Logo de la startup OCDAP

La startup OCDAP propose de prendre en charge la fermeture des comptes internet d’un proche suite à son décès.

Que proposez vous ?

Nous proposons un service pour aider la famille, les proches à fermer et supprimer les comptes numériques de défunts. Nous nous occupons de contacter les sites internet ou plateformes web en France et à l’étranger pour demander la suppression et la fermeture du compte.

Comment avez vous eu l’idée ?

L’idée m’est venue en voulant fermer le compte MSN d’un proche défunt. Personne autour de moi (famille, amis) n’avait pensé à fermer le compte, il est vrai que nous étions plus dans la tristesse que de penser à fermer le compte numérique du défunt.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Ce qui m’a convaincu c’est quand j’ai reçu de la part de Facebook, une invitation à souhaiter l’anniversaire du défunt, alors là je me suis dis qu’il fallait faire quelque chose. Personne n’avait pensé à fermer ses comptes numériques.

C’est toujours triste de recevoir en provenance des sites de E-commerce des messages commerciaux avec des bons de réduction à date d’anniversaire rappelant ainsi à tout le monde la situation malheureuse.

Et je ne suis pas le seul dans ce cas. Alors j’ai créé un site internet pour aider la famille, les proches ou amis à faire les démarches pour fermer les comptes numériques des défunts.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

L’idée m’est venu il y a plus d’1 an et j’ai commencé à mettre en place ce projet courant Juin 2019.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Entre autres pour éviter que Facebook invite ses amis à lui souhaiter bonne fête le jour de son anniversaire ou de recevoir en provenance des sites de E-commerce des messages commerciaux avec des bons de réduction à date d’anniversaire rappelant ainsi à tout le monde la situation malheureuse.

Quel est votre cœur de cible ?

Aider les familles, les proches ou amis à fermer les comptes numériques d’un défunt.
Le but est d’apporter une solution pour fermer et supprimer des comptes numériques d’un défunt.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Partenariats avec les pompes funèbres
Média journaux et TV
Partenariats avec les fleuristes
Réseaux sociaux
Publicité internet ( Adwords )
Relations amis, proches, famille

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Notre business model est la vente d’offres.
Nous proposons 2 offres :
Une offre Unik à 9,90€ pour fermer 1 compte
Une offre Confort à 19,90 € pour fermer jusqu’à 5 comptes

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Internet, communication

Quels sont vos besoins ?

Nous aurions besoin de fonds pour nous faire connaitre et développer cette idée à l’étranger.

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous développer à l’étranger et mettre en place des agences dans les principales villes des pays d’Europe et du monde pour aider les familles, les proches et amis à fermer et supprimer les comptes numériques d’un défunt.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Les pompes funèbres mais d’une part elle n’y pense pas tout le temps et ce n’est pas leurs rôles.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous nous occupons de contacter les sites ou les plateformes internet en France et à l’étranger pour demander le fermeture et la suppression des comptes numériques d’un défunt.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

100 % car nous sommes les seuls à le faire.

Où voyez-vous votre startup dans un an ?

Nous envisageons de créer dans plusieurs villes d’Europe et du monde des agences afin d’aider la famille, les amis et les proches à fermer les comptes numériques d’un défunt.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 31 July 2019 par Bitton

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Michel Bitton & Valérie Bitton

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: