ILOV’iT

Les coulisses du succès de l’entrepreneuriat par Guillaume Pellegrin (I LOV’IT) et Edouard Cailleau (COOCKPIT)

 

À l’occasion de la Semaine Mondiale de l’Entrepreneur, Guillaume Pellegrin fondateur de Tivoli capital ainsi que des espaces de travail nouvelle génération i’LOV’iT Worklabs et Édouard Cailleau président du CJD Marseille, fondateur de COOCKPIT ont livré leurs pistes pour bien entreprendre au quotidien

Cette rencontre a permis aux jeunes porteurs de projet et dirigeants marseillais d’échanger sur la réussite et les principales peurs dont il faut s’affranchir pour oser « faire le saut ». Pour Guillaume et Édouard, la règle primordiale de l’entreprenariat est de ne surtout pas avoir peur de se lancer et de le faire avec passion ! Quand l’envie est présente, il reste à définir sa vision, ses objectifs, et à s’y tenir, pour ne pas se perdre en chemin. Il s’agit de « Rester attentif à ce qui marche, être en alerte, savoir prendre du recul et saisir les opportunités. » explique Guillaume Pellegrin fondateur de Tivoli capital.

Ne pas parler de son projet de peur d’être jugé ou de se faire voler une idée est plus un frein qu’un avantage. Informer son entourage permet au contraire de mûrir ses réflexions et de réaliser une première étude de marché. « Une compétence clef pour le dirigeant est de savoir s’entourer. On ne peut pas être entrepreneur seul dans son coin, on a besoin d’échanger, de partager ses problématiques du quotidien. » précise Edouard Cailleau. Le CJD (Centre des Jeunes Dirigeants) a pour vocation d’accompagner les entrepreneurs du territoire pour leur permettre de se développer. Les couveuses ou incubateurs d’entreprise ainsi que les espaces de Coworking permettent aussi de rompre l’isolement. Chez iLOV’iT WORKLABS, plus de 80 TPE et PME peuvent échanger tous les jours dans les espaces communs mis à disposition des résidents tout en profitant d’un bureau qui leur est propre. Le coworking permet de mutualiser les coûts et de pouvoir bénéficier de meilleurs services ainsi que d’une communauté ouverte à l’échange et bienveillante.

Pour les 2 entrepreneurs, oser « voir grand » et « savoir dire non » sont aussi des règles à suivre. Dire oui à toutes les propositions qui se présentent, n’est pas la solution, le risque de perdre son cap et de s’égarer est trop grand. « Si vous dites oui à tout, vous faites peut-être du chiffre d’affaires, mais c’est seulement quand vous dites non, que vous commencez à faire de la marge » rappelle Guillaume Pellegrin qui recommande également de rester en accord avec ses valeurs et ses convictions afin de développer ses idées avec quiétude et surtout garder sa crédibilité aux yeux de ses équipes.

Il n’y a pas d’âge pour se lancer dans l’entrepreneuriat, et Guillaume Pellegrin incite particulièrement pour les jeunes, « on n’a rien à perdre à se lancer quand on est jeune et quand on n’a pas de famille à élever. Et cela démontre une faculté de prise d’initiative ». Pour Edouard Cailleau, les finances ne doivent pas être un frein car « il est possible de créer une entreprise avec un capital de 1euro. Et pour la développer, il existe plusieurs solutions, la love money, le crowdfunding, les business angels, les fonds d’investissement.»

Au terme de cet échange Guillaume et Edouard concluent sur les valeurs d’exemplarité et de persévérance car l’entrepreneur n’est pas un super héros, il doit savoir redescendre en bas de l’échelle et regravir les échelons en toute humilité.

Cette news a été mise à jour le 19 December 2018 par Ilov'it

Logo de la startup ILOV'iT
Entrepreneurs :
Guillaume Pellegrin & Edouard Cailleau
Employés : 11

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: