CHIC FAKTORY

#Startup #B2B #B2C #Beauté mode maison #environnement Dernière mise à jour : 19/07/2021
Logo de la startup CHIC FAKTORY

La startup CHIC FACTORY est une marketplace de meubles et de décorations eco-responsables pour vos intérieurs.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


DE LA DECO 100% ECO-RESPONSABLE MAIS CHIC ET AUDACIEUSE !
Nul besoin de surfer de site web en site web pour dénicher du beau, du durable et de l’unique ! CHIC FAKTORY réunit pour la première fois 4 univers habituellement dissociés pour satisfaire l’appétit d’une décoration à la fois non formatée et responsable.. : vintage & seconde main, upcycling, pièces neuves et oeuvres d’art 100% Made in France.
DES PIECES ET OEUVRES D’ART A L’ACHAT OU A LA LOCATION. Parce qu’une déco responsable, c’est aussi une autre façon de consommer la décoration, CHIC FAKTORY propose une alternative dans laquelle l’usage ou la fonctionnalité l’emportent sur la propriété, avec des locations de 12 à 60 mois. Cela permet de changer régulièrement ses plus belles pièces ou ses œuvres d’art et de gérer son budget déco au plus près. En fin de location, si le client ne souhaite pas acheter les pièces, celles-ci seront proposées en seconde main sur le site ou dans nos showrooms.
DEPUIS VOTRE CANAPE ET (BIENTOT) DANS NOS SHOWROOMS pour plus de proximité et d’engagement. Aujourd’hui, on n’a plus envie de tout faire depuis son canapé : on a envie de voir, de toucher, de sentir, de se rencontrer et d’échanger. Les showrooms sont en préparation dans les principales métropoles françaises dans des lieux tout aussi alternatifs que CHIC FAKTORY.
Six mois à peine après son lancement, le site propose plus de 6.000 références uniques ou en petites séries et offre une vitrine à près de 300 professionnels français (brocanteurs, antiquaires, artisans, créateurs, éditeurs et artistes) sélectionnés pour leur histoire, leur savoir-faire ou encore leur créativité.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


CHIC FAKTORY a pour vocation de répondre à des aspirations nouvelles des consommateurs de déco et d’art, qui sont autant de tendances lourdes qui bouleversent l’organisation du marché et ses acteurs :

– l’ envie de trouver des produits uniques à des prix abordables, face à une offre industrielle et trop standardisée ou trop conventionnelle ;

– l’appétit de changement et de nouveautés aussi souvent que possible. On n’achète plus des meubles pour la vie… mais pour autant, on veut aussi être éco-responsable.

– la montée de la tendance « mix & match » associant des styles différents pour se singulariser – par opposition au « total look »;

– le désir d’art accessible pour sublimer les murs et les espaces à son image. Les murs sont toujours la dernière « pièce » que l’on décore… ou pas. Les millennials y sont le plus sensibles ;

– à l’instar d’autres secteurs plus avancés, la déco va basculer progressivement dans l’économie de la fonctionnalité ou de la valeur d’usage : d’ici quelques années, la location de meubles et œuvres d’art se généralisera progressivement.

Et surtout de donner du sens à toutes ces envies par des achats désormais plus responsables, respectueux de la planète et bénéfiques pour l’ emploi et l’ économie en France !

Tout le monde nous dit d’acheter plus responsable, d’acheter des produits français, d’acheter des produits locaux… Encore faut-il en trouver ! … et qu’ils soient chics !

C’est le projet CHIC FAKTORY.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Solution CMS tout-en-un de l’éditeur lyonnais WIZAPLACE sur les deux 1ères années.

Recours à des prestataires de la Frenchtech pour couvrir les besoins complémentaires : LEMONWAY, ALMA, ALGOLIA, AVIS VERIFIES, SENDINBLUE, AIRCALL, NOCRM, etc…


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


L’idée a émergé il y a 4 ans à l’occasion de la rénovation complète de l’appartement familial.
La recherche de meubles, objets de déco et de quelques tableaux a été fastidieuse. Nous nous sommes vite perdus dans des milliers de références virtuelles sur les websites d’enseignes de la déco formatée ou des “supermarchés” de la brocante et de la seconde main (avec des doutes souvent sur l’origine des produits). Les acteurs sont actuellement organisés en silos : par type d’offre, par style (ethnique, design italien, scandi, world, frenchmade…), par produits, par concept (artisanat, sur mesure…), etc.. et bien sûr par positionnement prix… Tout en ayant l’impression de retrouver partout, peu ou prou, les mêmes produits. Provenant d’Inde ou d’Asie – mais bien entendu fabriqués sous “labels” variés et avec des matières premières tout autant “labellisées”… : une débauche de greenwashing. Sans parler des débuts du frenchwashing mais avec une offre plutôt limitée et très « classique »…
Bref, l’intuition que l’on peut (un peu) casser les codes de la déco et de l’art avec une offre [d]éco-responsable, chic, unique mais accessible.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer cette startup ?


