Logo de la startup Flooz

Réglez une livraison de pizza, remboursez une tournée à un copain ou avancez votre participation au cadeau de Tata en une poignée de secondes sur votre téléphone, sans cash, sans douleur et en rendant l’expérience fun et sociale, voilà ce que vous proposent Yannick et Louis avec l’application Flooz !

Que proposez vous ?

Si Facebook et Paypal avaient un enfant, il s’appellerait Flooz :)

Flooz est une application qui permet d’échanger de l’argent avec la simplicité d’un texto. En plus d’une interface utilisateur incroyablement sexy et limpide (Un paiement = 5 clics, ouverture de l’app comprise), son contexte social totalement inédit transforme la corvée du paiement en une expérience fun à partager avec ses amis. En effet, sur Flooz, il est possible de « suivre », liker ou commenter les paiements de ses amis, ou même de tous les membres de l’application. Un fil d’actualité permet de visualiser d’un coup d’oeil vos paiements, et ceux de vos amis. La timeline public présente les paiements que les membres ont choisi de partager à tout le monde ! Dans tous les cas, le montant n’est visible que par les 2 personnes concernées par le paiement.

Un Flooz c’est : Un montant en €, un destinataire (pseudo ou 06), un commentaire (obligatoire) et éventuellement une photo ! En fait, sur flooz, chaque paiement est une histoire ! Chaque Floozeur dispose de son propre @pseudo dans l’app. C’est son identité, il est unique et non modifiable. C’est un peu son RIB en fait, il lui suffirait de dire à son ami, « Flooz moi @MonPseudo » pour recevoir de l’argent sans avoir besoin de donner son numéro de téléphone.

Enfin, pour renforcer notre côté social / communautaire et pour pouvoir accueillir chaque membre personnellement (oui 1 par 1) Flooz n’est disponible que sur invitation. Il faut connaitre un membre ou disposer d’un code d’invitation pour y accéder. Nous distribuons des codes parfois sur notre compte Twitter ou lorsque nous sommes publiés sur certains blogs ou journaux.. :) Certains codes peuvent être associés à un montant directement crédité sur le compte du Floozeur, en cadeau. Nous pourrions d’ailleurs créer un code : « JLS » pour vos lecteurs.

Comment avez vous eu l’idée ?

L’app a d’abord été créée pour nous et notre groupe d’amis ! Le problème était récurrent : Nous n’avions jamais de cash ! Un livreur de pizza qui ne prend pas la CB ? Pas l’appoint pour un remboursement ? Les courses pour la coloc ? Les frais à avancer pour un cadeau d’anniversaire commun ou un week end entre amis .. C’était … compliqué ! Suite à notre expérience commune a la tête du Pole Internet d’Allopneus.com, mon associé Louis GRELLET (et accessoirement mon beau-frère) m’a donc proposé de créer quelque chose ensemble qui pourraient nous rendre service et pourquoi pas, rendre service à tous !

Lors de notre première étude, nous avons immédiatement réalisé à quel point le marché était concurrentiel et l’importance qu’auraient nos différences. C’est à ce moment là que nous avons imaginé notre réseau social de paiement en s’inspirant de l’américain Venmo dont le succès a été fulgurant.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

La médiocrité des applications lancées par les différents établissements bancaires.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Depuis 16 mois environ.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Comme expliqué plus haut, les cas d’utilisations sont évidents : Colocations, courses, restau, sorties, ciné et bien d’autres. Nous avons des paiements pour des dizaines de raisons différentes.

Quel est votre cœur de cible ?

Les jeunes, 18 30 ans ! Technophiles gourmands, à l’aise avec leur smartphone. Etudiants notamment, c’est pourquoi Flooz concentre toute son énergie au déploiement sur les campus.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

De manière un peu particulière :D. Nous n’avons pas forcément pour idée de faire de la publicité le moteur de notre croissance. Nous avons pour exemple des précédents qui nous prouvent à quel point c’est inutile et inadapté. Des projets comme Kwixo ou Buyster, qui disposaient pourtant de budgets et d’avantages colossaux, sont aujourd’hui abandonnés. La campagne de publicité de Kwixo totalement démesurée, a inondé les différents canaux : TV, Radio, Web pour au final ne produire qu’une petite quantité de comptes pour la plupart inactifs. Le paiement mobile, c’est un nouvel usage dont il faut expliquer l’intérêt, le fonctionnement et pour lequel il faut redoubler d’efforts pour démontrer sa qualité. A ce que l’on peut constater, ce n’est pas le plus riche qui gagne dans ce domaine, et ça nous arrange pas mal :)

Chez Flooz, nous pensons que seul le Growth Hacking pourra nous permettre de déployer notre produit. Il s’agit d’une technique marketing un peu décalée qui permet de trouver des leviers d’acquisition et d’activation différents des moyens classiques. Nous travaillons tout les jours à ajouter de nouvelles formes de Growth hacking dans l’app donc de nouvelles méthodes pour faire de Flooz, la référence en matière de paiement mobile pour les jeunes.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

L’application est entièrement gratuite pour les particuliers et le restera toujours.

