CAARL

#Startup #B2B #Fintech & LegalTech #Tech Dernière mise à jour : 30/11/2022
Logo de la startup CAARL
  • Fondateurs : Samya Badouraly & Mathieu Bouillon
  • Nombre d'employés : 6
  • Toutes les startups de Paris

La startup CAARL a créé une plateforme de juristes et d’avocats afin d’avoir un conseil juridique rapidement.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Caarl est une assurtech qui répond à deux principales contraintes : trouver le bon avocat par rapport à sa problématique et le financer.

Avec Caarl, vous avez accès à des juristes 6 jours sur 7, à des avocats en visio-conférence, à une plateforme de recouvrement de factures impayées et à des avocats en cas de contentieux avec un fournisseur ou client, le tout : en full digital & payé par votre assurance pour 12,50 €TTC/mois.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Nous sommes une sorte de guichet unique où l’entrepreneur peut poser toutes ses questions juridiques quelque soit le domaine de préoccupation.

Nous répondons ainsi à un besoin d’immédiateté : l’entrepreneur peut prendre rdv en 3 clics avec un avocat.

On s’inscrit dans l’ADN de nos partenaires et clients : full digitaux et garanties innovantes.

Nous sommes accessible financièrement pour nos clients : faible coût de souscription pour une prise en charge importante.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?



HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Les deux co-fondateurs sont issus du juridique et de la tech.

Samya Badouraly était avocate et à fait trois constats :

– les entrepreneurs n’ont pas le réflexe avocat et lorsqu’ils l’ont, ils n’ont pas forcément accès au bon par rapport à leur problématique ;

– ils ne savent pas comment le payer ;

– la protection juridique n’est pas utilisée.
Mathieu Bouillon a une casquette marketing et tech et il a perçu l’enjeu d’associer des services de legaltech dans un produit d’assurance pour réunir le meilleur des deux mondes.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer cette startup ?


En tant qu’avocate, j’étais exaspérée de recevoir tous les jours des appels d’entrepreneurs qui me demandaient si je ne connaissais pas un avocat dans tel ou tel domaine alors même que la plupart de ces entrepreneurs avaient une protection juridique, c’est ce qui m’a convaincu de me lancer et de favoriser l’ accès au droit pour les professionnels.


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Le projet a été lancé il y a 2 ans et nous avons à peu près 200k clients.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Nous travaillons principalement sur la cible des entrepreneurs qui ont moins de 25 salariés.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Nous travaillons en B2C et les entrepreneurs peuvent souscrire à l’adresse www.caarl.fr et également en B2B2B : nos partenaires donnent accès à nos garanties à leurs propres clients.

Ils nous connaissent principalement grâce à nos actions de communication média, nos fabuleux sales et de la reco.


Caarl est une assurtech qui réinvente la protection juridique !

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Nous percevons un commission de courtiers sur les produits d’assurance que nous distribuons.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Les protections juridiques traditionnelles (mais qui sont aussi des partenaires) et les legaltechs.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Par rapport aux legaltechs, nous prenons en charge les frais d’avocat tout en proposant un abonnement à faible coût (12,50 TTC/mois) avec un service complet d’accompagnement de l’information juridique à la prise en charge des frais d’avocats.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Par rapport aux protections juridiques traditionnelles, nous sommes très tech et nous pouvons nous intégrer chez n’importe quel acteur en quelques jours.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Nous ouvrons nos services en Italie, Allemagne et Espagne début 2023.


Quels sont vos besoins ?


Nous recrutons des sales et des développeurs. Nous sommes également en levée de fonds.


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Nous ambitionnons d’avoir 600k clients dans un an et de continuer à faire grossir notre équipe.