Une envie de changement professionnel et d’un projet impactant et mobilisateur, la passion du design, des intuitions et surtout une étude approfondie du marché (nombreux salons, analyse de près de 1.200 sites…) et des tendances lourdes en cours. Puis plus classiquement, la réalisation d’un BP approfondi.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


L’idéation a duré 18 mois et le concept a très sensiblement évolué…

La société a été créée en janvier 2020 mais pour cause de Covid-19 et de ses conséquences diverses, une 1ère version de la plateforme a été lancée en novembre 2020 en plein 2nd confinement. Compte tenu de la période des fêtes qui a suivi, la plateforme n’a été réellement lancée que le 14 janvier 2021, concomitamment avec les premières campagnes Ads et une campagne presse.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Nous avons défini plusieurs buyer personas mais le cœur de cible « générique », à l’instar de l’audience des media de la déco, est constitué de femmes, actives, CSP+/++, urbaines voire métropolitaines, âgées de 35 à 65 ans… pouvant passer du temps pour dénicher les produits déco qui les rendraient uniques tout en donnant du sens à leurs acquisitions…

Le cœur de cible « périphérique » est constitué de leurs conjoints. La cible s’élargit à ce même type d’individus mais plus jeunes (à partir de 25 ans) et plus âgés (+ de 45 ans), célibataires/singles.

La préoccupation environnementale, est par chance aujourd’hui, transgénérationnelle.

Le caractère «hybride » de l’offre CHIC FAKTORY explique en partie les contours « élastiques » du cœur de cible.

La cible des « millennials » (même si cette communauté est loin d’être homogène sociologiquement) est privilégiée sur les enjeux de location de meubles et œuvres d’art.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Déploiement de tous les leviers de l’inbound marketing : SEO, landing pages, stratégie « content » (une ligne éditoriale à l’instar d’un mag de déco – le blog couplé aux réseaux), newsletter marchands, newsletter clients, réseau sociaux (yc Insta shopping), lead nurturing, campagne de netlinking, presse et RP, évenementiel (collections capsule et collab en cours pour la rentrée de septembre)…

SEA : après moins de 6 mois de démarrage sur Ads, Google vient de nous affecter un account manager et nous propose de rejoindre le programme trimestriel « Google growth accelerator » pour startups.

Stratégie de branding dès le lancement

Vraie politique commerciale, agressive et innovante, tant auprès de nos marchands (ce sont eux nos clients) que des acheteurs de la plateforme.

Stratégie omnicanal affichée dès le démarrage pour la réassurance, avec des pop-up stores précédant l’ouverture des showrooms.


La seule plateforme 100% [d]éco-responsable ! Meubles, objets de déco et oeuvres d'art. Vintage, upcycling ou neuf 100% Made in France. Achat ou location.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Pour être précis, le modèle est B2B, B2C, C2B et C2C.

Il est hybride mixant commissions (ventes sur la plateforme) et marges (ventes retail, location et revente après location, prestations de services pro) ; avec donc une récurrence partielle des revenus sur les pièces tout autant que sur les acheteurs (revente en 2nde main sur le site de pièces achetées neuves par des particuliers, revente de pièces non achetées en fin de location…).

Les taux de commissions et les taux de marge sont différenciés en fonction des types de marchands et de produits.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Notre étude de marché a porté sur plus de 1.200 opérateurs français. Nous avons une veille permanente sur un focus group d’une vingtaine de « gros » concurrents dans nos 4 univers à l’instar de Kazoart, Singulart, Selency, Design-market, Empreintes, l’Atelier des Créateurs… Actuellement, il n’y a pas de concurrent de type plateforme sur l’upcycling.