Le paiement mobile, c’est l’histoire de l’oeuf ou la poule. Certains disent que pour que ça fonctionne, il faut d’abord convaincre des commerçants d’encaisser des paiements via mobile. D’autres prétendent que c’est d’abord les utilisateurs qui pourront permettre de convaincre des commerçants. Chez Flooz, nous avons opté pour la seconde solution. Contrairement à nombre de nos concurrents, nous ne pensons pas qu’il est possible de convaincre un commerçant (ou alors c’est très cher) avec seulement quelques milliers d’utilisateurs. Quel est l’intérêt pour le commerçant si ce n’est d’ajouter un énième système de paiement?

C’est ici que Flooz intervient. En effet demain, lorsqu’un paiement sera effectué via Flooz à un commerçant (ou e-Commerçant), il sera partagé avec les autres comme lors d’un paiement entre amis. Cela signifie que chaque utilisateur pourra partager ses achats, la localisation du magasin etc… Flooz créé de la visibilité aux marchands à une cible particulièrement pertinente. (Les amis de l’acheteur). En plus de proposer un utilitaire simple pour régler ses achats, nous allons développer le CA du marchand.

Aussi, nous avons la chance de compter parmi nos actionnaires, le groupe HEVEA qui possède le e-Commerçant Allopneus.com (220 M€ en 2014) qui sera notre premier client. Nous allons donc intégrer un bouton de paiement qui permettra de régler une commande sur le site. Un pourcentage de la transaction sera alors prélevé sur le montant de la commande. C’est par ce biais que nous allons financer l’entreprise.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous avons construit une API en NodeJS consommée par nos applications iPhone et Android qui sont respectivement développées en objectiv-C et Java.

Quels sont vos besoins ?

Nous avons surtout besoin de visibilité. Nous avons la chance d’avoir levé des fonds qui nous permettent de continuer à évoluer pendant plusieurs mois et de tester notre solution.

Nous avons également besoin de l’appui d’un grand groupe (bancaire?) qui nous apporterait crédibilité et rassurerait nos utilisateurs qui doutent encore trop de ces usages.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Honnêtement je n’en sais rien :)

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

La plupart des établissements bancaires ont proposé leur propre application. Ca-ta-stro-phi-ques. Il existe aussi des projets disposant de budgets colossaux qui ont vu le jour ces dernières années comme Kwixo ou Buyster mais qui n’ont pas abouti et sont abandonnés aujourd’hui. Il existe aussi des équipes comme Lydia ou S-Money qui proposent également ce service. Mais toutes ont un point commun : elles n’ont proposé qu’un simple utilitaire.

Le paiement mobile existe dans de nombreux pays du monde. Aux US Venmo a presque remplacé le cash sur les campus et changé le rapport aux soirées des étudiants. En Afrique le géant M-PESA se déploie et compte des millions de membres. (Pour des raisons différentes car l’accès aux banques est difficile).

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nos différences sont évidentes : D’abord, l’expérience utilisateur. Le paiement mobile, c’est manier la frontière entre la règlementation et l’expérience qui est proposée aux utilisateurs. Si il faut 14 minutes pour effectuer un premier paiement (comme nous l’avons vu sur une app) ou 10 minutes pour simplement s’inscrire, il n’y a aucune chance de déployer le produit. Sur Flooz, une inscription c’est 40 secondes, un paiement : 5 secondes.

Ensuite, l’aspect social. Flooz n’est autre qu’un réseau social de paiement car tout ce projet tourne autour de la viralité. Il est possible de liker, commenter ou simplement suivre les paiements de ses amis et ce n’est pas un détail. Lorsque vous allez régler un ami, d’autres vont le voir, commenter et leurs amis le verront à leur tour. Par ailleurs, il est également possible de partager des paiements à tout les membres de l’application. Au premier abord, la question est évidente : « Pourquoi irais-je partager mes paiements avec des inconnus ? » (Je rappelle que les montants ne sont visible que par les 2 concernés par le paiement). Il s’avère que 85% de nos utilisateurs lancent l’application simplement pour consulter les paiements des autres. Pourquoi ? parce que les descriptions sont souvent plutôt fun et que chaque histoire partagée peut faire sourire. A titre d’exemple, l’application VDM est relativement proche ! Vous la lisez quelques secondes (au toilette notamment :p), simplement pour vous marrer :) Flooz vient décomplexer un sujet un peu trop tabou en France selon nous.

Dernière chose, notre système. Nous utilisons une API liftée par NodeJS qui fait de nous surement l’une des app de paiement des plus agile du marché. En effet, la plupart des concurrents utilisent des systèmes bancaires pré-établis qui les limite logiquement dans leur utilisation et leurs perspectives d’évolutions. Nous avons la chance de compter parmi nos partenaire le géant Rentabiliweb (dont nous sommes le 1er wallet partenaire), qui nous a fait confiance et qui nous fait profiter de son expérience technique, mais aussi en matière de sécurité dans la gestion des transactions ainsi que de son agrément banque de France.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Même question ci-dessus.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Au CAC40 !? :) Je n’en sais rien ! Nous faisons notre possible pour déployer notre produit en France. Nous espérons simplement que très bientôt, les jeunes pourront se floozer dans toute l’Europe.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 2 April 2015 par Yannick BORGOMANO

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Yannick BORGOMANO & Louis GRELLET
Employés : 5
Levée de fond
200000

Retrouvez toutes les autres startups de Aix-en-Provence


Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: