Startup

iroko project

 

Logo de la startup iroko project

il y a Kickstarter pour les américains, il y a ulule pour l’Europe et maintenant il y a iroko project pour l’Afrique. La plateforme de crowdfunding à suivre !

Que proposez vous ?

iroko project est la première plateforme de financement participatif en dette rémunérée (crowdlending) en Afrique de l’ouest. Nous mettons en relation des PME en recherche de financement avec des individus possédant une capacité d’épargne. Notre objectif est donc de proposer une source innovante de financement aux PME et un produit financier performant aux particuliers et résidents locaux.

Comment avez vous eu l’idée ?

Nous travaillons depuis 2 ans sur la question du chômage des jeunes dans les pays émergents et notamment en Afrique de l’ouest.
Les PME sont largement identifiées comme le vecteur principal de la création d’emplois et d’une croissance inclusive. Or elles manquent souvent cruellement du financement nécessaire au développement de leurs activités, notamment entre 10 000 € et 150 000 € : c’est le fameux “missing middle”

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Nous avons eu la chance de réaliser un travail académique d’un an sur la question lors de notre dernière année d’études. Ce travail nous a permis de réaliser une étude de faisabilité de 2 mois au Sénégal et en Côte d’Ivoire (avril-mai 2016). Il ne restait plus qu’à tester !

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Depuis Septembre 2014 donc environ 2 ans.
De Septembre 2014 à Septembre 2015 nous avons réalisé diverses expériences professionnelles en Afrique subsaharienne et au Moyen-Orient. Cela a été l’occasion de découvrir différents enjeux, dont celui de l’emploi des jeunes et du financement des PME. Dès septembre 2015 nous avons débuté à travailler sur l’opportunité du crowdlending pour financer les PME d’Afrique de l’ouest

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

L’accès au financement pour les PME en Afrique de l’ouest est encore très faible : pour des montants de 10 000 à 150 000 € environ, peu d’offres existent.
La difficulté réside néanmoins dans le sourcing des projets de qualité, c’est pourquoi nous travaillons avec des structures d’accompagnement locales.
D’autre part, nous proposons un produit financier accessible aux particuliers

Quel est votre cœur de cible ?

D’une part les PME : en activité depuis au moins 2 ans et accompagnées par une structure partenaire depuis au moins 1 an. Nous favorisons les dossiers qui souhaitent financer un bien d’équipement, cela est plus compréhensible pour les prêteurs et cela offre une garantie en cas de non remboursement.
Côté prêteurs : les résidents de la zone UEMOA, possédant un compte bancaire en FCFA et disposant d’une capacité d’épargne supérieure à 100 € par mois.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Auprès des PME : via les agences d’accompagnement partenaires. Ce sont elles qui suivent les PME et les accompagnent, entre autres, dans leur recherche de financement. Elles pourront donc proposer notre solution en plus des canaux de financement classiques.
Pour les particuliers : nous nous efforçons de présenter notre solution lors d’événements rassemblant notre cible de prêteurs. Nous organisons différents événements lors de chaque collecte. Enfin, nous nous appuyons sur les entreprises partenaires de l’incubateur qui nous accompagne, Cofina StartUp House. Leurs employés sont notre coeur de cible

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous prenons une commission de 4,5% du montant prêté.
Cette commission est supportée par la PME.
Du côté prêteurs, tout est gratuit.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous travaillons avec Particeep qui a réalisé notre plateforme de présentation des projets.

Quels sont vos besoins ?

Nous avons un besoin de communication :
-presse
-événéments
-réseaux sociaux
-communication physique qui nécessite un budget supplémentaire

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Notre implantation au Sénégal nous permet de nous déployer facilement dans l’ensemble de la zone UEMOA en profitant de l’harmonisation légale.
Notre objectif est de développer l’activité en Côte d’Ivoire au premier semestre 2017

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Côté PME : les institutions de microfinance et les banques qui sont capables d’offrir des crédits autour de 30 millions FCFA. Nous ne sommes toutefois pas en concurrence frontale car un crédit sur iroko project peut tout à fait compléter un financement traditionnel.
Côté prêteurs : ce sont les produits financiers existant. Nous rémunérons néanmoins les particuliers davantage qu’un simple produit d’épargne. Nous insistons également sur l’impact social (emplois créés, production locale, protection de l’environnement, etc.) de chaque crédit afin de démontrer aux prêteurs l’apport de leur contribution au développement local : ils se réapproprient leur épargne

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Côté PME : nous ne demandons pas de garantie et ne séquestrons pas un pourcentage du crédit demandé. En effet, nous valorisons l’accompagnement réalisé par les structures partenaires, comme une caution morale.
S’endetter sur iroko project est également un canal intéressant de marketing.
Côté prêteurs : c’est décider de l’usage fait de son épargne. La rémunération est également meilleure que n’importe quel produit d’épargne.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Côté PME : pas de garantie, visibilité lors de la collecte et intégration d’un club de prêteurs.
pour les particuliers, une meilleure vision de ce à quoi sert son épargne et un meilleur rendement.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

D’ici 1 an, nous espérons avoir réussi à accroître l’activité au Sénégal et à nous déployer en Côte d’Ivoire.
L’objectif est d’avoir réalisé environ 30 dossiers pour un montant total de 1,35 million d’euros

Cette présentation de startup a été mise à jour le 17 November 2016 par Gilles Lecerf

Startup fondée par :
2
Employés : 2

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente