Logo de la startup L'EdTech O’clock recrute 100 apprenants

L'EdTech O’clock recrute 100 apprenants

#news Dernière mise à jour : 13/05/2022

O’clock recrute 100 apprenants pour ses prochaines promotions de formation

Partage cette bonne nouvelle

115 000 ! C’est tout simplement le nombre de postes qui seront créés dans le métier de l’informatiques d’ici 2030, selon la Dares. Pour répondre à la forte demande à venir dans un secteur déjà en forte tension, les acteurs de la formation se mobilisent. C’est notamment le cas de l’école O’clock, le pionnier français de la formation aux métiers du numérique en téléprésentiel, qui recherche actuellement une centaine de nouveaux apprenants pour ces prochaines promotions qui débuteront entre juin et août prochain. Aucun prérequis académique n’est nécessaire puisque O’clock se distingue en s’adressant en priorité aux personnes éloignées de l’emploi, en reconversion, en situation de handicap ou encore géographiquement isolées.

<h2>Développeur web : un métier en forte demande… et donc (très) bien rémunéré</h2>

Les métiers de l’informatique sont en plein essor et le futur leur sourit. Tous les voyants sont au vert pour la filière du numérique. La croissance exponentielle de la digitalisation des entreprises et de l’e-commerce ne cesse de créer de nouvelles professions et de générer des opportunités par centaines. Les chiffres et les perspectives parlent d’eux-mêmes : selon les projections de la Dares, plus de 115 000 emplois d’ingénieurs informatiques seront à saisir d’ici 2030, soit, pas moins de 10 000 postes par an ! Pourtant, le secteur peine à attirer de nouveaux talents et les formations universitaires ont du mal à remplir leurs effectifs. Résultat : les employeurs ont toujours plus de difficultés à recruter des candidats.

Parmi les métiers où le secteur est les plus en tension : le développeur web. Désormais indispensable au sein des entreprises, il est devenu en quelques années une des perles rares du marché de l’emploi de la Tech. Cet état de fait est d’autant plus difficile à comprendre qu’il s’agit d’un métier plutôt bien rémunéré : si en début de carrière, un développeur web touche entre 28 000 et 39 000 € bruts annuels, son salaire peut rapidement atteindre les 3 750 € bruts mensuels au bout de seulement quelques années.*

<h2>O’clock : exigence et accompagnement pour devenir développeur web depuis la maison</h2>

Face à ce constat, O’clock a vu le jour en 2017. Son objectif : attirer des élèves de tous horizons pour faire d’eux des développeurs web compétents, diplômés et… recrutés ! Pour y parvenir, l’école a développé un modèle de formation unique, à même d’offrir la meilleure expérience d’apprentissage possible.

Ainsi, O’clock propose une offre de formation :

• accessible partout, grâce à un mode de fonctionnement à distance, en 100% téléprésentiel. Les apprenants peuvent suivre la formation depuis chez eux, via une solution de classes virtuelles créée par O’clock. Où que vous soyez, même en milieu isolé, O’clock vient à vous. D’ailleurs, de nombreux élèves passés par l’école depuis sa fondation résidaient en zone rurale.

• accessible pour tous, car ouverte sans prérequis de diplôme, d’âge ou de parcours. En outre, le format téléprésentiel permet de s’adapter à un large éventail de situations personnelles, telles que le handicap ou une vie de famille à gérer. O’clock forme des élèves qui auraient été dans l’impossibilité de suivre un apprentissage dans un centre dit « classique ». Le tout libérés des contraintes du présentiel pour se concentrer sur l’essentiel et assurer un suivi optimal de la formation de chacun.

• accessible à moindre coût, les formations O’clock étant éligibles aux aides de financement proposées par Pôle emploi et les collectivités territoriales. 75% des personnes qui ont pu profiter d’une formation O’clock ont reçu au moins une aide financière. De plus, le format téléprésentiel évite les déplacements, donc des frais supplémentaires des transports quotidiens ou d’une nouvelle installation.

En 5 ans, O’clock s’est imposée comme une référence dans la formation tech. Plus de 3 000 personnes sont passées par ses formations avec un taux de certifications professionnelles obtenues atteignant les 92% et 70% de sorties positives (emploi trouvé sur un poste de développement web).

L’école dispose également d’un statut de pionnier en matière de formation web en téléprésentiel. Un modèle autrefois méconnu, qui s’est démocratisé depuis les différents confinements, et finalement installé comme un format pédagogique efficace.

<h2>Les promotions juin, juillet et août d’ores et déjà ouvertes à candidature</h2>

Toutes les personnes aspirant à devenir développeur web et intéressées par cette formation unique peuvent d’ores et déjà candidater. O’clock recherche une centaine d’apprenants pour ses prochaines promotions qui débuteront les 7 juin, 11 juillet et 22 août.

Une fois retenus, les élèves bénéficieront d’un cursus de 6 mois comprenant 798 heures de cours, ce qui équivaut à 2 ans d’étude en faculté. Cette formation permettra d’acquérir des compétences essentielles pour devenir développeur back-end, développeur Node.js, intégrateur web HTML/CSS, développeur front-end JavaScript ou encore développeur fullstack. À la fin de leur cursus, les apprenants seront sanctionnés d’un diplôme professionnel de Développeur Web et Web Mobile, niveau 5 (bac+2).

*source : Studyrama