Startup

1001Perruques

 

Logo de la startup 1001Perruques

Et voici une startup que l’on peut qualifier de ‘niche’. Si vous cherchez une perruque voici le pure player :

Que proposez vous ?

1001 Perruques propose plus de 3 000 modèles de perruques pour femme et pour homme, ainsi que des bonnets, des turbans et divers accessoires cosmétiques et d’entretien des perruques. L’entreprise apporte un accompagnement adapté et personnalisé à chaque client par téléphone, mail ou tchat mais également via le blog #BeautyHair qui aborde différents sujets d’intérêt.

Comment avez vous eu l’idée ?

Durant mes études d’Ingénieure textile en 2011, je me suis intéressée au e-commerce et j’ai proposé à ma mère de lancer pour elle 1001Perruques.com. Pendant 7 ans, c’est elle qui a géré la e-boutique en ligne et en septembre 2017, j’ai souhaité reprendre l’activité.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Ayant participé à la création du site, je connaissais bien le marché. De mon côté, j’avais besoin d’une activité avec plus de sens et l’idée d’aider des hommes et femmes à retrouver leur identité m’a décidé à tout quitter.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Décembre 2011 pour le lancement et Septembre 2017 à plein temps.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Nous proposons aux clients qui ont envie de changer de coiffure sans contrainte nos collections de perruques et accessoires. Nous aidons également certains de nos clients à retrouver leur identité lorsqu’ils ont subi une perte de cheveux grâce à une chevelure équivalente.

Quel est votre cœur de cible ?

Nous accompagnons les hommes et les femmes qui cherchent une nouvelle chevelure pour des raisons esthétiques ou médicales. Il s’agit principalement de femmes aujourd’hui qui ont 52 ans.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux et notre blog #BeautyHair. Nous développons également des partenariats avec des prescripteurs tels que les hôpitaux, les associations d’aide aux patients mais aussi des influenceuses.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous sommes distributeurs multi marques de perruques, extensions, turbans et accessoires. Nous achetons des produits que nous revendons aux clients finaux. Nous sommes en réflexion également sur du B to B.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Notre boutique en ligne est sous Prestashop. C’est une plateforme très facile à mettre en place.

Quels sont vos besoins ?

Nous avons besoins de nouveaux prescripteurs pour augmenter notre notoriété dans le domaine médicale et également d’infleuceuses spécialistes de la perruque esthétique.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous avons lancé il y a 6 mois l’entreprise donc ce n’est pas dans nos plans pour le moment.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Il existe beaucoup de concurrence aussi bien sur les marketplaces, les sites vitrines mais aussi les boutiques physiques spécialisées. Pour ces dernières, le conseil et l’accompagnement individuel est leur point fort.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous abordons la perruque avec un aspect plus glamour et mode que nos concurrents. Pour nous, c’est avant tout un accessoire.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nous offrons un accompagnement personnalisé et adapté à chaque client par téléphone, mail ou tchat à l’image des boutiques physiques. Nous proposons des tarifs très compétitifs entre 20 et 30% moins cher qu’en boutique physique. Nous disposons du choix le plus large du web.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an, 1001Perruques sera un acteur majeur du marché de la perruque esthétique et médical en France.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 11 December 2018 par PLICHON Alexie

Entrepreneurs :
Alexie Plichon
Employés : 1
Levée de fond
aucune

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: