégré à un appareil médical) apparaît donc comme la solution idéale pour les femmes désireuses de contrôler efficacement leur fécondité.

L’analyse du taux de CO2 dans l’air expiré – de façon fiable et non-invasive – est désormais possible, à l’instar de l’analyse de l’éthanol déjà effectuée par OCIEngine depuis 2018, grâce à son intégration dans l’éthylotest connecté et breveté OCIGO. Intelligent et précis, il mesure en temps réel la quantité d’alcool dans l’air expiré. Son efficacité prouvée démontre le fort potentiel du capteur, qui pourrait être mis à profit dans l’analyse d’autres types de gaz. À l’avenir, OCIEngine serait ainsi en mesure de révolutionner d’autres industries.