Isahit

Isahit, première plateforme française de jobbing socialement responsable s’implante dans 5 pays d’Afrique.

 
Isahit est une plateforme online socialement responsable qui met en relation des « workers » socio-économiquement défavorisés des pays d’Afrique francophones (Cameroun, Côte d’Ivoire, Burkina, Congo et Sénégal) et des entreprises françaises cherchant à externaliser une partie de leurs activités digitales. Cette plateforme d’impact sourcing (externalisation socialement responsable) a pour vocation de contribuer à réduire les inégalités et la pauvreté dans le monde par l’emploi équitable.

Au cours des dernières années, la croissance de l’entreprenariat en Afrique, avec notamment des startups, a littéralement bondi. Le continent n’est plus en reste dans le secteur de l’innovation et le travail, à petite ou grande échelle, est un élément clé de ce développement.
En proposant aux workers un type de travail flexible et à la demande, isahit répond aux besoins de femmes au foyer, de jeunes étudiantes boursières ou jeunes entrepreneurs des pays africains francophones. L’entreprise s’inscrit dans un cercle vertueux où se mêlent développement des compétences, innovation, connexion des personnes entre elles et réduction de la pauvreté.

Des micro-tâches numériques pour insérer les workers dans le monde du travail.

Isahit forme et insère ses workers, essentiellement des femmes, dans le monde du travail. La startup présente aujourd’hui au Cameroun, au Congo, au Burkina, en Côte d’Ivoire et au Sénégal, accompagne ces femmes par le biais de son association à but non lucratif, Isahit Help. L’association met à disposition des outils de travail (tablette, ordinateur…), des espaces de travail, et vient également servir d’appui pour les démarches administratives, telles que l’ouverture d’un compte bancaire ou une déclaration de travailleur indépendant, par exemple.

Les workers ou HITeurs – H.I.T pour “Human Intelligent Task” – sont missionnés par isahit sur trois types de micro-tâches digitales, ne pouvant pas être traitées automatiquement par une machine et ne nécessitant pas une grande qualification :
– Le traitement de données avec des tâches de saisie et de validation de données (saisie de notes de frais, archivage de mails, validation de numéros de cartes bancaires, etc.) ;
– La gestion de contenus avec des tâches de modération et de transcription (modération de vidéos ou de commentaires, recopie d’images, etc.) ;
– L’analyse de données avec des tâches d’identification, de catégorisation et de qualification d’objets, de lieux, de contenus (catégorisation de photos pour un catalogue, classement de factures, etc.).

InnovAdvisor, GreenPoint, Small Business Act, Yeelenpix ou Alma Learning Group font déjà confiance à isahit dans le traitement de leurs projets numériques. Courant 2017, isahit annoncera ses prochaines collaborations avec des entreprises du CAC40 et de jeunes entreprises à fort potentiel.
Outre les objectifs de performance, ces entreprises souhaitent renforcer leur responsabilité sociétale en contribuant aux enjeux de développement des pays émergents.
Isahit leur propose une tarification au temps passé de moins de 5 euros par heure, similaire à la tarification appliquée par les acteurs classiques de l’outsourcing, sans impact social.

Un principal objectif : offrir aux workers un revenu 10 fois supérieur au seuil d’extrême pauvreté, en passant de 2€ à 20€ par jour.

Grâce à ce revenu, un HITer a quatre fois plus d’impact sur l’économie du pays et sa population. Ce revenu supplémentaire permet, pour le worker, d’améliorer les conditions de vie de sa famille, de générer de la croissance par la consommation et de créer des synergies de revenus supplémentaires.

« Le numérique jouera un rôle central dans le développement du continent Africain. L’accès au numérique favorise la croissance du PIB et les observateurs constatent qu’il s’agit d’un levier majeur dans l’amélioration des conditions de vie des populations. Isahit a pour ambition de donner du travail à plus de 10 000 workers d’ici quatre à cinq ans dans les pays émergents et d’avoir ainsi un impact social sur ces dizaines de milliers de familles en Afrique dans un premier temps, mais aussi en Asie. », déclare Isabelle Mashola, Présidente d’isahit.

Une startup à taille humaine pour un projet ambitieux.

Isahit a été co-fondée en 2016 par Isabelle Mashola, plus de 20 ans d’expérience en transformation digitale et en tant que Directrice Informatique au sein de grands groupes (EDS, Cisco, DELL…), membre d’un fond de dotation pour aider les femmes entrepreneuses en Afrique et Philippe Coup-Jambet, serial entrepreneur du Web (Paytop, Tekora…).
La plateforme enregistre déjà un million de tâches numériques en traitement et s’implantera d’ici fin 2017 dans une dizaine de pays en Afrique francophone et anglophone pour élargir son spectre de clients français et internationaux.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’innatention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette news a été mise à jour le 1 December 2016 par Isahit

Startup fondée par :
Isabelle Mashola & Philippe Coup-Jambet

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: