Home > Startup > Mutum

Logo de la startup

Mutum

#Startup #B2B #B2C #Economie Collaborative Dernière mise à jour : 02/02/2017
  • Fondateurs : Frédéric Griffaton et Mathieu Jeanne-Beylot
  • Nombre d'employés : 15
  • Levée de fonds : 1 million d'euros

Une économie en berne, un concept de service original et bien pensé sur un marché en plein développement, voici Mutum : une place de marché pour prêter ou emprunter des objets du quotidien contre des points et ainsi replacer l’humain au centre des transactions. La startup qui tombe a pic !
Inscrivez-vous et recevez 100 mutums pour commencer à emprunter des objets.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Mutum est une plateforme gratuite de prêt et d’emprunt d’objets entre particuliers.

Vous avez des livres, un vidéo projecteur, un appareil à crêpes, un vélo, une perceuse, et d’autres objets qui vous servent seulement une à deux fois par an ?

Avec mutum, vous pouvez prêter ces objets, et emprunter ceux que vous n’avez pas en les trouvant près de chez vous, gratuitement.

Le principe est simple : en partageant et en prêtant vos objets, vous gagnez des points, les mutums, qui vous permettent d’emprunter tout ce dont vous avez envie.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Tout le monde a des objets qu’il utilise peu ou pas. Tout le monde a des objets dont il n’a besoin que ponctuellement et qui coûtent potentiellement cher pour l’utilisation qui en sera faite (autant à la personne qu’à l’environnement). Le but de Mutum est de permettre à chacun de partager ses objets. Faire des économies donc, mais aussi développer les échange au sein d’un quartier, et consommer responsable : produire, acheter, utiliser, réutiliser, revaloriser, réemployer, recycler… plutôt que produire, consommer, jeter.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Java 8, Spring, RabbitMQ, ElasticSearch, AWS.


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Avec Mathieu Jeanne-Beylot, nous accompagnions bénévolement des jeunes en Croatie quand notre appareil photo est tombé en panne. Sans argent pour le réparer ou le remplacer, nous avons eu un déclic : il y avait des dizaines d’appareils inutilisés autour de nous et il manquait le tiers de confiance pour favoriser le prêt. De retour en France, nous avons creusé le sujet, réalisé une étude de marché. Des sites existaient, permettant la location payante et ça ne nous convenait pas. Alors, nous avons mis en place un modèle participatif : Mutum, un modèle sans publicité, sans abonnement, et sans commission.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


Nous avons pensé Mutum sur une idéologie simple : “for a better world”. Nous avons vu la possibilité de changer le monde à travers un projet comme Mutum et de réellement modifier nos comportements de consommation.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Mutum est créé depuis février 2013, et le site est en ligne depuis octobre 2014. Cela fait 3 ans que nous travaillons dessus.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Tout le monde !

Plus particulièrement les étudiants, avec un faible pouvoir d’achat, les quartiers et les villes qui déplorent un manque de lien social entre les habitants, ou encore les entreprises.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous avons déjà des partenariats d’établis. Notamment auprès de la MAIF, auprès de laquelle nous avons fait une levée de fonds de 550 000 euros en septembre 2015.


Mutum est une plateforme gratuite de prêt et d'emprunt d'objets entre particuliers.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


L’inscription comme l’utilisation du service proposé par mutum sont gratuites et accessibles à tous.

Refusant la publicité et la vente des données personnelles, nous avons adopté un modèle économique à double face, innovant et intelligent :

• un modèle basé sur une prestation de service aux entreprises.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

ET DEMAIN?