Nous n’avons pas de concurrent direct proposant nos 4 univers, proposant la LOA et omnicanal.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Une infaillibilité sur la tenue de notre promesse commerciale et nos engagements…

Nous faisons partie des 100ères Sociétés à Mission (loi PACTE) aux côtés de sociétés comme Le Slip français, Camif, Citizen Capital, Ulule, Engie, Danone, Yves Rocher,…

CHIC FAKTORY est résolument une société engagée et à impact qui veut casser les codes de la déco et de l’art : notre engagement comme société à mission est ce qui va permettre de transformer la promesse d’une déco 100% responsable en réalité.

C’est notre raison d’être : pas besoin de greenwashing et de frenchwashing.

Notre raison d’être est inscrite dans nos statuts et nous nous soumettons à des évaluations internes (comité réunissant collaborateurs, actionnaires et marchands) et externes (organismes tiers).


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Une sélection fine et très exigeante en mobilier, objets de décoration et œuvres d’ art. Pas de fausse brocante (venue d’Inde, de Chine ou d’Afrique…) ou de pièces neuves qui ne soient pas 100% frenchmade.. Si nous étions seulement présents dans un de nos 4 univers (silos), il faudrait être 4x moins sélectif qu’actuellement pour proposer le même nombre de pièces. Nous avons l’exclusivité de certains fabricants ou éditeurs sur le net.

Cette hyper-sélectivité permet un trafic plus qualifié : tendance amorcée dans le e-commerce qui se traduit par le glissement d’une stratégie de volume vers une offre plus sélective.

Un durcissement des critères de sélection des vendeurs – sur une base qualitative mais également dans le cadre des nouvelles obligations européennes sur la TVA et la lutte contre la blanchiment. Nous sommes agréés agent de paiement par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) qui est l’organe de supervision français de la banque et de l’assurance.

Une offre renouvelée au quotidien permettant de se démarquer des sites de pièces neuves astreints à des catalogues réguliers (les gens les visitent et attendent les promos ou les soldes).

Des opportunités de « collab » sur le lancement ou la co-édition d’objets ou meubles neufs qui renforcent la notoriété et bénéficient aux autres univers de Chic Faktory.

La levée des freins logistiques (impératif pour les produits dits encombrants) en intégrant une option de livraison collaborative en sus des options proposées par les marchands. Nous sommes l’une des 1ères sociétés ayant signé, le 28 juillet 2021, la « Charte logistique e-commerce responsable » au Ministère de l’Environnement,

Une omnicanalité affichée d’emblée avec l’ouverture de showrooms-galeries, pour plus de proximité et de réassurance auprès des acheteurs du site. Les showrooms seront phygitalisés permettant aussi l’achat ou la location de produits sur le website.

Mais enfin et surtout, la possibilité de louer avec option d’achat des meubles (yc de seconde main) et des œuvres d’art sur des périodes de 12 à 60 mois. En fin de location, si le locataire n’acquiert pas la pièce, nous la mettons en vente dans notre univers seconde main-brocante… Nous anticipons le déploiement de la loi AGEC sur la Responsabilité élargie du rpoducteur (REP) et l’obligation de reprise de certains produits.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Décoller et sortir de l’early stage…

Trouver de vrais partenaires financiers capables de challenger la stratégie.

Atteindre un horizon de rentabilité au plus vite.


Quels sont vos besoins ?


Sur le dernier quadrimestre : financement des opérations d’inbound marketing avec un focus sur le programme Google Growth Accelerator, amplifier l’Insta shopping, une seconde campagne RP, la sécurisation tech des API de paiement fractionné et de location par une refonte partielle du front-end…

Sur le début 2022 (6 mois) : ouverture de 3 pop-up stores préfigurant le lancement des show-rooms, pré-financement des pièces proposées en LOA… Des recrutements stratégiques…

Après une 1ère levée en Love money (sans valorisation), nous recherchons des partenaires financiers, fonds et/ou BA.

En privilégiant le support BSA AIR…


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


En haut de l’affiche !

En développement commercial toujours. Avec 3 showrooms-galeries en cours d’ouverture (rentrée de septembre 2022) dans des lieux alternatifs à Lyon, à Bordeaux et dans l’ouest parisien.

Avec un développement équilibré (offre-achats) des 4 univers.

Ayant commencé à développer son site en propre.

Avec un horizon de rentabilité très proche… Pour ne pas être dans la situation d’un de nos gros concurrents de la seconde main qui se prétend toujours start-up près de 8 ans après sa création parce qu’il n’a pas encore atteint cet horizon de rentabilité et court en permanence après des levées de fonds