Home > Startup > shido

Logo de la startup shido

shido

#Startup #B2C #Loisirs & Sport #Sante Hygiène Dernière mise à jour : 05/06/2020
  • Fondateurs : Caroline BAUMGART et Stéphane WEHREY
  • Levée de fonds : 2139€

La startup Shido a conçu une box pour que vous ayez votre petit potager.

Que proposez vous ?

Des box de jardinage avec un livret BD photo, un kit de traçage et des graines bio pour réaliser un petit potager qui ne ressemble pas à un potager ordinaire.

Comment avez vous eu l’idée ?

Beaucoup de personnes veulent manger des légumes bio, mais peu cultivent leur jardin. Et aussi en voyant toutes ces pelouses moches et bien tondues autour des maisons qui ne servent à rien et qui sont de surcroît nulles pour la biodiversité. En plus, le gazon, même en salade c’est pas bon !

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Il y a pas mal de box de jardinage sur le marché, mais l’offre est essentiellement axée sur le jardinage urbain pour les balcons et terrasses. Nous proposons du jardinage facile et ludique sur un tout petit bout de terrain. L’offre et le concept sont uniques.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

J’ai réalisé le premier SHIDO sur un bout de pelouse durant l’été 2018.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Pour remettre les mains dans la terre, faire une expérience jardinage, pour (ré)apprendre la nature en s’amusant et pour cultiver et manger ses propres légumes bio !

Quel est votre cœur de cible ?

Les familles avec ou sans enfants (avec c’est mieux car ça en fera peut-être de futurs jardiniers !), toutes les personnes ayant au minimum 2 mètres sur 4 de terrain à disposition, les écoles, les collectivités, les retraités…

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

C’est là qu’on est pas les meilleurs ! On est sur Instagram (#shidolifestyle), notre communauté n’est pas immense mais de qualité. Nous utilisons aussi un peu Facebook. Nous avons réussi notre (petite) campagne Ulule début 2019, ce qui nous a permis de réaliser notre site marchand.

Nous sommes une petite famille alsacienne qui désire promouvoir le jardinage facile et ludique grâce à un concept unique que nous avons inventé.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Pour l’instant on en perd ! J’ai un travail “normal” pour subvenir aux besoins de notre petite famille… Nous souhaitons développer le site pour au-moins rentrer dans nos frais dans un premier temps.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Internet, Instagram et un peu Facebook. Sinon, pour le jardin, une bêche, une serfouette et un râteau !

Quels sont vos besoins ?

VI-SI-BI-LI-TÉ ! Nous ne sommes pas des natifs numériques ! Nous maîtrisons l’outil informatique, nous avons réalisé le site nous-même en mode FLTM (Fais le toi même) mais n’avons pas les codes ni les habitudes des jeunes générations !  

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?

Revente par e-commerce et développement d’autres concepts. On a plein de bonnes idées. Développer notre communauté Instagram car SHIDO est photogénique.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

“La Box à Planter” ou “Mon Petit Coin Vert” pour l’idée de Box mais les contenus et les concepts sont différents et pourraient même être complémentaires ;)

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Les concurrents ci-dessus s’adressent à une clientèle jeune et urbaine. Nous c’est plutôt les familles, les périurbains et les pas urbains du tout ! Quand d’autres se proposent de faire pousser 3 radis dans une jardinière, nous proposons un vrai petit potager avec des récoltes conséquentes tout en s’amusant.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Notre concept est original et ludique. Le potager SHIDO a une forme unique grâce au kit de traçage que nous avons inventé. C’est tout le contraire d’un carré potager. Nous sommes les seuls à proposer un livret sous forme de BD photo. Etant en mode FLTM (fais le toi même), nous n’avons pas engagé de frais importants, nous n’avons pas de salaires à sortir.

Où voyez-vous votre startup dans un an ?

À l’équilibre financier dans un premier temps avec des ventes qui décollent, un meilleur référencement du site et le développement d’autres concepts qui nous tiennent à cœur.